Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Assomption 2020 : L’archidiocèse de Ouagadougou confie les élections de novembre à la Vierge Marie

com
Assomption 2020 : L’archidiocèse de Ouagadougou confie les élections de novembre à la Vierge Marie
 

Comme il est de coutume depuis 25 ans, les fidèles catholiques de l’archidiocèse de Ouagadougou ont effectué, une fois de plus, leur traditionnel pèlerinage de l’Assomption, le samedi 15 août 2020. Pour ce 25ème anniversaire du pèlerinage de l’Assomption, l’église a jubilé sous le thème : « Avec Notre dame de Yagma, jubilons et annonçons les merveilles de Dieu ». Les chrétiens catholiques y ont prié pour la paix au Burkina et dans le monde.

L’archidiocèse de Ouagadougou effectue des pèlerinages de l’Assomption au sanctuaire Notre dame de Yagma, depuis 25 ans. L’église famille de Ouagadougou célèbre ce jubilé d’argent sous le thème : « Avec Notre Dame de Yagma, jubilons et annonçons les merveilles de Dieu ». Elle a donc voulu à travers cette célébration confier à la Sainte Vierge les élections de novembre prochain au Burkina, la santé du monde fragilisé par la maladie du coronavirus et la crise sécuritaire qui endeuille des familles et fait de nombreux déplacés internes.

La procession à la Vierge Marie avec Mgr Leopold Ouédraogo, évêque auxiliaire de Ouagadougou

Pour l’évêque auxiliaire de Ouagadougou, Mgr Léopold Médard Ouédraogo, la pandémie du covid-19 a montré la fragilité de l’humanité malgré ses multiples découvertes scientifiques. « C’est pourquoi les fidèles catholiques se tournent vers la Vierge Marie pour qu’elle intercède pour l’humanité » dit-il.

Le Cardinal Philippe Ouédraogo, qui a présidé la célébration de ce 25ème pèlerinage de l’Assomption à Yagma, a aussi invité les fidèles catholiques a confié à Marie leurs difficultés familiales, sociales, professionnelles et politiques. Pour lui, la Vierge Marie est dévouée particulièrement pour la cause du pauvre ou de l’opprimé ; ce qui est traduit dans son magnificat, un message partagé à chaque célébration de l’Assomption.

Le Cardinal Philippe Ouédraogo, encadrer par les recteurs sortant et entrant

Le Cardinal Philippe Ouédraogo, a aussi invité à prier spécialement pour la réconciliation et la paix au Burkina Faso. « Depuis des années le pays est victime d’attaques à répétition et de crises de tout genre, mais comme je le dis souvent notre kalachnikov de riposte est la prière pour que le Seigneur nous permette un changement de cœur afin de venir à bout du mal ».

L’abbé Narcisse Guigma cède sa place de recteur du Santuaire à l’abbé Jules Pascal Zabré

Après douze ans de service, l’Abbé Narcisse Guigma quitte son poste de recteur du sanctuaire de Yagma pour des études à Rome. Il sera remplacé par l’abbé Jules Pascal Zabré, précédemment recteur du grand séminaire saint Jean-Baptiste de Wayalghin. Le Cardinal a prié, à l’occasion de ce 25ème Assomption à Yagma, pour que le Seigneur bénisse le mandat du nouveau recteur et souhaité bon vent au recteur sortant.

L’abbé Narcisse Guigma, recteur sortant

Pour l’abbé Narcisse Guigma, c’est une action de grâce à Dieu et un grand merci à l’autorité compétente qui lui a donné carte blanche pour prendre toute initiative dans la lumière de l’Esprit Saint, afin que le lieu soit un moyen efficace pour la nouvelle évangélisation. « La foi et les œuvres des fidèles ont bâti ce sanctuaire de manière endogène » dit-il. Dans le désir de bienfaire on ne manque pas d’écorcer pas moment et c’est dans ce sens, ajoute-t-il « que j’ai adressé une demande de pardon à la communauté ».

Sous son mandat, le sanctuaire a bénéficié de l’achèvement de la basilique mineure de Yagma, du démarrage de la construction du mur de clôture du site du sanctuaire, de la construction de la maison du pèlerin et bien d’autres ouvrages. Pour son successeur l’abbé Jules Pascal Zabré, originaire de la paroisse saint Guillaume de Tanghin, il n’y a pas de challenge mais de service dans l’église, parce que partout où le prêtre va, il est appelé à servir.

L’abbé Jules Pascal Zabré, recteur entrant

Il s’explique en ces termes « Mon prédécesseur a hissé la barre à un niveau très haut et c’est à nous d’essayer d’approfondir tout ce qui a été réalisé. Mais pour moi il n’y a pas que les réalisations, c’est d’être aussi ce que les autorités veulent que chacun de nous en venant ici soit, c’est-à-dire un dévot de Marie et mieux épouser la spiritualité de Marie, à savoir être humble et serviteur et je compte sur la prière des uns et des autres ».

Le gouverneur du Centre, le consul du Pakistan, le secrétaire général du Ministère de l’administration territorial et de la décentralisation (MATD) et le maire de l’arrondissement n°8 de Ouagadougou ont pris part à cette célébration. Pour le secrétaire général du MATD, le pays et confronté à d’énormes difficultés au plan sécuritaire et social. « Comme l’église catholique prie chaque année pour la paix au Burkina Faso, il était donc nécessaire que nous lui témoignons notre soutien, notre reconnaissance » s’explique-t-il.

Après la messe et la procession à Marie, c’est auprès de la grotte que la plupart des fidèles sont allés se prosternés, chacun pour confier ses intentions personnelles à la Vierge Marie.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article