Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Léonce et aux Saintes âmesdu 18 juin

com
banner santi.jpg
Date 18 juin

Le Saint du Jour est une liste quotidienne des Saints gardés dans la mémoire de l'Église. Les histoires des maîtres de la vie chrétienne de tous les temps qui comme des phares radieux orientent notre chemin.

Saint Siège

 

Saint Léonce de Tripoli
Martyr à Tripoli (IVe siècle)

église Saint Léonce - VodočaSoldat phénicien en garnison à Tripoli au Liban, il fut inculpé du crime de prosélytisme car il ne craignait pas de prêcher l'Évangile par la parole et par l'exemple. Ce qui lui valut d'être décapité après d'affreuses tortures dont celle d'être pendu la tête en bas, avec une lourde pierre attachée au cou, qui l'étouffe lentement. Son culte devint rapidement populaire dans l'Église syrienne qui était la sienne.
(D'autres sources le situent au Ier siècle.)
Illustration: église Saint Léonce - Vodoča - Macédoine.
Holy Martyr Leontius - Archdiocèse d'Ohrid - Eglise orthodoxe macédonienne - en anglais.
À Tripoli en Phénicie, vers 304, saint Léonce, soldat. Après de très cruels tourments subis en prison, il parvint à la couronne du martyre.

SAINT GRÉGOIRE BARBARIGO

ÉVÊQUE DE PADOUE ET CARDINAL

20180618_Seminario Maggiore di Padova_Rina Maluta_1903_GREGORIO BARBARIGO.jpg

Le secours aux pestiférés, la proximité aux fidèles, aux plus pauvres et la formation des prêtres: ce sont les points cardinaux de la vie de Grégoire Barbarigo, sur le modèle de celle de saint Charles Borromée son aîné d’un siècle. Barbarigo fut un homme très estimé par les Papes de son temps.
 

Grégoire connaît vite la souffrance quand à deux ans seulement il perd sa mère à cause de la peste. Le Père , sénateur de la République de Venise , où le futur saint est né en 1625, l’envoie en 1643 avec l’ambassadeur vénitien Alvise Contarini à Münster, en Allemagne , où se négociait la paix de Westphalie qui devait mette fin à la sanglante guerre des Trente ans. C’est ici qu’il y a une rencontre décisive pour la vie du jeune Grégoire: celle avec le cardinal Fabio Chigi, futur pape Alexandre VII. A la fin de ses études à Padoue , Grégoire a trente ans et devient prêtre. Alexandre VII le fait venir à Rome et à l’explosion de la peste il lui confie la coordination des secours aux malades, que Grégoire Barbarigo assure avec beaucoup d’amour et de dévouement.

Evêque et pasteur comme saint Charles Borromée

La confiance d’Alexandre VII se renouvelle ensuite lorsqu’il le nomme à la tête du diocèse de Bergame en 1657. Et quelques années plus tard, en 1664, il lui confiera le diocèse de Padoue; dans les deux cas son modèle sera saint Charles Borromée; avant tout il vend tous ses biens et en donne le bénéfice aux pauvres. Il visite de long en large les paroisses des diocèses qui lui sont confiés, assiste les mourants, diffuse parmi le peuple la presse catholique, vit dans la simplicité et la pauvreté, proche des pauvres et des malheureux. Pendant la journée il enseigne le catéchisme aux enfants et pendant la nuit il prie. Lui tient très à cœur la formation des prêtres pour laquelle il s’engage à fond au Séminaire de Padoue, et en fait un des meilleurs d’Europe.

A Rome pour les Eglises orientales

Un autre moment clou de l’engagement de saint Grégoire Barbarigo est celui qu’il consacre à la réunification avec les Eglises orientales. Après avoir été évêque de Bergame et avant son ministère à Padoue, il passe une autre période à Rome. En 1658 Alexandre VII le crée cardinal. Ce sont les années où il participe à divers conclaves. Innocent XI le choisit comme son conseiller et Grégoire travaille pour la réunification avec les Eglises orientales. Estimé des Papes et aimé du peuple , Barbarigo meurt à Padoue en 1697 et est béatifié en 1761 par Clément XIII. Et c’est en 1960 qu’il est proclamé saint par Jean XXIII, originaire de la région de Bergame et un des signataires, quelques années auparavant, des appels pour la canonisation de Grégoire Barbarigo.

ST. MARINE DE BITHYNIE

20170929_Wikimedia Commons_MARINA.jpg

Marine de Bithynie est une des histoires les plus singulières de l’Eglise ancienne. Elle devint sainte autour du 8°s. Déguisée en garçon, elle passa une brève et intense vie au monastère auprès de son père. Faussement accusée, elle sut, grâce à sa foi tenace, reconquérir sa dignité perdue.  

Pour les cheveux longs, les ciseaux pouvaient faire l’affaire. Un habit ample et la pénombre caverneuse où ils se seraient retirés auraient fait le reste. En fait , Eugène transforme sa fille, 14 ans, en novice imberbe, ainsi ensemble ils se mettent en voyage pour le couvent de Kanoubine, en Syrie, endroit de prière retiré dans les grottes creusées dans le rocher. C’est le début de l’histoire extraordinaire de Marine, la sainte originaire de la Bithynie, aujourd’hui au Liban, qui a vécu, selon les historiens, probablement dans la première moitié du 8°s, (certains situent cette période entre le IV-V s.). En réalité l’histoire de la petite Marine a commencé avec le veuvage précoce de son père, qui, à cause de la douleur de la disparition de son épouse, se retire au couvent condamnant aussi sa fille à une tristesse inconsolable. Le détachement ne tient cependant pas debout face à la force de l’affection. Eugène raconte sa douleur à l’Abbé, et lui demande de pouvoir vivre au monastère avec son «fils » et son supérieur, ému , y consent.

Frère Marin

Déguisée en habits de frère, instruite, par le père, tout au long du voyage, sur les habitudes et les rythmes de la vie religieuse, Marina fait son entrée au monastère. Pour dire mieux , il y entre comme «frère Marin», jeune garçon glabre , et au vu de ses traits féminins, un des frères, dit-on, le prend pour un eunuque. Mais c’est avec beaucoup de perfection que «Marin» vit sa nouvelle vie, et l’environnement solitaire lui est favorable et lui permet de maintenir la discrétion nécessaire; le stratagème passe donc inaperçu. Le manque de croissance de la barbe est expliqué par l’intense activité ascétique et, de toutes façons, peu importe. Ce jeune est la fierté du monastère et son père est de nouveau un homme heureux. Une joie qui ne dure que trois ans, au bout desquels Eugène meurt.

Infamie et rédemption

Un jour Frère Marin est envoyé dehors avec d’autres confrères pour traiter des affaires. Les moines passent la nuit chez un hôtelier; la même nuit, la fille de l’hôtelier est violée par un soldat de passage. Quand la jeune fille se rend compte qu’elle est enceinte, elle accuse les frères et en particulier Marin. Qu’est ce qui pourrait facilement l’en disculper? Mais pensant au Christ Marin choisit d’endosser la responsabilité de la faute à laquelle il est étranger. Ainsi le moine modèle finit dans la boue de l’infamie. Comme punition, il est expulsé du monastère, et obligé de prendre soin du nouveau-né. Marin passe trois ans de grandes difficultés voire de misère, mais il ne s’éloigne pas du monastère. Il vit à peine des aumônes mais s’occupe du bébé avec toute l’affection dont il est capable. Ses anciens confrères en sont émus et demandent à l’Abbé sa réadmission, qui lui est accordée à condition que frère Marin s’occupe des tâches et des corvées les plus serviles dans le monastère. Le jeune l’accepte sans bronche, et reprend son habit religieux avec plus de zèle qu’avant, tout en continuant à élever son fils adoptif.

Miraculée

L’épuisement physique qu’il a supporté et supporte a son prix. Un jour on le trouve mort dans sa cellule. Marin n’a que 25 ans et une histoire qui remplit deux vies. Le dernier coup de théâtre arrive lorsque les frère, en procédant aux soins de la dépouille de frère Marin, en découvrent la vraie identité et se rendent compte avec grande douleur de l’infamie supportée dans le silence par ce moine si humble, voire par la jeune fille. On raconte que la jeune fille qui l’avait calomnié, possédée par le démo, accourue au pied du lit du mort en implorant le pardon de frère Marin est guérie à l’instant. On parlait déjà des prodiges opérés de son vivant, mais depuis sa mort les signes extraordinaires attribués à Marine de Bithynie se multiplient. Depuis 1200 sa dépouille est conservée et vénérée à Venise dont elle est la co-patrone.

Saints Marc et Marcellien
Martyrs
(† v. 304)

Marc et Marcellien étaient frères et issus d'une des premières familles de Rome. Ils furent convertis à la foi dès leur jeunesse. Arrêtés sous l'empereur Dioclétien, ils furent jetés dans une prison ; après quelques interrogatoires qui démontrèrent leur fermeté dans la foi, Chromace, préfet de la ville, les condamna à avoir la tête tranchée, après un délai de trente jours.

Les deux frères furent alors transportés dans la maison de Nicostrate, greffier du préfet et leur gardien. Tranquillin, leur père, Marcie, leur mère, leurs femmes et leurs jeunes enfants vinrent tour à tour se jeter à leurs pieds, les arroser de larmes, et leur adresser les paroles les plus capables de toucher leur cœur. Les généreux martyrs, attendris par ce spectacle si touchant, commençaient à joindre leurs larmes à celles de leurs parents, de leurs femmes et de leurs enfants, et il y avait à craindre que l'amour ne fît faillir ceux que les supplices avaient trouvés invincibles.

Saint Sébastien, capitaine de la première compagnie des gardes de l'empereur, toujours vigilant à soutenir le courage des martyrs, ne craignit pas de s'exposer lui-même à la mort en rappelant aux deux frères les saints enseignements de la foi, les espérances immortelles de l'autre vie, les châtiments des apostats. Ses paroles ranimèrent la générosité des deux martyrs ; elles opérèrent même un changement dans le cœur de tous ceux qui étaient présents. Sébastien ayant rendu à Zoé, femme du greffier Nicostrate, l'usage de la parole, qu'elle avait perdu depuis six ans, ce changement devint une complète conversion. Zoé, Nicostrate, Tranquillin, Marcie, les épouses et les enfants des deux martyrs, bientôt le préfet Chromace lui-même, reçurent le saint baptême et versèrent leur sang pour la foi.

Quant à Marc et Marcellien, ils comparurent devant un nouveau juge, qui, après avoir employé inutilement toutes les flatteries et toutes les menaces pour les ébranler, les fit clouer à un poteau, où ils demeurèrent vingt-quatre heures, louant et bénissant Dieu. Après un jour et une nuit, encore pleins de vie et témoignant toujours la même joie et le même courage, ils furent percés à coups de lance.

Autres Fêtes du Jour
Saint Amand de Bordeaux  Troisième évêque de Bordeaux (✝ 431)
Saint Caloger  Anachorète en Sicile (Ve siècle)
Saints Cyriaque et Paule  Martyrs à Malaga en Espagne (✝ v. 300)
Sainte Elisabeth de Schönau  Visionnaire allemande (✝ 1164)
Saint Ethère  (IVe siècle)
Saint Fortunat  évêque (✝ 569)
Saint Grégoire Barbarigo  évêque de Padoue (✝ 1697)
Saint Guy de Baume  abbé de Baume-les-Messieurs (✝ v. 940)
Bse Hosanna Andreasi  Tertiaire dominicaine à Mantoue (✝ 1505)
Vble Jeanne Mance  fondatrice de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Montréal (✝ 1673)
Saints Marc et Marcellianus  Personnages qui apparaissent dans la légende de Saint Sébastien (✝ v. 286)
Sainte Marine de Bythinie  entrée au monastère déguisée en garçon (✝ 750)
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article