Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Des Focolaris d'Algérie à la prière de Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

com
Prière de Ste Thérèse à Jésus au tabernacle
Publié le 
Prière à Jésus au tabernacle

Jésus +

16 juillet 1895.

O Dieu caché dans la prison du tabernacle! c'est avec bonheur que je reviens près de vous chaque soir, afin de vous remercier des grâces que vous m'avez accordées et d'implorer mon pardon pour les fautes que j'ai commises pendant la journée qui vient de s'écouler comme un songe.... (Is 45,15 Ps 89,5)
O Jésus! que je serais heureuse si j'avais été bien fidèle, mais hélas! souvent le soir je suis triste car je sens que j'aurais pu mieux répondre à vos grâces…
Si j'étais plus unie à Vous, plus charitable avec mes soeurs, plus humble et plus mortifiée, j'aurais moins de peine à m'entretenir avec vous dans l'oraison.
 Cependant, ô mon Dieu! bien loin de me décourager par la vue de mes misères, je viens à vous avec confiance, me souvenant que: « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. » Je vous supplie donc de me guérir, de me pardonner, et moi je me souviendrai, Seigneur, « que l'âme à laquelle vous avez remis davantage, doit aussi vous aimer plus que les autres!...» 
Je vous offre tous les battements de mon coeur comme autant d'actes d'amour et de réparation et je les unis à vos mérites infinis. Je vous supplie, ô mon Divin Epoux, d'être vous-même le Réparateur de mon âme, d'agir en moi sans tenir compte de mes résistances, enfin je ne veux plus avoir d'autre volonté que la vôtre; et demain, avec le secours de votre grâce, je recommencerai une nouvelle vie dont chaque instant sera un acte d'amour et de renoncement.

Après être ainsi venue chaque soir au pied de votre Autel, j'arriverai enfin au dernier soir de ma vie, alors commencera pour moi le jour sans couchant de l'éternité où je me reposerai sur votre Divin Coeur des luttes de l'exil!......

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article