Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La vraie joie parfaite

com

Évangile selon saint Jean 3, 22-30

En ce temps-là, Jésus se rendit en Judée, ainsi que ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait. Jean, quant à lui, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l’eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser. En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison. Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif au sujet des bains de purification. Ils allèrent trouver Jean et lui dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! » Jean répondit : « Un homme ne peut rien s’attribuer, sinon ce qui lui est donné du Ciel. Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit : Moi, je ne suis pas le Christ, mais j’ai été envoyé devant lui. Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. »

Écouter cette méditation

Prière

Seigneur, tu as mis en mon cœur le désir d’être heureux. Il est parfois difficile de savoir ce qui est vraiment bon pour nous et ce qui fera vraiment notre bonheur. Apprends-moi à désirer ta volonté pour qu’au fond de mon cœur tu puisses me rendre parfaitement heureux.

Demande

Expérimenter la vraie joie.

Réflexion

1. Jean le Baptiste était le cousin de Jésus et il se retrouve au début de l’Évangile de saint Jean dans une situation tout à fait originale. Comme tous les prophètes, sa mission a été de préparer la venue du Messie et de mettre le peuple dans les meilleures dispositions pour accueillir leur Sauveur. Contrairement à tous les prophètes avant lui, Jésus arrive alors qu’il est encore vivant et qu’il est même au beau milieu de son travail de prédication de la conversion. L’attitude de Jean est remarquable car il sait quelle est sa place.

2. Jean le Baptiste devait préparer les chemins du Seigneur et, maintenant qu’il est là, Jean va petit à petit s’effacer et même encourager ses propres disciples à aller vers le Christ ; il réalise quelque chose qui coûte beaucoup à notre nature humaine. Il abandonne son projet et se met totalement au service de notre Seigneur, d’une façon toute nouvelle. Ses propres disciples voient en Jésus de la concurrence et lui voit la réalisation du plan de Dieu. Jean a appris à vivre en fonction du plan de Dieu et non en fonction de son propre plan.

3. Notre vie est pleine de ces moments où le plan de Dieu nous gêne un peu aux entournures ; ses commandements et ses lois sont souvent pour nous des motifs de plainte et d’ennui. Il faut être un bon petit chrétien et on ne veut pas faire trop de vague. Au lieu d’être heureux d’accomplir la loi du Seigneur, nous la subissons souvent comme un fardeau. Jean nous montre le chemin de la joie parfaite. En recherchant dans notre vie à accomplir sans relâche la volonté divine nous accomplissons ce pour quoi nous avons été créés. Car comme le dit saint Augustin : « Tu nous as faits pour toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi. » Ma volonté doit toujours diminuer et le Christ doit toujours grandir en moi, voilà le chemin du vrai bonheur.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, viens changer mon cœur. Au lieu d’un égoïsme qui cherche son bonheur par ses propres forces, aide-moi à comprendre que le bonheur ne sera parfait qu’avec toi et en accord avec la vocation que tu m’as donnée.

Résolution

Réfléchir sur ce qui me procure une vraie joie surnaturelle dans ma vie.

Frère Jérôme Dejoie, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article