Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Cherchez le Seigneur, et allez trouver les brebis perdues pour lui rendre gloire

com
PREMIÈRE LECTURE
« Il est temps de chercher le Seigneur » (Os 10, 1-3.7-8.12)

     Israël était une vigne luxuriante,
qui portait beaucoup de fruit.
Mais plus ses fruits se multipliaient,
plus Israël multipliait les autels ;
plus sa terre devenait belle,
plus il embellissait les stèles des faux dieux.
    Son cœur est partagé ;
maintenant il va expier :
le Seigneur renversera ses autels ;
les stèles, il les détruira.
    Maintenant Israël va dire :
« Nous sommes privés de roi,
car nous n’avons pas craint le Seigneur.
Et si nous avions un roi,
que pourrait-il faire pour nous ? »
    Ils ont disparu, Samarie et son roi,
comme de l’écume à la surface de l’eau.
    Les lieux sacrés seront détruits,
ils sont le crime, le péché d’Israël ;
épines et ronces recouvriront leurs autels.
Alors on dira aux montagnes : « Cachez-nous ! »
et aux collines : « Tombez sur nous ! »
    Faites des semailles de justice,
récoltez une moisson de fidélité,
défrichez vos terres en friche.
Il est temps de chercher le Seigneur,
jusqu’à ce qu’il vienne répandre sur vous
une pluie de justice.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 104 (105), 2-3, 4-5, 6-7)
R/

Recherchez sans trêve
la face du Seigneur.

ou :

Alléluia !

Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça.

Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis.
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.

ÉVANGILE
« Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël » (Mt 10, 1-7)

En ce temps-là,
    Jésus appela ses douze disciples
et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs
et de guérir toute maladie et toute infirmité.
    Voici les noms des douze Apôtres :
le premier, Simon, nommé Pierre ;
André son frère ;
Jacques, fils de Zébédée,
et Jean son frère ;
    Philippe et Barthélemy ;
Thomas et Matthieu le publicain ;
Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ;
    Simon le Zélote
et Judas l’Iscariote, celui-là même qui le livra.
    Ces douze, Jésus les envoya en mission
avec les instructions suivantes :
« Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes
et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
    Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
    Sur votre route, proclamez
que le royaume des Cieux est tout proche. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

CONSÉCRATION À NOTRE-DAME DES NEIGES

Ô Notre-Dame,
nous nous confions en vous,
en votre obédience bénie
et en votre garde très spéciale.
Aujourd’hui et chaque jour
nous vous confions nos âmes et nos corps ;
nous vous confions tout notre espoir
et toute notre consolation ;
toutes nos angoisses et nos misères ;
notre vie et la fin de notre vie,
pour que par votre très sainte intercession
et par vos mérites,
toutes nos actions soient dirigées et disposées
selon votre volonté
et celle de votre Fils. Amen

Le choix des douze apôtres

 Ce passage nous montre quelle personne extraordinaire se révélait en Jésus; On est attiré vers Lui, on se bousculait pour le toucher et le voir, on cédait à un de ses regards et pourtant on ne pouvait pénétrer dans son intimité…C'est lui qui brise cette crainte et qui : “appelle auprès de Lui qui il voulait”.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 10, 1-17


« Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes
et n'entrez dans aucune ville des Samaritains.

Méditation de l’Évangile du mercredi 8 juillet


Jésus va réaliser son grand projet de l'annonce du règne de Dieu en se choisissant des amis capables de travailler avec Lui et de poursuivre son oeuvre après sa mort; Il consacre alors une nuit entière à la prière, avant l'élection de ses apôtres, avant la fondation de son Eglise, tant il sait l'importance de cette prière pour qu'une oeuvre soit fondée, établie de manière surnaturelle.

“Il arriva en ces jours là qu'il sortit dans la direction de la montagne, pour prier. Et il passait la nuit à prier Dieu”. Pour mieux prier, Jésus s'isole dans la montagne, et sa prière n'est pas une prière vague ou sentimentale : Il prie Dieu son Père et il y passe la nuit.

Voici un autre aspect de cette élection des apôtres par Luc : Jésus gravit la montagne, et il appela ceux qu'il voulait. Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze pour qu'ils soient avec lui, et pour les envoyer prêcher; il leur donna le pouvoir d'expulser les esprits mauvais et de guérir toute maladie et toute infirmité.

Ce passage nous montre quelle personne extraordinaire se révélait en Jésus; On est attiré vers Lui, on se bousculait pour le toucher et le voir, on cédait à un de ses regards et pourtant on ne pouvait pénétrer dans son intimité…C'est lui qui brise cette crainte et qui : “appelle auprès de Lui qui il voulait” pour les faire entrer dans son amitié. L'amitié est forcement un choix.

Il y a dans le choix des apôtres le double mouvement et le double jeu de la liberté du Seigneur et celle de ses amis; Il appelle ceux qu'il veut; Les Douze font le pas et se rendent près de lui; Dieu dans son amour, nous choisit, mais il nous laisse libre de nous rendre près de Lui. Dieu est tellement discret.

Et c'est désormais l'intimité entre ces Douze et lui-même. Et cela, il le veut, et ils ne sont auprès de Lui, et ils ne sont ses amis que pour partager sa mission, ses préoccupations. Comme lui n'est que l'Envoyé du Père, ainsi envoie-t-il les siens pour poursuivre sa mission. A ses Douze, il donne trois pouvoirs : prêcher le royaume, guérir les malades, chasser les démons.

Ils iront donc à son exemple annoncer la Bonne Nouvelle du Règne de Dieu qui change nos cœurs et nos mentalités. Ils iront chasser le démon de toute la terre et nous en libérer. Ils iront guérir de toute infirmité et de toute maladie.

 

Père Gabriel



 

 

 

Concile Vatican II
 
Constitution dogmatique sur l'Église, « Lumen Gentium », 20 (trad. française du latin © 1967, Éd. du Centurion; Vatican II L'intégrale; Éd. bilingue révisée, Bayard Compact 2002, p. 44-46)

« Ces douze, Jésus les envoya en mission »

La mission divine confiée par le Christ aux Apôtres est destinée à durer jusqu’à la fin des siècles (cf. Mt 28, 20), étant donné que l’Évangile qu’ils doivent transmettre est pour l’Église principe de toute sa vie, pour toute la durée du temps. C’est pourquoi les Apôtres prirent soin d’instituer, dans cette société hiérarchiquement ordonnée, des successeurs. En effet, ils n’eurent pas seulement pour leur ministère des auxiliaires divers (Ac 6,2-6; 11,30), mais, pour que la mission qui leur avait été confiée pût se continuer après leur mort, ils donnèrent mandat, comme par testament, à leurs coopérateurs immédiats d’achever leur tâche et d’affermir l’œuvre commencée par eux, leur recommandant de prendre garde à tout le troupeau dans lequel l’Esprit Saint les avait institués pour paître l’Église de Dieu (cf. Ac 20, 28). Ils instituèrent donc des hommes, de ce genre, leur donnant pour la suite charge d’ordonner qu’après leur mort des hommes éprouvés recueillent leur ministère. Parmi les différents ministères qui s’exercent dans l’Église depuis les premiers temps, la première place, au témoignage de la Tradition, appartient à la fonction de ceux qui, établis dans l’épiscopat, dont la ligne se continue depuis les origines, sont les instruments de transmission de la semence apostolique. Ainsi, selon le témoignage de saint Irénée, c’est la Tradition apostolique qui se manifeste et se conserve dans le monde entier par ceux que les Apôtres ont faits évêques et par leurs successeurs jusqu’à nous. Ainsi donc, les évêques ont reçu, pour l’exercer avec l’aide des prêtres et des diacres, le ministère de la communauté. Ils président à la place de Dieu le troupeau, dont ils sont les pasteurs, par le magistère doctrinal, le sacerdoce du culte sacré, le ministère du gouvernement. De même que la charge confiée personnellement par le Seigneur à Pierre, le premier des Apôtres, et destinée à être transmise à ses successeurs, constitue une charge permanente, permanente est également la charge confiée aux Apôtres d’être les pasteurs de l’Église, charge à exercer sans interruption par l’Homéliees.

Homélie du Père Gilbert Adam

 

« Proclamez que le Royaume de Dieu est tout proche. »

 

"Puis Jésus appela ses douze disciples et leur donna l’autorité pour chasser les esprits impurs et guérir toute maladie et toute infirmité.

Voici les noms des douze apôtres : le premier, Simon, celui qu’on appelle Pierre, et André, son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu, le collecteur des taxes ; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ; Simon le Cananite et Judas l’Iscariote, celui qui le livra." Jésus envoya les douze en mission, il les appelle, c’est une invitation qui implique un intérêt de la part de Jésus pour eux. Les douze choisis par Jésus vont conduire les chrétiens, Jésus les appelle par leur nom. Douze disciples sont devenus les douze apôtres, Jésus a passé la nuit en prière avant de les choisir. Dans cette prière à son Père, Jésus sait que ce sont eux que le Père a choisi. Nous aussi, nous sommes appelés, choisis par Lui, Jésus nous a appelé par notre nom et dans cet appel nous sommes à lui. Nous avons fait notre demeure chez lui, nous sommes désormais comme lui, des envoyés. A sa suite nous offrons notre vie pour lui. Nous demeurons unis à Jésus notre Sauveur, nous lui appartenons. C’est dans un même appel de Jésus que nous nous retrouvons pour former une communauté nouvelle.

"Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les injonctions suivantes : Ne partez pas sur le chemin des non–Juifs, et n’entrez pas dans une ville de Samaritains ; allez plutôt vers les moutons perdus de la maison d’Israël. Jésus est l’envoyé du Père, il demeure dans le cœur du Père. Envoyés par Jésus, nous demeurons en Jésus, dans le cœur du Père. Cet appel entraîne pour chacun de nous des responsabilités. Le message est un message de salut, de confiance et d’espérance, un message de joie. Il transforme et il vivifie. Il est capable de toucher chaque personne au plus profond de son être. Là est notre force, Jésus nous envoie vers les brebis perdues de la maison d’Israël ! Le pouvoir de la grâce agit. La possibilité de soigner toute maladie et toute langueur est à l’œuvre. L’humanité a besoin du salut de Jésus. Il nous invite à poser notre regard sur les plus défavorisés, ceux qui sont malmenées par le péché. Il nous donne son Esprit Saint pour réaliser son œuvre d’Amour. Nous ne sommes pas envoyés pour une mission humaine avec des moyens humains. Nous sommes envoyés dans l’Esprit Saint qui nous habite pour témoigner avec Jésus du Royaume de Dieu.

"En chemin, proclamez que le règne des cieux s’est approché." Appelés chacun par Jésus, les Apôtres ne font qu’un. Non seulement un, dans l’unité de leur mission, mais aussi unifiés dans l’intime de leur être. Nous voulons vivre du Royaume, de ce nouvel Amour apporté par Jésus pour proclamer qu’il est tout proche. Le témoignage de notre vie devient une Parole vivante. Nous avons à faire connaître notre joie, annoncer la Bonne Nouvelle aux autres. Suivons sa voix, soyons apôtres ! Nous découvrirons qu’en rendant les autres heureux, nous serons nous-mêmes plus heureux et notre récompense sera la vie éternelle. Ce trésor n’est pas que pour nous, il est aussi déjà chez les autres. Il nous faut le partager, le transmettre, et faire que le plus grand nombre de nos frères rencontre Jésus et soit heureux. L’amour de Dieu et sa miséricorde sont tellement grands ! Nous demandons au Père le courage de Jésus pour vivre ensemble comme des frères et annoncer le Royaume pour lequel le Christ a offert sa vie. Jésus qui nous a appelés veut que de nouveaux amis vivent dans l’Esprit Saint. C’est le mystère de l’Église, de ceux que le Père a choisis pour « Proclamez que le Royaume de Dieu est tout proche. »

Nous demandons la grâce de nous reconnaître appelés et envoyés pour vivre mieux du Royaume de Dieu que nous annonçons.

 

Père Gilbert Adam
9 rue du Lavoir
60350 Trosly-Breuil

​​​​​​​
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article