Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Nucléaire iranien: réunion sous tension à Vienne

com
Nucléaire iranien: réunion sous tension à Vienne
Les européens, la chine et la Russie tenteront ce mardi 1er septembre de faire revenir les américains à la table des négociations alors que Washington dénonce la « menace iranienne » et souhaite une politique de sanction encore plus ferme vis-à-vis de la république islamique.
 

Vatican News

Vienne, la capitale autrichienne, accueille ce mardi 1er septembre une réunion de la commission mixte sur l’accord sur le nucléaire iranien. Présidée par l’Union européenne, elle réunit représentants de l’Iran, de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Russie et de la Chine, tous signataires de l’accord conclu en 2015 avec la République islamique.

Cette réunion au sommet se tient alors que, sur le terrain diplomatique, les tensions sont allées croissantes cet été. Les États-Unis, qui se sont retirés avec fracas de cet accord en 2018 et accusent l’Iran de le violer allégrement, s’échinent depuis des semaines à obtenir le rétablissement des sanctions internationales contre Téhéran et maintenir l’embargo sur les armes dites conventionnelles, qui doit expirer le 18 octobre prochain. Mais toutes les initiatives menées en ce sens par Washington à l’ONU se sont soldées par des échecs. Les Européens ont ainsi refusé d’y souscrire, affirmant vouloir sauver l’accord péniblement conclu il y a 5 ans.

De leur côté, les autorités iraniennes ont finalement autorisé l’accès de deux sites sensibles aux experts de l’AIEA (l’agence internationale de l’énergie atomique) dont le directeur, Rafael Grossi, était en visite à Téhéran la semaine dernière, alors qu’elles avaient jusqu’à présent refusé de le faire.

Alors, comment comprendre ce revirement ? Éclairage avec Benjamin Hautecouverture, maitre de recherche  à la Fondation pour la recherche stratégique.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article