Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Police: l’affaire est plus sérieuse que Castaner

com
Police: l’affaire est plus sérieuse que Castaner

 

Jean-Dominique Merchet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Virer Castaner ? Cela ferait plaisir à certains et, en premier lieu, à son successeur, mais est-ce bien utile ou, en tout cas, suffisant ? Certes, la politique est affaire de symboles et pour l’Elysée, changer de ministre de l’Intérieur, c’est dire : nous avons compris qu’il y a un vrai problème.

Sauf que, pour les Français, la question n’est pas celle de Christophe Castaner. L’affaire est bien plus sérieuse : il y a, dans notre pays, un problème dans la police et il y en a un autre avec la police. Les événements récents le montrent à l’envi : les scènes incroyables de Dijon, les violences lors de la manifestation des soignants, les protestations de policiers sur les Champs-Elysées, les rassemblements de jeunes contre les violences policières. Manifestement quelque chose cloche avec le « régalien » et c’est un problème pour le Président Macron.

La police va mal. Divisée en baronnies rivales (dont la Préfecture de Police confiée à un Didier Lallement trop clivant), cogérée par des syndicats corporatistes, écrasée sous le poids des contraintes administratives, travaillant parfois dans des conditions indignes, elle se prend de plein fouet toutes les violences et les misères de notre société.

Mais elle n’est pas à l’abri de critiques : les violences policières ne sont pas une invention de gauchistes et certains policiers, trop nombreux, sont bel et bien des racistes. Surtout, dans sa longue histoire, elle a été conçue pour protéger l’Etat avant les citoyens. Que ce soit Castaner ou un autre, voilà les défis qu’un ministre de l’Intérieur devrait relever. Qu’il cesse surtout d’être « le premier flic de France », porte-parole de sa base, pour devenir un patron porteur d’une ambition réformatrice. Mais il est sans doute déjà trop tard dans ce quinquennat pour l’espérer.

Face à la Chine, l’Europe renforce son arsenal protectionniste

La Commission va bientôt pouvoir enquêter pour savoir si les entreprises extracommunautaires investissant sur le marché intérieur bénéficient d’aides d’Etat dans leurs pays

La vice-présidente de la Commission européenne en charge de la Concurrence, Margrethe Vestager, et le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton.
La vice-présidente de la Commission européenne en 

La vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager, et le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton, ont présenté mercredi un livre blanc qui devrait déboucher en fin d’année sur une protection renforcée du marché unique des appétits d’entreprises étrangères subventionnées par leurs Etats d’origine. La Chine est au premier rang des pays concernés.

Naïve l’Europe ? Face à l’émergence de la puissance chinoise, la critique a souvent été agitée vis-à-vis de Bruxelles, notamment en France. Le logiciel de la Commission européenne a pourtant profondément évolué. En mars 2019, l’Union européenne a présenté un document d’orientation en dix points sur la stratégie à adopter vis-à-vis de la Chine, qualifiant pour la première fois l’Empire du Milieu de « rival systémique ».

Quelques mois plus tard, vendredi dernier, la Commission a imposé, là encore pour la première fois, des droits de douane « anti-subventions » sur les produits d’une dizaine d’entreprises égyptiennes et chinoises implantées en Egypte, et subventionnées par Pékin. « Nous sommes le seul continent à avoir sanctionné les Chinois implantés dans les zones franches d’un autre pays »,

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article