Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Agneau de Dieu, toi qui enlève le péchè du monde, prends pitié de nous

com
PREMIÈRE LECTURE
« Je fais de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre » (Is 49, 3.5-6)

Le Seigneur m’a dit :
« Tu es mon serviteur, Israël,
en toi je manifesterai ma splendeur. »
    Maintenant le Seigneur parle,
lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère
pour que je sois son serviteur,
que je lui ramène Jacob,
que je lui rassemble Israël.
Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur,
c’est mon Dieu qui est ma force.
    Et il dit :
« C’est trop peu que tu sois mon serviteur
pour relever les tribus de Jacob,
ramener les rescapés d’Israël :
je fais de toi la lumière des nations,
pour que mon salut parvienne
jusqu’aux extrémités de la terre. »

    – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 39 (40), 2abc.4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd.11cd)
R/

Me voici, Seigneur,
je viens faire ta volonté.

D’un grand espoir j’espérais le Seigneur :
il s’est penché vers moi
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens. »

Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles.

Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
J’ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

DEUXIÈME LECTURE
« À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ » (1 Co 1, 1-3)

Paul, appelé par la volonté de Dieu
pour être apôtre du Christ Jésus,
et Sosthène notre frère,
    à l’Église de Dieu qui est à Corinthe,
à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus
et sont appelés à être saints
avec tous ceux qui, en tout lieu,
invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ,
leur Seigneur et le nôtre.

    À vous, la grâce et la paix,
de la part de Dieu notre Père
et du Seigneur Jésus Christ.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1, 29-34)

    En ce temps-là,
    voyant Jésus venir vers lui,
Jean le Baptiste déclara :
« Voici l’Agneau de Dieu,
qui enlève le péché du monde ;
    c’est de lui que j’ai dit :
L’homme qui vient derrière moi
est passé devant moi,
car avant moi il était.
    Et moi, je ne le connaissais pas ;
mais, si je suis venu baptiser dans l’eau,
c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. »
    Alors Jean rendit ce témoignage :
« J’ai vu l’Esprit
descendre du ciel comme une colombe
et il demeura sur lui.
    Et moi, je ne le connaissais pas,
mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit :
‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer,
celui-là baptise dans l’Esprit Saint.’
    Moi, j’ai vu, et je rends témoignage :
c’est lui le Fils de Dieu. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Le portrait de Jésus tracé par Jean-Baptiste

Ce n'est pas seulement la majesté de Jésus qui provoque une admiration, c'est aussi le pouvoir extraordinaire de cet élu de Dieu, de cet Oint, de ce Christ. Pouvoir fantastique qui émerveille Jean. Lui n'a pardonné et baptisé que dans la pénitence, mais Celui-ci peut régénérer dans l'Esprit-Saint et le feu.

Moi, j'ai vu, et je rends témoignage : c'est lui le Fils de Dieu. »
 

105963-le-portrait-de-jesus-trace-par-jean-baptiste


Méditation de l'évangile du dimanche 19 janvier

Nous comptons trop sur nous, sur nos vertus, nos efforts. L'Esprit de Jésus est comme un vent de mistral incendiant une pinède : tout flambe en nous à son contact.

Jean-Baptiste annonce un Messie qui vient nous purifier au-delà du légalisme de nos efforts personnels.

Voici donc le portrait de Jésus tel que Jean-Baptiste le perçoit : “Moi je vous baptise avec de l'eau. Mais il vient, Celui qui est plus fort que moi et dont je ne suis pas digne de délier la courroie des sandales. Lui, vous baptisera dans l'Esprit-Saint et par le feu. Il a le van à la main pour nettoyer son aire et amasser le froment dans son grenier ; quant à la balle, il la brulera dans un feu inextinguible” .

Jean le Baptiste nous trace un portrait saisissant du Messie qui vient : portrait où apparaît l'originalité puissante de la personne de Jésus.

Il a pour lui la force : “Il vient Celui qui est plus fort que moi”.

Le Baptiste se sent écrasé devant sa dignité : “Je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales”.

Mais ce n'est pas seulement sa majesté qui provoque une admiration, c'est aussi le pouvoir extraordinaire de cet élu de Dieu, de cet Oint, de ce Christ. Pouvoir fantastique qui émerveille Jean. Lui n'a pardonné et baptisé que dans la pénitence, mais Celui-ci peut régénérer dans l'Esprit-Saint et le feu.

Quel est donc cet homme qui peut ainsi insuffler une vie nouvelle ? Jean-Baptiste donne même une image de Jésus, juge de toute la terre, empreinte de la beauté terrible du Dieu des théophanies de l'Ancien Testament : “Il a le van … la main pour nettoyer son aire et amasser le froment dans son grenier ; quant à la balle, il la brûlera dans un feu inextinguible !”

C'est l'Esprit de Dieu qui va nous purifier désormais et transformer nos mentalités. Sa force nettoiera le monde comme un vent d'ouragan pour cribler le froment et brûler la balle.

“Moi je vous baptise dans l'eau pour la pénitence. Mais Celui qui vient derrière moi est plus fort que moi… Lui vous baptisera dans l'Esprit-Saint et par le feu” .

La grande espérance de l'arrivée du Messie est dans l'air.

“Tout le peuple étant dans l'attente, et comme ils se demandaient dans leur cœur au sujet de Jean s'il ne serait pas le Christ, Jean déclara, s'adressant à tous : Moi je vous baptise avec l'eau, mais il vient, Celui qui est plus fort que moi et dont je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales”

Jean-Baptiste, éclairé par l'Esprit, a très bien perçu la personnalité du Messie qui le dépasse totalement. Il a noté en particulier sa préexistence par rapport au temps :

“C'est Lui dont j'ai dit : Derrière moi vient un homme qui a passé devant moi, car il existait avant moi. Et pourtant je ne le connaissais pas; mais Celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau, celui-là m'a dit : Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer, c'est Lui qui baptise dans l'Esprit-Saint”.

Laissons-nous purifier par Celui qui laboure nos coeurs à la profondeur même de Dieu.

Père Gabriel

 

 

Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444)

 

évêque et docteur de l'Église

Sur Isaïe, IV, 2 (trad. Sr Isabelle de la Source; Collection Écriture sainte, Séries Lire la Bible avec les Pères, t. 6 ; édité par Isabelle de la Source, Médiaspaul 2005;p. 116)
 
Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde
 
« Cieux, réjouissez-vous ! Car Dieu a fait miséricorde à Israël. Sonnez de la trompette, fondements de la terre !... Car Dieu a racheté Jacob » (Is 44,23 LXX). On peut facilement conclure de ce passage d'Isaïe que la rémission des péchés, la conversion et la rédemption de tous les hommes, annoncées par les prophètes, seront accomplies par le Christ aux derniers jours. En effet, lorsque Dieu, le Seigneur, nous est apparu, lorsque, devenu homme, il a vécu avec les habitants de la terre, lui l'Agneau véritable qui enlève le péché du monde, lui, la victime totalement pure, alors, quel motif de réjouissance pour les puissances d'en haut et les esprits célestes, pour tous les ordres des saints anges ! Ils chantaient, ils chantaient sa naissance selon la chair : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre ; bienveillance parmi les hommes ! » (Lc 2,14)S'il est vrai selon la parole du Seigneur – et c'est absolument vrai – qu'« il y a de la joie dans les cieux chez les saints anges pour un seul pécheur qui se convertit » (Lc 15,7), comment douter qu'il y ait joie et liesse chez les esprits d'en haut, lorsque le Christ ramène toute la terre à la connaissance de la vérité, appelle à la conversion, justifie par la foi, rend brillant de lumière par la sanctification ? « Les cieux se réjouissent car Dieu a fait miséricorde », non seulement à l'Israël selon la chair, mais à l'Israël compris selon l'esprit. « Les fondements de la terre », c'est-à-dire les ministres sacrés de la prédication de l'Évangile, ont « sonné de la trompette ». Leur voix éclatante est parvenue partout ; comme des trompettes sacrées, elle a retenti de toutes parts. Ils ont annoncé la gloire du Sauveur en tous lieux, ils ont appelé à la connaissance du Christ aussi bien les juifs que les païens.

Écouter cette méditation

Prière

Jésus, je crois en toi, je désire te rencontrer, mieux te connaître et être chaque jour plus proche de toi. Ce temps est pour toi, je t’ouvre mon cœur.

Demande

Jésus, donne-moi la même audace que Jean-Baptiste pour annoncer ton amour.

Réflexion

1. Le contexte

Nous sommes au début de l’Évangile de saint Jean, le peuple d’Israël est présent au bord du Jourdain avec Jean le Baptiste qui baptise pour la conversion des cœurs. Mais qui est ce Jean le Baptiste, d’où vient-il ?

« Jean est son nom. » (Lc 1, 63) Ce furent les premières paroles que Zacharie a prononcées après la longue période de silence qu’il a vécue pendant que sa femme Élisabeth était enceinte. Oui Jean est cet enfant miracle ! Élisabeth l’a attendu alors qu’elle était stérile « car rien n’est impossible à Dieu » (Lc 1, 37). Depuis toujours, Dieu a prévu une mission très importante pour Jean : « Il sera grand devant le Seigneur […] et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère, il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ; il marchera devant, en présence du Seigneur, […] et préparera au Seigneur un peuple bien disposé. » (Lc 1, 15-17)

Pendant que Jean grandissait, Élisabeth et Zacharie lui ont sûrement raconté toutes ces paroles mystérieuses de l’ange. Jean a donc été préparé par ses parents et par Dieu lui-même à sa mission de précurseur du Messie. Jean va quitter ses parents pour s’occuper de son peuple, il va commencer à baptiser. Jésus est venu se faire baptiser par lui et c’est à ce moment-là que l’Esprit est descendu du ciel comme une colombe. Il est ensuite parti dans le désert pour être tenté. C’est après ce temps que Jésus est revenu voir Jean-Baptiste, son cousin, pour qui il a beaucoup d’estime : « Jean est le plus grand des enfants des hommes », car c’est lui qui le reconnaîtra comme l’Agneau de Dieu.

2. « Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. »

Cette phrase prononcée par Jean est d’une profondeur sans limite. Le prêtre la prononce avant de nous offrir Jésus dans l’Eucharistie à chaque messe. Le prêtre, comme saint Jean, a donc pour mission de nous montrer et de nous révéler qui est Jésus. Par cette phrase nous pouvons comprendre que Jésus est l’unique qui peut tous nous sauver et combien son amour pour les hommes est infini, au-delà de notre pauvre pensée.

Mais cette phrase remonte bien avant la venue de Jésus. Les fêtes juives de Pessa’h et les jours de pain sans levain commémorent la libération du peuple hébreux de l’emprise des Égyptiens par Moïse. C’est à ce moment-là qu’un agneau par famille était égorgé pour fêter la Pâque.

Mais ici il est question de « l’Agneau de Dieu » prévu depuis toute éternité pour s’offrir en sacrifice pour le salut du monde. Jean-Baptiste ne vient pas parler seulement aux juifs mais aux hommes du monde entier. « C’est lui le Fils de Dieu. » Par cette affirmation, Jean reconnaît le Messie en la personne de Jésus.

3. L’urgence de ressembler à Jean le Baptiste aujourd’hui

Durant toute sa vie, Jean-Baptiste a fait preuve d’une entière confiance dans le Seigneur, comme ses saints parents qui ont toujours espéré la venue de leur fils. Il doit en être ainsi dans notre propre vie. Oui, nous devons « prier sans nous décourager » (Lc 18, 1). Dieu notre Père est présent dans le secret de notre cœur. Il faut tout espérer en Dieu, les plus grandes comme les plus petites choses. Jean-Baptiste décide de tout quitter pour s’occuper de la conversion de ses frères juifs. Il répond avec promptitude à l’appel que le Seigneur lui a adressé depuis toujours.

Est-ce que j’ose, en tant que chrétien, être témoin de ma foi dans le Christ comme Jean-Baptiste ? Jean s’est dépassé, oublié toute sa vie pour rendre témoignage à la vérité. En répondant pleinement à sa vocation, il est devenu un homme nouveau, vivant de Dieu. Le monde d’aujourd’hui a plus que jamais besoin de Jean-Baptiste (dans les collèges, lycées, à la fac, à la maison, au travail, etc.) pour annoncer que la vie n’a un sens que si elle est pleine de Dieu !

Dialogue avec le Christ

Jésus, toi qui es la bonté même, je désire t’appartenir entièrement et enlever de mon cœur tout ce qui n’est pas toi, afin de n’être qu’à toi seul. Comme Jean-Baptiste je désire t’annoncer et vivre de ton amour avec les personnes qui m’entourent.

Résolution

Prendre un temps d’adoration avec Jésus présent humblement et silencieusement dans la blanche et sainte hostie. Il est là, constamment présent, jour et nuit, prenons-nous assez de temps avec lui ?

Adèle Landowski, membre de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article