Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne Fête aux Fabien et les Saintes âmes du jour

com

Lundi 20 janvier 2020

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Le Saint du Jour est une liste quotidienne des Saints gardés dans la mémoire de l'Église. Les histoires des maîtres de la vie chrétienne de tous les temps qui comme des phares radieux orientent notre chemin.

Enseignement du Vatican

 

 

Saint Fabien

Pape (20e) de 236 à 250 et martyr (✝ 250)

Pape et martyr à Rome, sur la via Appia, durant la persécution de l'empereur Dèce.Lapide di Papa Fabiano - Pontificia Commissione di Archeologia Sacra
Évêque de Rome durant quatorze ans, saint Cyprien de Carthage, son contemporain, l'appelait un homme incomparable et ajoutait que sa mort correspondait à la bonté et à la pureté de sa vie. (Lettre 9)
Voir aussi Les catacombes de Callixte - la crypte des Papes (en italien).
Mémoire de saint Fabien, pape et martyr, en 250. Laïc appelé au pontificat par une disposition divine, il montra un exemple glorieux de foi et de courage en subissant le martyre lors de la persécution de Dèce, en 250. Saint Cyprien se réjouit de ce que son administration irréprochable de l'Église ait eu un aussi digne couronnement. Son corps fut inhumé dans le cimetière de Calliste sur la voie Appienne.

Martyrologe romain

Saint Sébastien

Martyr à Rome (✝ v. 284)

 

Il est sans doute l'un des plus célèbres martyrs romains. Officier dans l'armée de Dioclétien, il était chrétien, et lors que cela fut découvert, il fut mis en demeure de sacrifier à l'empereur, sinon c'était un acte de rébellion.Saint Sébastien et les flèches, peinture de Il Sodoma, vers 1525 Lié nu à un arbre, il servit de cible aux tirs de ses propres soldats et enfin tué par bastonnade. Son culte date du IVe siècle. Saint Ambroise en parle dans ses commentaires du psaume 118 et saint Damase lui fit construire une église au-dessus de sa tombe. Cette basilique est d'ailleurs l'une des sept principales églises de Rome. Malgré cela, les détails que rapportent les 'actes' de son martyre n'ont été rédigés qu'au Ve siècle.
En France un grand nombre de lieux de culte* sont placés sous son patronage... (* taper Saint Sébastien dans la case 'lieu de culte')
Catacombes de saint Sébastien à Rome: Avec le temps, saint Sébastien - l'un des martyrs enseveli en ce lieu - a fini par donner son nom au cimetière...
Illustration: Saint Sébastien et les flèches, peinture de Il Sodoma, vers 1525.
De nombreuses œuvres d'art évoquent son martyre. Debussy a créé en 1911 une œuvre musicale appelée 'le martyre de Saint Sébastien'...
Saint Sébastien, une figure inspirante pour les sportifs: ...de son histoire, sa grande résilience mais aussi, ironie du sort, ses très grandes qualités en tant qu'archer nourrissent donc la figure du saint Patron des athlètes. Une dévotion qui daterait des années 1920, quand les sportifs commencèrent à concourir à titre professionnel. C'est ce qu'explique Filippo Fonio, maitre de conférences en Littérature à l'université de Grenoble - Radio Vatican (18 août 2016).
Le 20 janvier a lieu dans les rues de Banyuls-sur-mer une procession en l'honneur de Saint Sébastien, suivie d'une messe. De nombreux lieux sont sous son patronage.
Mémoire de saint Sébastien, martyr, en 305. Originaire de Milan, comme le rapporte saint Ambroise, il partit pour Rome quand les persécutions bouillonnaient avec violence et c'est là qu'il a souffert. C'est là, dans la ville où il était venu en étranger, qu'il établit le domicile définitif de son immortalité. Il fut inhumé en ce jour aux Catacombes, sur la voie Appienne.

 

Martyrologe romain

Accorde-nous, Seigneur, l'esprit de force pour qu'à l'exemple de saint Sébastien nous préférions t'obéir, à Toi plutôt qu'aux hommes.

Prière d'ouverture de la messe de ce jour
 

Saint Sébastien
Martyr
(† 288)

S

 ébastien,  né à Narbonne, a reçu le glorieux titre de Défenseur de l'Église romaine. On pense que, renonçant à une brillante carrière dans sa patrie, il entra dans l'armée afin de pouvoir plus facilement servir ses frères dans la foi.

Ses grandes qualités le firent bientôt connaître à la cour; il s'y distingua et devint en peu de temps un des favoris de Dioclétien qui le nomma capitaine de la première compagnie de ses gardes. Cette position favorisa ses desseins. Bon nombre de chrétiens lui durent de ne pas faiblir devant les supplices. Il fut pour les païens l'occasion d'une foule de conversions : la grâce de Dieu était en lui, et le Ciel confirmait son zèle par les miracles.

Un apostat le trahit enfin, et il fut traduit comme chrétien devant l'empereur. Sébastien parut sans frayeur en face du tyran, et se proclama disciple de Jésus-Christ : « Quoi! lui dit Dioclétien, je t'ai comblé de mes faveurs, tu habites mon palais, et tu es l'ennemi de l'empereur et des dieux? J'ai toujours invoqué Jésus-Christ pour votre salut et la conservation de l'empire, reprit Sébastien, et j'ai toujours adoré le Dieu du Ciel»

L'empereur, écumant de rage, le livra à une troupe d'archers pour être percé de flèches. Tout couvert de blessures, on le laissa pour mort, baigné dans son sang. Mais, recueilli par une dame chrétienne, il fut bientôt providentiellement guéri. Il alla lui-même se présenter devant Dioclétien, qui, stupéfait de le voir, lui dit : « Quoi! Tu es Sébastien, que j'avais ordonné de faire mourir à coups de flèches?  Le Seigneur, dit Sébastien, m'a guéri, afin de protester, en présence de tout le peuple, contre l'injuste persécution dont vous accablez les chrétiens, qui sont les meilleurs et les plus fidèles citoyens de l'empire.

L'empereur le fit traîner dans le cirque, pour y être assommé à coups de bâton. Ce fut le 20 janvier 288 qu'il acheva son sacrifice. On l'invoque avec succès contre la peste et les maladies contagieuses.

 

Sainte Maria Cristina del l’Immacolata Concezione
Religieuse et fondatrice des
Sœurs victimes expiatrices de Jésus-Sacrement

 

M

arie-Christine, dans le siècle Adelaide Brando, naît à Naples le 1er mai 1856 de Giovanni Giuseppe et de Maria Concetta Marrazzo, qui meurt quelques jours après l’accouchement.
Elle manifesta très tôt une inclination à la prière et à la chasteté et, en 1876, entra  chez les Sœurs Sacramentines sous le nom de Sœur Maria Cristina de l'Immaculée Conception. 

 

En 1878, elle fonda la Congrégation des “Sœurs victimes expiatrices de Jésus-Sacrement”, qui connut une croissance rapide malgré les difficultés et la santé fragile de la Fondatrice. Marie Christine Brando émit ses vœux temporaires en 1897. La Congrégation s'installa à Casoria, dans les environs de Naples, et reçut l'approbation canonique du Saint-Siège le 20 juillet 1903. Le 2 novembre, la Fondatrice et d'autres consœurs émirent leur profession perpétuelle.

 

Elle vécut sa consécration avec générosité, joie et persévérance et remplit ses responsabilités de Supérieure générale avec humilité et prudence. Elle cultiva une dévotion particulière pour l'Incarnation, la Passion et la Mort du Christ et l'Eucharistie. Pour se rapprocher davantage par le corps et l'esprit du tabernacle, elle se fit faire une cellule contiguë à l'Église qu'elle avait fait construire à Casoria. "Le but principal de l'œuvre est la réparation des outrages que reçut le Sacré-Cœur de Jésus dans le Très Saint Sacrement". Les œuvres qui en sont le fruit sont nombreuses:  couvents féminins, pensionnats de jeunes filles, orphelinats, écoles. 


L'amour de Dieu et l'amour pour son prochain, que Marie-Christine définissait comme « les deux branches qui partent du même tronc », sont les deux orientations sur lesquelles se fondent le charisme que Mère Brando a transmis aux Sœurs victimes expiatrices
Elle meurt le 20 janvier 1906.

 

Maria Cristina dell’Immacolata Concezione a été reconnue Vénérable le 2 juillet 1994 et béatifiée le 27 avril 2003 à Rome par saint Jean-Paul II (Karol Józef  Wojtyła, 1978-2005).
Le Saint Père
François (Jorge Mario Bergoglio, 2013-) l’a proclamée sainte le 17 mai 2015.

Bx Basile-Antoine Marie Moreau

Prête et fondateur des

« Congrégation de Sainte-Croix »

« Marianites de Sainte-Croix »

 

B

asile-Antoine Marie, neuvième d’une famille de quatorze enfants, naît le 11 février 1799, dans le petit village de Laigné en Belin, près du Mans, à la fin de la Révolution française.

Ses parents, Louis Moreau et Louise Pioger, étaient des agriculteurs et marchands de vin. Ils n’avaient pas la possibilité de faire instruire leurs enfants. Basile et sa sœur Cécile furent les seuls à apprendre à lire et à écrire, grâce au curé de la paroisse, l’abbé Provost, qui le leur apprit.

 

À l’âge de 15 ans, Basile entra au petit séminaire et, deux années plus tard, il commença ses études en théologie et en philosophie.

Ordonné prêtre en 1821, il fut nommé professeur au séminaire. Plusieurs années plus tard, il devint le recteur du séminaire et s’exerça à la pratique de la patience dans les situations de tension. Il fit l’apprentissage de trois sources de paix : l’humilité, l’amour de la croix et la confiance en la divine Providence.

 

En 1823, il fut nommé directeur spirituel des Frères de Saint-Joseph, une Congrégation fondée par le Père Dujarié. Douze ans plus tard, il accepta la direction de ces frères et forma également une association de prêtres auxiliaires en vue d’un projet apostolique, lequel devint en 1837, la « Congrégation de Sainte-Croix ».

 

En 1841, il entreprit un nouveau projet avec un petit groupe de femmes, avec la collaboration principale de Léocadie Gascoin. Ce groupe s’appelait les « Marianites de Sainte-Croix ».

 

Ces trois sociétés, les sœurs, les frères et les prêtres, guidées par Basile Moreau, furent envoyées en mission dans différents pays.

À la suite de ses visites à Rome, pour obtenir l’approbation des sociétés et pour trouver des solutions aux tensions internes dans la Congrégation, Basile résigna comme supérieur général. Il se retira à la maison des Marianites.

Il continua à travailler comme missionnaire itinérant jusqu’à sa dernière retraite, trois semaines avant sa mort.

 

Nous admirons son zèle pour la mission, qu’il a décrit dans sa lettre du 19 novembre 1871 : « je ne meurs point et j’espère encore pouvoir prêcher le prochain carême dans une paroisse de notre diocèse. » Il est retourné à la maison du Père le 20 janvier 1873.

 

Basile-Antoine Marie Moreau a été béatifié au Centre Antarés de Le Mans, le 15 septembre 2007, par le card. José Saraiva Martìns, Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints, qui représentait le Pape Benoît XVI.

 

P

Saint Euthyme le Grand

Anachorète dans le désert de Juda (✝ 473)

Il est le père et le fondateur du grand mouvement monastique qui allait remplir le désert de Palestine. Originaire de la Petite-Arménie, il reçut son éducation auprès de l'évêque de sa ville. Grandes étaient son humilité et sa douceur. Ermite sur les bords de la mer Morte, il fut reconnu par les bergers . Malgré les habitants qui venaient l'entendre, il sut préserver sa solitude et fonda une «laure» où se retrouvaient beaucoup de ses disciples, dont l'un des plus célèbres est saint Sabas. A la veille de sa mort, il leur résumait ainsi sa spiritualité: "Gardez toujours comme principe et comme fin de toute activité, la charité sincère qui est le lien de toute perfection. Toute vertu se fortifie par la charité et l'humilité, mais la charité l'emporte avec l'aide de l'expérience, du temps et de la grâce. C'est par charité que le Verbe de Dieu s'est humilié en se faisant pareil à nous."
En Palestine, l'an 473, saint Euthyme, abbé. Arménien d'origine et consacré à Dieu depuis l'enfance, il gagna Jérusalem et, après soixante-sept ans passés dans la solitude, robuste et alerte jusqu'à la fin de sa vie, il mourut célèbre par son humilité, sa charité et son observance de la règle monastique.

Martyrologe romain

Saint Wulfstan

Evêque de Worcester et archevêque d'York (✝ 1095)

ou Vulstan.
Évêque de Worcester, les historiens anglais le tiennent pour une des grandes figures de son époque. Par son amour de la justice, par ses vertus et son courage, il s'était acquis l'admiration de tous. Il fonda beaucoup d'écoles, releva le niveau moral du clergé, contribua à l'abolition de l'esclavage. Il avait un certain goût de la liberté. Alors qu'il était abbé de son monastère, il autorisait les moines qui craignaient de s'enrhumer à garder les cheveux longs et non pas la tonsure. En hiver, lui-même portait un gilet en peau d'agneau, alors que les moines l'avaient en peau de chat. A un moine qui lui demandait pourquoi il se singularisait, il répondit: "On dit bien : agneau de Dieu, aie pitié de moi... et non pas chat de Dieu..."
À Worcester en Angleterre, l'an 1095, saint Wulstan, évêque. Prieur du monastère de la cathédrale, il fut élevé sur le siège épiscopal et joignit les habitudes de vie monastique au zèle du pasteur: il mit le plus grand soin à visiter les paroisses, à inciter à la construction d'églises, à favoriser les lettres, ainsi qu'à condamner les marchands d'esclaves.

Martyrologe romain

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article