Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Réforme des retraites : «Pas de clause du grand-père à la SNCF et à la RATP»

com

Réforme des retraites : «Pas de clause du grand-père à la SNCF et à la RATP»

Cette quatrième grande journée de manifestations depuis le début du mouvement le 5 décembre dernier intervient à la veille d’un nouveau round de négociation entre les syndicats et le gouvernement.

 Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports, le 6 janvier 2020 à l’Elysée.
Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports, le 6 janvier 2020 à l’Elysée. LP/Arnaud Journois
  • C’est le 36e jour de grève dans les transports et la quatrième grande journée de manifestation intersyndicale.
  • Au-delà des trains, des bus et des métros, comme c’est le cas depuis le début du mouvement, l’Education nationale est encore une fois fortement mobilisée .
  • En région, les premiers cortèges s’élanceront dans la matinée, tandis qu’à Paris, la manifestation partira à 13h30 heures place de la République pour rallier la place Saint-Augustin.
  • Côté négociation, les discussions semblent bloquées et après un rendez-vous peu concluant mardi, le gouvernement rencontre à nouveau les syndicats ce vendredi.
  • 9h35. Opération « ports morts ». La Fédération nationale des ports et docks CGT débute ce jeudi une opération « ports morts » qui doit durer 72 heures, jusqu'au 11 janvier.

    9h20. Remboursement des titres SNCF : les régions communiquent. Les uns après les autres, les présidents de régions, comme Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France ou Hervé Morin en Normandie, se félicitent sur Twitter d'être parvenus à obtenir le remboursement des abonnements SNCF pour décembre. « Si le mois de janvier est identique, nous demanderons la même chose à la SNCF », explique le président LR d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez jeudi. De son côté, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, avait annoncé mercredi qu' un accord avait été trouvé avec la SNCF et la RATP pour le remboursement des passes Navigo en décembre.

9 heures. Des dépôts de bus débloqués. La préfecture de police de Paris annonce être intervenue tôt ce matin pour débloquer « 15 centres de bus au total sur l'agglomération parisienne ». Les forces de l'ordre se sont notamment rendues à Nanterre, Paris, Saint-Denis, Thiais ou Créteil.
8h40. « Pas de clause du grand-père à la SNCF et à la RATP ». « Pour être clair, il n'y aura pas de clause du grand-père à la SNCF et à la RATP », explique le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur RMC et BFMTV. Cette clause du grand-père consiste à n'appliquer les nouvelles mesures qu'aux futurs travailleurs et non aux travailleurs déjà en poste.

8h25. Martinez (CGT) accuse le gouvernement de fermer la discussion. Sur Europe 1, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, revient sur la réunion avortée mercredi entre gouvernement et partenaires sociaux : « Tous les syndicats ont claqué la porte. […] On a l'impression qu'on se moque de nous. Il n'y a rien de nouveau sur la pénibilité. […] On nous dit on veut discuter de tout, mais dès qu'on commence à parler d'un sujet, on nous dit ah non, pas ça. »

8h05. Ile-de-France : 375 km de bouchons. Huit heures passées, ce sont désormais 375 kilomètres de bouchons qui sont recensés en Ile-de-France par Sytadin, contre 249 km à 7h15.

7h45. Sapin : « Quel gâchis ! » Selon Michel Sapin, ancien ministre de l'Economie interrogé par France 2, le gouvernement a fait une grosse « erreur » en mélangeant la question du « financement » du système des retraites « qui n'est pas urgente » et celle de la mise en place d'un système universel, qu'il souhaite également. Il explique également que l'annonce de la mise en place d'un âge pivot, mesure qui faisait « l'unanimité » contre elle chez les syndicats, ne pouvait être vue que comme une « déclaration de guerre ».

7h35. Veyrier (FO) ne veut pas d'« âge pivot temporaire ». Dans les colonnes du Parisien lundi, le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, avait suggéré que la décote avant âge pivot ne soit plus permanente mais temporaire. Une idée rejetée jeudi, sur Radio Classique, par Yves Veyrier, secrétaire général Force ouvrière : « Si vous mettez en place un âge pivot temporaire, demain le temporaire peut devenir plus long, le malus appliqué pourra être plus violent, le bonus pourra être moindre… »

 

7h15. Ça se corse sur les routes. En moins d'une heure, le cumul de bouchons autour de Paris a bondi de plus de 100 km, passant de 132 km à 249 km à 7h15. On reste tout de même sur un niveau de perturbation raisonnable vu le contexte.

Sytadin
Sytadin  

7 heures. Pas simple non plus pour les RER. Comme la RATP, la SNCF a conseillé à ses clients de ne pas se présenter en gare. Car l'offre est toujours très limitée, puisque l'on tourne en moyenne à moins d'un train sur deux sur l'ensemble du réseau… Retrouvez le détail du trafic ici.

6h50. Le point sur les métros. Si toutes les lignes de métro sont désormais ouvertes, leur trafic est dans la plupart des cas erratique, limité aux heures de pointe et à certaines portions. Seules la 1 et la 14, automatiques, fonctionneront comme à l'accoutumée. La RATP, qui va devoir rembourser à ses clients leur Pass Navigo du mois de décembre, recommande d'ailleurs de ne pas venir dans les stations… Tout le détail du trafic ici.

6h40. Vu de l'extérieur. Le mouvement de grève lancé début décembre est évidemment une curiosité pour nos voisins européens, parfois moins prompts à la contestation. Nous les avons interrogés, via des correspondants étrangers installés à Paris ou des touristes de passage dans la capitale. Et ils sont unanimes : pour eux les Français sont et seront toujours des râleurs!

6h30. Quelle participation? Avant même le départ des premiers cortèges en région ce matin et celui de Paris en milieu de journée, l'enjeu pour les syndicats, après 15 jours de vacances de Noël, sera évidemment de montrer au gouvernement que les Français sont toujours mobilisés et maintiennent la pression à la veille d'une nouvelle journée de négociation.

6h20. Compliqué dans les transports. Contrairement à la tendance de ces derniers jours, le mouvement de grève à la SNCF et à la RATP se durcit à ce jour de manifestation. En Ile-de-France, essentiellement, se déplacer sera donc compliqué. Mais visiblement, rodés à l'exercice, les Franciliens ont bien anticipé, puisque à cette heure, on ne compte « que » 132 km de bouchons autour de la capitale.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article