Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Municipales à Paris : résultats et sondages du 2e tour

com
Elections municipales 2020 : à Paris, la campagne vire au duel Hidalgo-Dati

La maire sortante, Anne Hidalgo, fait figure de favorite, mais la candidate LR, Rachida Dati, peut espérer récupérer certains électeurs macronistes déçus par l’ancienne ministre de santé Agnès Buzyn.

Par  Publié le 25 mai 2020 à 14h00 - Mis à jour le 25 mai 2020 à 16h19

Rachida Dati (à droite) et Anne Hidalgo, avant un débat télévisé entre candidats à l’élection au poste de maire de Paris, dans les studios de la chaîne LCI, à Boulogne-Billancourt, le 4 mars.

Rachida Dati (à droite) et Anne Hidalgo, avant un débat télévisé entre candidats à l’élection au poste de maire de Paris, dans les studios de la chaîne LCI, à Boulogne-Billancourt, le 4 mars. BERTRAND GUAY / AFP

Rachida Dati a trouvé son angle d’attaque : durant le confinement, les maires d’arrondissement comme elle « ont agi aux côtés des Parisiens, sans soutien et sans écoute de la Mairie centrale », c’est-à-dire d’Anne Hidalgo, a-t-elle cinglé samedi 23 mai dans l’hebdomadaire Challenges. « Rien de ce qui pouvait améliorer la situation des Parisiens n’a été retenu. » Réplique immédiate sur Twitter d’Emmanuel Grégoire, premier adjoint de l’édile socialiste : « Chaque matin, pendant la crise, nous avions une réunion de travail avec tous les maires d’arrondissement. Vous seule étiez absente, vous seule avez manqué à vos devoirs. Et, comme d’habitude, vous attaquez avec brutalité pour masquer vos turpitudes. »
Pas de doute, à Paris, la campagne des municipales est repartie de plus belle, maintenant que la date du second tour est fixée au 28 juin. Mais elle a peu à voir avec celle du premier tour. D’une part, les candidats vont devoir se passer des meetings et des marchés. D’autre part, la crise due au Covid-19 et ses implications à moyen terme constituent désormais le thème central du débat. Plus question de disserter sur l’agrandissement de Paris ou l’avenir du périphérique.
Enfin, le clivage gauche-droite est redevenu majeur. D’un côté, Anne Hidalgo se présente comme celle qui a géré la crise, fait repartir les écoles, créé des pistes cyclables « spécial déconfinement », et qui a le courage de batailler contre le gouvernement pour rouvrir les parcs et jardins aux Parisiens. De l’autre, Rachida Dati (Les Républicains), réélue dès le premier tour dans le 7e arrondissement, tire à vue sur la « catastrophe » des masques livrés avec retard, la saleté des rues, le manque d’envergure du plan de relance économique, etc.
Triangulaires en vue
La troisième femme de cette élection, Agnès Buzyn (La République en marche, LRM), a disparu du paysage. Au premier tour, elle avait pourtant réuni 17,3 % des suffrages. Le parti présidentiel est en mesure de se maintenir dans la totalité des seize arrondissements où aura lieu un second tour.

 

Anne Hidalgo demeure favorite du 2e tour des municipales à Paris, qui a lieu le 28 juin. Résultats du 1er tour, dernières infos sur le scrutin... Le point sur l'élection.

L'essentiel sur les municipales à Paris

Lors du 1er des élections municipales à Paris, ce sont les listes d'Anne Hidalgo (PS) qui sont arrivées en tête, avec 29,33% des suffrages exprimées, devant les listes de Rachida Dati (LR) qui a obtenu 22,72% des voix et les listes d'Agnès Buzyn (LREM), avec 17,26%. Viennent ensuite la tête de liste EELV David Belliard (10,79%), l'ex-LREM Cédric Villani (7,88%), la LFI Danielle Simonnet (4,59%), l'extrême droite Serge Ferderbusch (1,50%) et Marcel Campion (0,40%).

Si l'on souhaite affiner les résultats du premier tour des municipales 2020 à Paris, on peut retenir que listes d'Anne Hidalgo sont majoritaires dans 9 secteurs du scrutin (12 arrondissements), que celles de Rachida Dati ont obtenu davantage de voix dans 6 secteurs de l'ouest et que les listes d'Agnès Buzyn sont arrivées en tête dans deux seecteurs.

 

Sondages des municipales à Paris

Pour l'heure, tous les sondages placent Anne Hidalgo en position de l'emporter au second tour des élections municipales à Paris. Il est important de noter qu'aucun institut n'a effectué de sondage depuis la promulgation des résultats du 1er tour.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article