Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Jésus compatissant enlève toutes nos lèpres à qui le lui demande avec foi et confiance en son amour

com
Jésus compatissant  enlève toutes nos lèpres à qui le lui demande avec foi et confiance en son amour
Jésus compatissant  enlève toutes nos lèpres à qui le lui demande avec foi et confiance en son amour
Jésus compatissant  enlève toutes nos lèpres à qui le lui demande avec foi et confiance en son amour
ÉVANGILE
« La lèpre le quitta et il fut purifié » (Mc 1, 40-45)

En ce temps-là,
    un lépreux vint auprès de Jésus ;
il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
    Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
le toucha et lui dit :
« Je le veux, sois purifié. »
    À l’instant même, la lèpre le quitta
et il fut purifié.
    Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
    en lui disant :
« Attention, ne dis rien à personne,
mais va te montrer au prêtre,
et donne pour ta purification
ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
cela sera pour les gens un témoignage. »

    Une fois parti,
cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,
mais restait à l’écart, dans des endroits déserts.
De partout cependant on venait à lui.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Voici les trois interprétations et des diverses méditations et Réflexions sur L' Evangile du jour

I- Méditation

La guérison d'un lépreux : La tendresse de Dieu

Jésus perçoit la détresse de cet homme, chassé de son village et son cœur commande à sa main pour lui témoigner amitié et sympathie et le guérir. Cette main fait encore plus, pour lui rendre courage, que l'impératif de tendresse qui le purifie : “Et étendant la main, Il le toucha disant : Je le veux, sois purifié ! Et aussitôt la lèpre le quitta.

De partout cependant on venait à lui.

 105650-la-guerison-d-un-lepreux-la-tendresse-de-dieu


Méditation de l'Evangile du jeudi 16 janvier


“Or, pendant qu'Il était dans une ville voici qu'il survint un homme rempli de lèpre. Et ayant aperçu Jésus et s'étant jeté face contre terre, il le supplia, disant :Seigneur ! Si tu veux, tu peux me rendre pur ! Et étendant la main, Il le toucha, disant : Je le veux, sois purifié ! Et aussitôt la lèpre le quitta”

Même si du temps de Jésus on ne connaissait guère les lois de la contagion, les lépreux étaient tenus sévèrement à distance, tant on craignait d'attraper ce mal incurable. Jésus dépasse les peurs instinctives et les défenses légales pour toucher ce lépreux, le rendre à lui-même et le guérir.

Jésus ne guérit pas comme un magicien. Son action est un acte libre, qui s'adresse à un être libre. Ici, à l'appel de détresse de ce lépreux : “Seigneur si tu veux, tu peux me rendre pur !” répond la parole consciente, respectueuse qui atteint l'homme sans le transformer en objet et en sujet de la Puissance de Dieu. Dieu est bien trop discret pour agir avec désinvolture. Son action est un choix de l'amitié en face de l'homme blessé.

Jésus perçoit la détresse de cet homme, chassé de son village et son cœur commande à sa main pour lui témoigner amitié et sympathie et le guérir. Cette main fait encore plus, pour lui rendre courage, que l'impératif de tendresse qui le purifie : “Et étendant la main, Il le toucha disant : Je le veux, sois purifié ! Et aussitôt la lèpre le quitta.

“Et Il lui recommanda de ne rien dire à personne” . Il prend bien ses précautions en défendant aux miraculés de parler. Mais, secret de polichinelle, Il est encore plus recherché qu'avant et ses clients lui font une réclame monstre :

“Le lépreux, à peine sorti, se mit à parler sans fin et à divulguer sa guérison, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer publiquement dans une ville”.

“Or, sa renommée se répandait de plus en plus. Et les foules nombreuses se réunissaient pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. Mais Lui se retirait dans les lieux déserts et priait”

Jésus fuit la popularité et, devant cette masse de gens qui souffrent et qui viennent vers Lui, Il sent un besoin impérieux de se retirer à l'écart et de prier.


Père Gabriel

 

II 

Pape François
Encyclique « Lumen fidei / La Lumière de la foi », § 56-57 (trad. © Libreria Editrice Vaticana)
 
La foi, une force de consolation dans la souffrance
 
Le chrétien sait que la souffrance ne peut pas être éliminée, mais qu'elle peut recevoir un sens, devenir acte d'amour, confiance entre les mains de Dieu qui ne nous abandonne pas et, de cette manière, être une étape de croissance de la foi et de l'amour. (…) La lumière de la foi ne nous fait pas oublier les souffrances du monde. Pour combien d'hommes et de femmes de foi, les personnes qui souffrent ont été des médiatrices de lumière ! Ainsi le lépreux pour saint François d'Assise, ou pour la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta, ses pauvres. Ils ont compris le mystère qui est en eux.
En s'approchant d'eux, ils n'ont certes pas effacé toutes leurs souffrances, ni n'ont pu leur expliquer tout le mal. La foi n'est pas une lumière qui dissiperait toutes nos ténèbres, mais la lampe qui guide nos pas dans la nuit, et cela suffit pour le chemin.

      À l'homme qui souffre, Dieu ne donne pas un raisonnement qui explique tout, mais il offre sa réponse sous la forme d'une présence qui accompagne, d'une histoire de bien qui s'unit à chaque histoire de souffrance pour ouvrir en elle une trouée de lumière. Dans le Christ, Dieu a voulu partager avec nous cette route et nous offrir son regard pour y voir la lumière. Le Christ est celui qui, en ayant supporté la souffrance, « est l'origine de notre foi et la porte à la perfection » (He 12,2).
 
 
 
 

III Rencontrer Jésus nous purifie

Écouter cette méditation

Prière

Seigneur, aujourd’hui, je viens vers toi comme le lépreux. Moi aussi j’ai besoin de purification et de cette rencontre avec toi qui peut me guérir et me donner la vie.

Demande

Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier !

Réflexion

1. Le lépreux avant d’être guéri

La lèpre est une maladie infectieuse chronique qui touche les nerfs périphériques, la peau et les muqueuses, et provoque des infirmités sévères. Elle fut longtemps incurable et très mutilante. Au temps de Jésus, les lépreux étaient déclarés impurs et rejetés socialement, séparés des autres personnes pour éviter la propagation. Ce lépreux, comme tous les autres qui étaient aussi atteints de cette maladie, devait se sentir impur et indigne de Dieu. En plus de toutes les difficultés physiques de la maladie, la conséquence la plus dure devait être sa solitude.

2. Le lépreux rencontre Jésus

Il a dû entendre parler de Jésus. Il savait que ce Maître avait la possibilité de guérir et il avait le désir de le rencontrer. L’Évangile nous dit que le lépreux : « (...) vient à lui, le supplie et, s’agenouillant, lui dit : Si tu le veux, tu peux me purifier . » Le lépreux s’approche, le supplie, s’agenouille devant lui. Il est devant quelqu’un d’important, quelqu’un qui a une solution à son problème, quelqu’un qui peut lui rendre une vie normale. Il lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier.» Il a trouvé la bonne personne pour résoudre sa difficulté, mais il se montre humble et respectueux en suppliant Jésus avec confiance. Jésus se laisse approcher. Le passage de l’Évangile nous précise que « ému de compassion, il étendit la main, le toucha et lui dit : Je le veux, sois purifié. »

C’est vrai que la lèpre a disparu mais la guérison la plus profonde que cet homme avait expérimentée, c’était la guérison intérieure qui s’est produite grâce au regard de compassion de Jésus. Un regard qu’il n’avait pas expérimenté depuis qu’il avait été déclaré impur.

3. À partir de sa rencontre avec Jésus

Jésus lui demande de ne rien dire rien à personne, seulement au prêtre. Il l’invite également à offrir la purification que prescrit la loi de Moïse.

Mais le lépreux ne peut pas se taire. Il a découvert une personne qui l’a regardé avec amour et qui l’a guéri, non seulement de sa maladie, mais aussi dans son cœur. Il est sorti en proclamant la bonne nouvelle de sa rencontre avec Jésus et de sa guérison. Il a dû le faire avec une telle force et une telle crédibilité qu’après cela Jésus ne pouvait plus entrer dans la ville ! Les personnes allaient alors à sa rencontre à l’extérieur de la ville.

Dialogue avec le Christ

Jésus, moi aussi j’ai besoin de purification, mais surtout, j’ai besoin de sentir ton regard ému de compassion se poser sur moi. Tu me connais, tu sais bien ce qu’il y a dans mon cœur, mes faiblesses, mes blessures. Mais tu m’aimes toujours et tu me donnes de toujours revenir à toi continuellement. Donne-moi la foi, l’humilité et la confiance de ce lépreux qui est venu devant toi et, une fois guéri, donne-moi la force pour t’annoncer à toutes les personnes que tu mets sur mon chemin.

Résolution

Partager avec quelqu’un une grâce que j’ai reçue de Dieu dernièrement.

Eugenia Alvarez, consacrée de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article