Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

« Votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu »

com

Psaume 95(96)

1Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière,
2chantez au Seigneur et bénissez son nom ! 
 Proclamez jour après jour son
3 Allez dire aux nations : la Gloire de D.ieu
à tous les peuples ses merveilles
Refrain : Bénissons la gloire de D.ieu(bis)
4 Grand est Yahvé notre Créateur, loué soit-il
Il est redoutable, au-dessus de tous les dieux.
5 Néant tous les dieux des nations
C'est Yahvé notre créateur qui fit les cieux
Refrain : Bénissons la gloire de D.ieu(bis)
6 Devant lui splendeur et majesté
Dans son sanctuaire puissance et beauté
7 Rapportez à Yahvé notre créateur  famille des peuples
Rapportez à Yahvé notre créateur gloire et puissance
8 Rapportez à Yahvé notre créateur la gloire de son nom
Présentez l'oblation et entrez dans ses parvis

Refrain : Bénissons la gloire de D.ieu(bis)
9 Adorez  Yahvé dans son éclat de sa sainteté
Tremblez devant lui toute la terre
10 Dites chez les païens Yahvé règne
Le monde est stable point ne bronchera
Sur les peuples il gouverne avec droiture.

Refrain : Bénissons la gloire de D.ieu(bis)
11Joie au ciel ! Exulte la terre !
Que gronde la mer et sa plénitude

12 Que jubile la campagne toute entière soit en fête.
Queles arbres des forêts dansent de joie .
Refrain : Bénissons la gloire de D.ieu(bis)
13devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre
1
Il jugera le monde en justice
et les peuples en sa vérité.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,12-14.

12En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
13Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. 14Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Pari
Saint Jean de Damas (v. 675-749)

moine, théologien, docteur de l'Église

Exposé de la foi orthodoxe 1 ; PG 95, 417-419 (trad. bréviaire 04/12)

« Votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu »

C'est toi, Seigneur, qui m'as fait naître de mon père, qui m'as formé dans le sein de ma mère (Ps 138,13) ; c'est toi qui m'as fait venir à la lumière comme un petit enfant tout nu, car les lois de notre nature obéissent perpétuellement à tes ordres. C'est toi qui as préparé par la bénédiction de l'Esprit Saint

ma création et mon existence, non par la volonté de l'homme ou le désir de la chair (Jn 1,13), mais par ta grâce inexprimable. Tu as préparé ma naissance par une prévenance qui dépasse les lois de notre nature. Tu m'as fait venir à la lumière en m'adoptant pour ton fils (Ga 4,5), et tu m'as inscrit parmi les membres de ton Église sainte et immaculée.

            C'est toi qui m'as nourri du lait spirituel, c'est-à-dire du lait de tes paroles divines.

C'est toi qui m'as fortifié par un aliment solide : le corps de Jésus Christ notre Dieu, ton Fils unique, le très saint, et tu m'as enivré à la coupe divine, c'est-à-dire la coupe de son sang qui fait vivre, et qu'il a répandu pour le salut du monde entier. Tu nous as aimés, Seigneur, et tu as donné ton Fils à notre place pour notre rachat qu'il a entrepris volontairement et sans résistance. (...) Ainsi, ô Christ, mon Dieu, tu t'es abaissé pour me porter sur tes épaules, brebis égarée (Lc 15,5), et tu m'as placé dans un pâturage verdoyant (Ps 22,2) ; tu m'as désaltéré aux sources de la vraie doctrine (ibid.) par l'intermédiaire de tes pasteurs dont tu étais toi-même le berger avant de leur confier ton troupeau.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article