Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le Général De Gaulle

com
De Gaulle

Dans l'intimité du général

Affiche du film De Gaulle réalisé par Gabriel Le Bomin (sortie le 4 mars 2020).Personne n'avait encore relevé le défi. Gabriel le Bomin l’a fait. Il a réalisé le tout premier film biographique sur le général de Gaulle. Un enjeu de taille dont le résultat est un film qui dépeint avec justesse l’humanité de celui que l’Histoire retient comme l’un des plus grands héros du XXème siècle. Sortie en salle le 4 mars 2020.

Le film s’ouvre sur une scène d’amour entre le général de Gaulle (Lambert Wilson) et son épouse Yvonne (Isabelle Carré). Une entrée en matière qui annonce clairement l’angle choisi pour réaliser la première biographie sur de Gaulle : l’intimité. On est bien loin du récit hagiographique.

Et le réalisateur le confirme lui-même : « Ce qui nous a intéressé c’est le de Gaulle « illégitime » : l’homme de juin 1940, celui qui dit « non ». C’est sans doute le moment de sa vie où il est le plus fragile, le plus intéressant donc le plus humain... Car sous tendu à ce projet, il y avait l’ambition d’accéder à l’intime. »

Après avoir campé l’Abbé Pierre ou le Commandant Cousteau, Lambert Wilson s’est prêté au difficile exercice d’incarner le général de Gaulle. Grimé, mais pas trop, l’acteur parvient à s’effacer pour faire vivre ce personnage romanesque dont il met en avant la prestance et le caractère.

S’ensuit un repas familial où l’on découvre les proches de celui qui n’est encore « que » colonel. L’atmosphère est agréable, l’entente règne entre les membres de la famille dont les enfants de Charles et Yvonne : Philippe, Élisabeth et Anne.

Le premier regrette de ne pas pouvoir s’engager et souhaiterait combattre dans la bataille de France. La seconde prépare son « bachot ». Mais c’est sur la petite dernière que se porte l’attention. Quelques flashbacks nous ramènent en arrière, lorsque le couple apprend qu’Anne est atteinte de trisomie 21, maladie appelée alors « mongolisme ».

Son parcours prend une place importante dans le film, notamment parce que le spectateur tremble lorsqu’Yvonne la perd des yeux à plusieurs reprises (dans le port de Brest en flammes par exemple.) Dès qu’il la voit, de Gaulle prend sa fille dans les bras. C’est aussi dans les bras de son père qu’Anne mourra en février 1948, à l’âge de 20 ans.

 

Le Parisien
Appel du 18 juin : Emmanuel Macron à Londres sur les pas du général de Gaulle

Du Mont-Valérien à la capitale britannique, le président français célèbrera jeudi les 80 ans de l’appel du héros de la France libre. De quoi prendre de la hauteur dans un contexte tendu dans l’Hexagone.

La date est gravée dans l'histoire de France. Ce jeudi 18 juin, 80e anniversaire du fameux appel, offre à Emmanuel Macron une nouvelle occasion de marcher dans les pas du général de Gaulle, auquel l'année 2020 est dédiée. Une journée toute en images ou presque (une seule prise de parole est programmée). Et loin de l'actualité brûlante qui, entre les débats sur les violences policières, les discriminations et les scènes de violences à Dijon (Côte-d'Or), le met en difficulté dans le domaine régalien.

Le président affectionne ce type d'exercice qui lui permet de peaufiner sa posture présidentielle et de s'ancrer dans l'histoire du pays. « C'est un peu ce que font tous les présidents », relève l'historien Jean Garrigues, qui appelle cela « l'incarnation par délégation ». « Incarner l'unité nationale, dans la société française d'aujourd'hui, c'est une gageure. Il faut se chercher des référents, des guides, des modèles », analyse le président du Comité d'histoire parlementaire et politique. Les grandes figures, comme « un réservoir de légitimité »

LCI

80 ans de l'Appel du 18-Juin :
Macron rend hommage au général de Gaulle

HOMMAGE - Le chef de l'Etat se rend ce jeudi Invalides en milieu de matinée avant d'assister à la traditionnelle cérémonie au Mont-Valérien. Il s'envolera enfin à Londres, là où le général de Gaulle a prononcé son célèbre discours il y a 80 ans jour pour jour.

Il s'agira de son premier déplacement à l'étranger depuis la crise sanitaire. Après Paris dans la matinée, Emmanuel Macron célébrera ce jeudi après-midi à Londres le 80e anniversaire de l'Appel du 18-Juin de Charles de Gaulle. L'occasion pour lui d'appeler à l'unité de la nation, quand tous ses adversaires se disputent l'héritage du général. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le saviez-vous ? Le message à la BBC prononcé par le Général De Gaulle le 18 juin n'a pas été enregistré. La version parvenue jusqu'à nous date en réalité du 22 juin, jour de l'Armistice. Quant à la version filmée, elle a été réalisée le 2 juillet 1940.

Que commémore-t-on chaque année sur l'île de Sein ?

RÉSISTANCE - L'île de Sein, au cœur d'une controverse politique sur la venue de Marine Le Pen à l'occasion des 80 ans de l'Appel du 18-Juin, est un haut-lieu de la Résistance. Ce bout de territoire, le plus décoré de la Seconde Guerre mondiale, est le symbole des Français partis rejoindre le général de Gaulle après son fameux Appel.

Ce petit bout de territoire de 58 hectares et 242 habitants au large du Finistère est, depuis quelques jours, au cœur d'une controverse entre les autorités locales et Marine Le Pen, qui s'y est rendue mercredi, à la veille des commémorations des 80 ans de l'Appel du 18-Juin. 

L'île de Sein est surtout l'un des lieux les plus emblématiques de la Résistance et du gaullisme. Un mémorial en granit, inauguré en 1960 par le général de Gaulle, alors président de la République, rend hommage aux Sénans (les habitants de Sein) morts après avoir rejoint la France Libre. Il est surmonté d'une croix de Lorraine et porte la mention "Kentoc'h mervel" ("plutôt mourir"). C'est là que se déroulent, chaque année, les commémorations de l'Appel du 18-Juin. 

La terre des premiers Français libres

"L’île de Sein est la commune la plus décorée de la Seconde Guerre mondiale", indique à LCI Vladimir Trouplin, conservateur au musée de l'ordre de la Libération. "Elle a notamment reçu la médaille de la Résistance avec rosette", cette décoration instituée par le général de Gaulle lui-même dès 1943. "L’île de Sein, c'est le symbole de l'engagement collectif des 128 Sénans qui se sont rendus à Londres, et le cas unique d'une collectivité qui a chois de partir au combat". 

Le 21 juin 1940, alors que les combats aériens éclataient au-dessus de la petite île - 1400 habitants à l'époque, dont une bonne partie était mobilisée au front -, quelques dizaines d'habitants, avertis qu'un général devait parler à la radio de Londres, s'étaient regroupés autour d'un poste de TSF, où ils avaient entendu le fameux Appel. Entre le 24 et 26 juin, alors que les autorités allemandes ordonnaient aux militaires de se rendre et aux civils de 18 à 60 ans de se tenir à la disposition de l'occupant, plusieurs navires armés par les habitants avaient pris la mer, chargés d'hommes en âge de combattre - ils avaient entre 14 et 54 ans -, en direction de la Grande-Bretagne, soit 128 personnes au total. 

Ces volontaires avaient été regroupés début juillet 1940, avec 300 autres personnes, à l'Olympia Hall, à Londres, et passés en revue par le général de Gaulle. Leur surreprésentation parmi les premiers combattants de la France libre avait suscité cette phrase célèbre du général de Gaulle : "L'île de Sein, c'est donc le quart de la France". 

"Les Sénans sont des marins-pêcheurs, ils ont donc majoritairement servi par la suite dans la marine de guerre et la marine marchande", indique Vladimir Trouplin. Nombre d'entre eux ont ainsi contribué au ravitaillement de l'Angleterre. "Mais certains ont rejoint d'autres forces, dont celles du commando Kieffer.

 
 

CEREMONIES

 

Emmanuel Macron consacre sa journée de jeudi à la commémoration de l'appel du 18-Juin 1940 du général de Gaulle.

 

Voici le programme : 

- 10h : cérémonie aux Invalides

- 11h30 : cérémonie au Mont Valérien

- 14h : départ pour Londres

- 15h45 : début des cérémonies à Londres

Cette journée, que vous pourrez suivre en direct sur LCI et LCI.fr, placée sous le signe de l'amitié franco-britannique commencera à 10h aux Invalides pour Emmanuel Macron, avec une visite du Musée de la Libération. Il y rencontrera Hubert Germain, 99 ans, l'un des quatre derniers Compagnons de la Libération, qui est pensionnaire aux Invalides. 

Le chef de l'Etat assistera ensuite à 11h30 à la traditionnelle cérémonie au mémorial du Mont Valérien (Hauts-de-Seine), principal lieu d'exécution de résistants et d'otages pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est ici que Charles de Gaulle, alors président, avait fait ériger le Mémorial de la France combattante. Emmanuel Macron y sera aux côtés notamment de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, mais sans public, pour cause de précaution sanitaire. L'ancien président François Hollande ne sera pas non plus présent selon BFMTV. Le locataire de l'Elysée lira enfin le célèbre discours du général avant que ne soit interprété la Marseillaise et le Chant des Partisans. La patrouille de France et les Red Arrows de la Royal Air Force survoleront le Mont Valérien et la statue de Winston Churchill devant le Petit Palais.

 

La Légion d'honneur remise à la ville de Londres

Avec une délégation restreinte, Emmanuel Macron s'envolera ensuite à 14h pour Londres -où l'obligation de quarantaine pour les visiteurs étrangers exempte les visites diplomatiques- pour rendre hommage à la ville qui fut la capitale de la France Libre. Il s'agira de son premier déplacement à l'étranger depuis sa visite à Naples le 27 février pour un sommet italo-français.  En présence du prince Charles, il remettra à 15h45 la Légion d'honneur à la ville de Londres, la septième ainsi décorée après Alger, Belgrade, Brazzaville, Liège, Luxembourg et Volgograd. 

Cette visite intervient alors que Londres et Bruxelles essaient de débloquer les négociations d'un accord sur la relation post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne après la fin de la période de transition le 31 décembre.  Emmanuel Macron sera notamment reçu à Clarence House, résidence du prince Charles. Il terminera sa visite par un entretien avec le Premier ministre Boris Johnson, où les négociations du Brexit devraient être au menu.

De Gaulle, un héritage disputé

Ce déplacement sera pour le chef de l'Etat le deuxième événement dans le cadre de "l'année de Gaulle" après la célébration, le 17 mai, du 80e anniversaire de la bataille de Montcornet (Aisne, vidéo ci-dessous) et avant le 50e anniversaire de la mort du général à Colombey-les-Deux-Eglises le 9 novembre.

Emmanuel Macron n'est pas le seul à se revendiquer du général de Gaulle, en particulier comme le défenseur de la "souveraineté" de la France, un mot qu'emploie désormais toute la classe politique. Jusqu'à Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, dont le parti a pourtant longtemps combattu le général au nom de l'Algérie française, qui s'est rendue mercredi sur l'île de Sein pour commémorer l'appel, un jour à l'avance.  Citant en exemple sa défense de l'indépendance de la France, la candidate déjà déclarée à la présidentielle de 2022 estime désormais que le RN est le véritable héritier des valeurs de De Gaulle. 

Les autres formations de droite eux aussi se revendiquent de De Gaulle, à commencer par LR pour qui le général est "l'ADN de notre famille", a expliqué le patron du parti Christian Jacob, qui ira déposer une gerbe au Mont Valérien. Et à gauche, on salue en de Gaulle un homme qui "n'a jamais adhéré à la main invisible du marché, et préférait la planification", selon l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon. ????!!

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article