Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme

com
LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Un seul cœur et une seule âme » (Ac 4, 32-37)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

La multitude de ceux qui étaient devenus croyants
avait un seul cœur et une seule âme ;
et personne ne disait
que ses biens lui appartenaient en propre,
mais ils avaient tout en commun.
C’est avec une grande puissance
que les Apôtres rendaient témoignage
de la résurrection du Seigneur Jésus,
et une grâce abondante reposait sur eux tous.
Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence,
car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons
les vendaient,
et ils apportaient le montant de la vente
pour le déposer aux pieds des Apôtres ;
puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun.

Il y avait un lévite originaire de Chypre, Joseph,
surnommé Barnabé par les Apôtres,
ce qui se traduit : « homme du réconfort ».
Il vendit un champ qu’il possédait
et en apporta l’argent
qu’il déposa aux pieds des Apôtres.

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(92 (93), 1abc, 1d-2, 5)

R/ Le Seigneur est roi ;
il s’est vêtu de magnificence.
ou : Alléluia !
 (92, 1ab)

Le Seigneur est roi ;
il s’est vêtu de magnificence,
le Seigneur a revêtu sa force.

Et la terre tient bon, inébranlable ;
dès l’origine ton trône tient bon,
depuis toujours, tu es.

Tes volontés sont vraiment immuables :
la sainteté emplit ta maison,
Seigneur, pour la suite des temps.

ÉVANGILE
« Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme » (Jn 3, 7b- 15)

Alléluia. Alléluia.
Il faut que le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout croyant ait la vie éternelle.
Alléluia. (cf. Jn 3, 15)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à Nicodème :
« Il vous faut naître d’en haut.
Le vent souffle où il veut :
tu entends sa voix,
mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va.
Il en est ainsi
pour qui est né du souffle de l’Esprit. »
Nicodème reprit :
« Comment cela peut-il se faire ? »
Jésus lui répondit :
« Tu es un maître qui enseigne Israël
et tu ne connais pas ces choses-là ?
Amen, amen, je te le dis :
nous parlons de ce que nous savons,
nous témoignons de ce que nous avons vu,
et vous ne recevez pas notre témoignage.
Si vous ne croyez pas
lorsque je vous parle des choses de la terre,
comment croirez-vous
quand je vous parlerai des choses du ciel ?
Car nul n’est monté au ciel
sinon celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
De même que le serpent de bronze
fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout homme qui croit
ait la vie éternelle. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

L'entretien avec Nicodème

  Dans son entretien avec Nicodème, Jésus évoque sa mort prochaine


 

115901-l-entretien-avec-nicodeme


Méditation de l'évangile du mardi 21 avril

Jésus produit une impression étrange sur Nicodème. « L'un des principaux d'entre les juifs ». Nicodème ressent cette puissance de Dieu au contact de Jésus, surtout devant ses miracles, et il ne peut s'empêcher de s'écrier : « Rabbi, nous savons que tu es venu de la part de Dieu comme docteur, personne ne peut faire les miracles que tu fais, si Dieu n'est pas avec lui ».

Jésus reconnaît sa bonne foi et l'engage dans la voie du Royaume en lui disant des choses étranges. Nicodème mettra du temps à comprendre mais il nous les a fort bien transmises.

« En vérité, en vérité, je te le dis, lui répondit Jésus, nul, s'il ne naît d'en Haut, ne peut voir le Royaume de Dieu ». On n'entre dans le Royaume de Dieu que par un acte libre, par une nouvelle naissance.

Nicodème se rebiffe. « Comment un homme peut-il naître étant vieux ? lui dit Nicodème ;
peut-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et renaître ? »

Jésus insiste. Nul n'a choisi sa première naissance, mais celle de l'eau et de l'Esprit, c'est la grande aventure de la liberté, du choix. Poussés par l'Esprit, nous nous engageons dans une vie nouvelle, librement.

Car dans son entretien avec Nicodème, Jésus redonne espoir à l'homme : Il lui fait dépasser sa naissance terrestre qui aboutit à la mort, inéluctablement, pour lui offrir une nouvelle naissance dans l'Esprit à travers l'eau et qui, elle, aboutit à la Vie Éternelle.

« En vérité, en vérité, je te le dis, lui répondit Jésus nul, s'il ne naît de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le Royaume des Cieux. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne t'étonne pas si j' t'ai dit : Il faut naître d'en haut, le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l'Esprit ».

Jésus évoque alors à Nicodème, d'une manière un peu mystérieuse, la mort du ” Fils de l'homme” élevé de terre, comme le serpent d'airain dans le désert ; image à peine voilée de la croix. Car le Fils de l'homme, celui qui est descendu du ciel et qui s'identifie avec le Fils Unique, nous apporte cette vie nouvelle. Il suffit de croire en Lui. Il rentre dans le mystère de notre mort pour le dépasser.

Car nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin qu'en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle.
Car Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.

Oui, à travers Jésus et son baptême dans l'eau et l'Esprit, tout notre destin change pour renaître à la grande Espérance de la Vie Éternelle.


Père Gabriel

Saint Éphrem (v. 306-373)
 

diacre en Syrie, docteur de l'Église

Hymne 1 sur la Résurrection (Lectionnaire de l'Office; J.-R. Bouchet; trad. Fr. Graffin et R. Lavenant; Éd. du Cerf, 1994; p. 92 ; cf SC 502, p. 279)

« Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel »

Le Pasteur de tous est descendu,
Il a cherché Adam, brebis perdue,
Il l'a porté sur ses épaules et est remonté.
Il s'est fait lui-même sacrifice offert au Maître du troupeau (Lc 15,4; Jn 10,11).
Bénie soit sa descente vers nous !

Il s'est répandu, rosée et pluie vivifiante,
Sur Marie, cette terre assoiffée.
Grain de blé, il est descendu dans la terre ;
Il en est remonté, gerbe et pain nouveau (Jn 12,24).
Bénie soit son offrande ! (...)

De la hauteur, la puissance est descendue pour nous,
Du sein de la Vierge, l'espérance a brillé pour nous,
Du tombeau la vie est apparue pour nous,
À la droite du Père, il siège en roi pour nous.
Béni soit son honneur !

De la hauteur il a coulé comme un fleuve ;
De Marie il est sorti comme un rejeton ;
Du bois il a pendu comme un fruit,
Et il est monté au ciel, offrande des prémices.
Bénie soit sa volonté !

Homélie du Père Gilbert Adam

  • Le mardi 21 avril 2020iCal
    2e semaine de Pâques : Mardi de la 2e semaine de Pâques

"Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? » Jésus lui répondit : « Toi, tu es chargé d’instruire Israël, et tu ne connais pas ces choses-là ?

Amen, amen, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et vous n’acceptez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses du ciel ? La démarche de Nicodème est d’une grande beauté, la réponse de Jésus est plus merveilleuse encore. Nicodème cherche à atteindre le mystère de Dieu, il prie, il éprouve un profond besoin de vie spirituelle. Jésus lui indique un chemin de renaissance. Il lui faut descendre dans ses profondeurs. Le Saint- Esprit « souffle où il veut, » il faut renaitre. Une nouvelle vie régénérée par l’action de l’Esprit de Dieu est nécessaire pour que Nicodème entre dans la Vie Éternelle. Rien ne doit rester en dehors du renouvellement que Dieu opère par l’Esprit Saint, ce sont les "choses" du ciel. L’Amour infini de Dieu se réalise maintenant chez les hommes. Nicodème qui ne comprend pas sera fidèle à Jésus, il sera à la Croix ou Jésus prendra sur lui notre égoïsme, notre péché, notre mort. Nous croyons que Jésus remis debout nous ressuscite avec lui, cette expérience est vraiment extraordinaire. Le Christ ressuscité prend possession de l’humanité nouvelle qui est l’Église, il donne sa vie pour nous et nous donnons notre vie pour nos frères.

"Ne sois pas étonné si je t’ai dit qu’il vous faut renaître. Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu’il fait, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l’Esprit. » 
 

Jésus propose à Nicodème de sortir de la perception d’un Dieu extérieur à lui, pour le rencontrer en lui, dans une nouvelle naissance. Venu du ciel, Jésus nous communique la vie du ciel, l’amour infini de Dieu. Plus j’aime Dieu, plus je me découvre moi-même et plus j’aime les personnes avec lesquelles je vis. Nous reconnaissons que nous sommes comme Nicodème, des gens vieillis tant nous vivons hors de nous-mêmes. Nous voyons tout de l’extérieur, nous observons le visage et le comportement de l’autre mais nous ne voyons pas ce que Dieu opère en lui. Le chemin que Jésus nous propose est une renaissance par l’intérieur. Il nous propose un voyage au pays de l’intériorité. Trop souvent nous cherchons Dieu en dehors, dans un ciel inaccessible. Pâques est un éveil intérieur. La victoire du Christ Jésus est en nous. Une pierre est roulée dans notre cœur qui respire un esprit nouveau dont nous ne savons pas d’où il vient mais dont nous pressentons l’existence. Dans la profondeur de notre vie humaine se trouve une vie qui n’est pas de nous, une Présence qui appelle à entrer en conversation avec Dieu.

« Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. » 
 

De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle." Nicodème, pour naître en Dieu, doit rentrer en lui-même. C’est un mouvement de retournement vers l’intérieur. Jésus l’invite à tourner le dos à la recherche d’un Dieu extérieur car il peut trouver Dieu en lui. Jésus suggère à Nicodème une plongée dans ses origines, là ou il n’y a pas de regard extérieur. Il va le contempler quand élevé sur la Croix Jésus nous sauve, et il nous ressuscite. L’Esprit Saint nous est donné, et grâce à lui, nous renaissons à une vie nouvelle et nous obtenons l’adoption filiale. La participation à la grâce du Christ nous donne de participer à la vie éternelle, à la gloire éternelle. Nicodème comprendra que naitre du souffle de l’Esprit, c’est faire mourir le vieil homme en soi, c’est ne pas être préoccupé de soi-même. C’est à la Croix que cette transformation lui sera donnée par Jésus ! Cette unification de son être, Nicodème la comprendra à la Résurrection, il en sera régénéré dans tout ce qu’il est. Nicodème qui sera au tombeau avec le Christ le regardera vivre donné pour les autres. Jésus lui propose de le contempler et d’entrer dans sa propre expérience avec son Père.

Nous demandons la grâce d’être des témoins de Jésus ressuscité.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article