Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Malheur à qui le Scandale arrive

Méditation du 22 juillet 2020

Malheur à qui le Scandale arrive

 

EVANGILE: LUC 17 : 1-6

Quand le scandale arrive

1 – Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chutes.

2 – Il vaudrait mieux pour lui se voir passer autour du cou une pierre de meule et qu’on le précipite à la mer, que de scandaliser un seul de ces petits.

3a – Prenez garde à vous

La correction fraternelle

3- b - Si ton frère ton frère vient à pécher, prenez-garde à vous-même, fait lui des reproches et s’il se repent pardonnez-lui.

4 - Même si c’est sept fois par jour, il commet un péché contre toi, et revienne à toi en disant, je me repens, tu lui pardonneras

La puissance de la foi

5 – les apôtres demandent à Jésus d’augmenter leur foi.

6 – Si vous aviez la foi, Le Seigneur répondit : « si vous aviez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici :{Déracine-toi et va te planter dans la mer} et il aurait obéi »

Malheureux est celui par qui le scandale vient

Cet Evangile est puissant est très fort :

 Jésus nous dit si vous aviez la foi, le scandale ne peut arriver. Comme Jésus nous le dit si « vous aviez la foi, elle transporte la montagne, elle déracine et plante un arbre dans le fond de la mer selon vos ordres ».

Il nous dit : le scandale est inévitable : c’est ce que nous vivons actuellement avec la pédophilie des religieux et les viols dans les couvents. Ceci existe dans toutes les religions, ce qui est moins importants, ce n’est pas parce qu’ils sont mariés ces actes-là sont les pire, puisqu’ils renient leur sacrement de leurs ministères, et en plus celui du mariage ! Néanmoins, ils n’exposent pas leur scandale dans la presse, les médias, les réseaux sociaux.

Actuellement nous vivons et subissons dans certaines de nos institutions, sur toute la planète, le scandale de la pédophilie, les viols, des placements financiers douteux. Cela atteint en plus de nos institutions catholique : le monde politique, financier, l’enseignement. Ceux qui ne sont pas croyant le Seigneur ne les connait pas, leur jugement est déjà établi, surtout s’ils ont renié leur baptême

Ici, je parle de ceux qui n’ont que Jésus dans la bouche et qu’il pratique dans le secret leurs addictions, dans une hypocrisie caractérisé !  

Jésus nous a prévenu par ses apôtres : « il vaut mieux être torturé, condamné à mort sur terre que d’être jugé par notre Père Eternel » ceci concerne tous les scandales civils et militaires. Ce qui est jugé et condamné par l’homme, D.ieu notre Père n’est plus concerné, excepté si le jugement des hommes est mensonger, dans ce cas, c’est une victime et le Père jugera les auteurs des accusations, puisque ce sont des martyrs.

 En revanche, en ce qui concerne les instances religieuses représentant son nom. C’EST DIFFERENT.

Son nom est entaché, par ceux qui le représentent, il est donc personnellement concerné. Quelque soit leur jugement sur terre, ces êtres humains verront le jugement de D.ieu, et le Purgatoire n’est pas pour eux. Car Jésus nous a prévenu : « Car de pardon il n’y a pas, par qui le scandale arrive »

Il n’y a pas que les acteurs des méfaits scandaleux qui sont impliqués, il y a aussi ceux, parmi les membres de l’églises ou des laïques consacrés, qui dévoilent publiquement le scandale portant ainsi préjudice au nom de D.ieu.

Or le prêtre qui a dénoncé à son évêque, était dans son rôle normal. Ce qui l’es moins, c’est, lorsqu’il intervient à la télévision, et aux divers médias, provocant un courant d’une vivacité telle dans les réseaux sociaux, que le Nom de D.ieu est entaché. Il ne doit pas attendre autre chose que la colère de Dieu. Jésus ne pourra intervenir, car ce prêtre a Sali toute la structure que jésus a mis en place. Il a sali toute l’Eglise, pas seulement les fauteurs de graves manquements, même si ce n’était pas dans son intention. Il a reçu un enseignement lui permettant de ne pas salir le nom de D.ieu et aussi d’être modèle face à ces paroissiens. Or, la planète n’est pas sa paroisse à laquelle il est assigné par la décision de l’évêque, ou du prieur(e). Sa paroisse c’est là où il officie officiellement.

Cependant, lorsque les victimes portent plaintes pour recevoir réparation devant la loi des hommes, le scandale n’est pas pour eux, mais pour ceux qui ont pratiqué ces actes immondes.

LA CONDAMNATION DU PERE EST IMPLACABLE

Même si les hommes les ont condamnés.  D.ieu n’est pas comme Ponce-Pilate, il ne se lave pas les mains, en laissant les hommes faire justice. Au contraire, il sera implacable pour les fauteurs. Pour les victimes, elles ont la miséricorde, ou selon leur réaction le purgatoire en attenant leur repentance sur leurs réactions. Jésus dans ce cas intervient. Car, ces religieux ont commis l’impensable à des petits et des femmes pures, tous aimaient Jésus. Les conséquences graves ne sont pas seulement de la peine, de la honte, des ressentiments, mais souvent de la haine de D.ieu, allant jusqu’à nier son existence, ou se tourner vers des sectes souvent non chrétiennes ! C’est sur ce point-là : que les religieux(ses), impurs, séditieux seront jugés par le Père Eternel. Tout ce qu’ils auront fait de bien dans le passé sera balayés.

Lorsqu’un prêtre va se confesser et se repent, à son confesseur officiel, et se fait soigner : pour ces horreurs

  • Il obtient le pardon du Père du fait qu’il est jugé par ses pères et placé selon le cas enfermé dans une abbaye allant d’un temps donné, à jusqu’à son dernier jour terrestre.
  • En revanche, ceux qui ont étalé publiquement, sans avoir commis les actes qu’ils dénoncent, même en se confessant, il pourrait peut-être obtenir le pardon du prêtre, selon la confession, mais le jugement du Père est juste et implacable. N’oublions pas, seul la Trinité sonde les cœurs de ceux qui le servent.

Quant aux laïques non consacrés, le pardon est de mise. Cependant, pour un laïque il est difficile de pardonner. Pourtant il doit pardonner, pour lui-même. Avoir la force, de pardonner les actes commis à son enfant c’est tellement difficile ! Lorsqu’il obtient la force de pouvoir pardonner tous les actes de colères, de souffrances, pour ce parent, cela est la première guérison des parents et enfin des victimes.

Reprocher à son frère ses actes envers soi, et ensuite pardonner, c’est difficile. Et pourtant c’est un acte de franchise et d’amour envers son frère. Ceci se renouvellera à toutes les fois que cela est nécessaire. Le Pardon est un médicament efficace, et gratuit. Parfois cela est difficile, La Trinité juge avec justice, à la hauteur de la difficulté

Par la puissance de la foi, le pardon est facilité et les victimes ne perdent pas la foi. C’est par l’exemple des religieux sans aucune tache incestueuse, que la foi des victimes revient après avoir douté.

Tous le Clergé de l’Eglise catholique doit être un exemple de vie chrétienne, il en est de même pour les serviteurs laïques consacrées ou non, dans chaque paroisse. Il n’est pas besoins d’être des saints, mais de servir le Seigneur avec son cœur le plus loyalement qui lui est possible.

Le pardon n’est pas le commandement le plus facile, il est celui du coeur. Soyons comme Jésus miséricordieux. Le Père Eternel fera le reste. Ce que vous avez remis à chacun, sera remis au palais du Père. Excepté, ce qui revient du domaine du Père (l’irrespect, et rejet de son nom) et du Saint-Esprit.

Soyons tous attentif à ne jamais être la cause, et encore moins les auteurs d’actes infamant qui apporte le scandale entachant la Très Sainte Trinité

 Emounah

22 juillet 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :