Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Trump a mélangé le personnel et le national » : aux Etats-Unis, John Bolton règle ses comptes avec le président

com
« Trump a mélangé le personnel et le national » : aux Etats-Unis, John Bolton règle ses comptes avec le président

Dans son livre, dont des extraits ont été publiés mercredi par des journaux, l’ex-conseiller à la sécurité nationale critique notamment les décisions du président américain « motivées par des calculs de réélection ».

L’ex-conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, le 17 février à Durham (Caroline du Nord).

Les efforts déployés par la Maison Blanche pour contrecarrer la publication du livre de John Bolton, prévue le 23 juin, ont pris tout leur sens avec la parution d’extraits dans le New York Times, le Washington Post, ainsi que dans le Wall Street Journal, mercredi 17 juin. Il s’agit certes de la parole d’un ancien diplomate, parti avec pertes et fracas de son poste de conseiller à la sécurité nationale, et le tempérament de sniper de John Bolton a été éprouvé par bien d’autres avant Donald Trump. Mais cette parole est néanmoins dévastatrice, parce que les lettres de créances conservatrices de John Bolton sont difficilement attaquables et parce que le septuagénaire, parvenu au terme d’une longue carrière, n’a plus de raison de garder le silence.

Lire aussi  Donald Trump limoge John Bolton, son conseiller à la sécurité nationale

Le titre du livre, The Room Where It Happened (Simon & Schuster, « La pièce où ça s’est passé », non traduit) , est en lui-même tout un programme. L’ancien ambassadeur des Etats-Unis aux Nations unies a travaillé pour Donald Trump pendant plus d’un an, de mars 2018 à septembre 2019. D’innombrables photos le montrent au côté du président, notamment dans le bureau Ovale, un bloc-notes à la main. L’éditeur de l’avocat de formation devenu diplomate assure que, contrairement à ce que dit la Maison Blanche, qui l’a attaqué en justice lundi, ces Mémoires ont été expurgés de toute information pouvant porter atteinte aux intérêts américains. Leur charge politique, elle, est intacte.

Des calculs de réélection

Le fil conducteur des extraits publiés mardi pourrait se résumer en une seule phrase : « J’ai du mal à identifier toute décision importante de Trump pendant mon passage à la Maison Blanche, qui n’a pas été motivée par des calculs de réélection. » Elle apparaît dans une tribune du même auteur publiée par le Wall Street Journal, au terme d’une démonstration cruelle de la « stratégie chinoise » suivie par le président des Etats-Unis.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article