Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

 Il appela ses disciples, en choisit douze et leur donna le nom d'apôtres »

com

ÉVANGILE DU JOUR

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
(Lc 6, 12-19)

En ces jours-là,
Jésus s’en alla dans la montagne pour prier,
et il passa toute la nuit à prier Dieu.
Le jour venu,
il appela ses disciples et en choisit douze
auxquels il donna le nom d’Apôtres :
Simon, auquel il donna le nom de Pierre,
André son frère,
Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy,
Matthieu, Thomas,
Jacques fils d’Alphée,
Simon appelé le Zélote,
Jude fils de Jacques,
et Judas Iscariote, qui devint un traître.

Jésus descendit de la montagne avec eux
et s’arrêta sur un terrain plat.
Il y avait là un grand nombre de ses disciples
et une grande multitude de gens
venus de toute la Judée, de Jérusalem,
et du littoral de Tyr et de Sidon.
Ils étaient venus l’entendre
et se faire guérir de leurs maladies ;
ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs
retrouvaient la santé.
Et toute la foule cherchait à le toucher,
parce qu’une force sortait de lui
et les guérissait tous.

PAROLES DU SAINT PÈRE

Prêcher et guérir: telle est l’activité principale de Jésus dans sa vie publique. Par la prédication, il annonce le Royaume de Dieu et

par les guérisons, il montre qu’il est proche, que le Royaume de Dieu est parmi nous.

Venu sur terre pour annoncer et réaliser le salut de tout l’homme et de tous les hommes, Jésus montre une prédilection particulière pour ceux qui sont blessés dans leur corps et dans leur esprit: les pauvres, les pécheurs, les possédés, les malades, les marginalisés.

Il se révèle ainsi médecin aussi bien des âmes que des corps, bon Samaritain de l’homme.

Il est le vrai Sauveur: Jésus sauve, Jésus soigne, Jésus guérit.(ANGELUS, 8 février 2015)

Le choix des douze apôtres

Ce passage nous montre quelle personne extraordinaire se révélait en Jésus; On est attiré vers Lui, on se bousculait pour le toucher et le voir, on cédait à un de ses regards et pourtant on ne pouvait pénétrer dans son intimité…C'est lui qui brise cette crainte et qui : “appelle auprès de Lui qui il voulait”.

 

Méditation de l'Evangile du mercredi 28 octobre

Jésus va réaliser son grand projet de l'annonce du règne de Dieu en se choisissant des amis capables de travailler avec Lui et de poursuivre son oeuvre après sa mort; Il consacre alors une nuit entière à la prière, avant l'élection de ses apôtres, avant la fondation de son Eglise, tant il sait l'importance de cette prière pour qu'une oeuvre soit fondée, établie de manière surnaturelle.

“Il arriva en ces jours là qu'il sortit dans la direction de la montagne, pour prier. Et il passait la nuit à prier Dieu”. Pour mieux prier, Jésus s'isole dans la montagne, et sa prière n'est pas une prière vague ou sentimentale : Il prie Dieu son Père et il y passe la nuit.

Voici un autre aspect de cette élection des apôtres par Luc : Jésus gravit la montagne, et il appela ceux qu'il voulait. Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze pour qu'ils soient avec lui, et pour les envoyer prêcher; il leur donna le pouvoir d'expulser les esprits mauvais et de guérir toute maladie et toute infirmité.

Ce passage nous montre quelle personne extraordinaire se révélait en Jésus; On est attiré vers Lui, on se bousculait pour le toucher et le voir, on cédait à un de ses regards et pourtant on ne pouvait pénétrer dans son intimité…C'est lui qui brise cette crainte et qui : “appelle auprès de Lui qui il voulait” pour les faire entrer dans son amitié. L'amitié est forcement un choix.

Il y a dans le choix des apôtres le double mouvement et le double jeu de la liberté du Seigneur et celle de ses amis; Il appelle ceux qu'il veut; Les Douze font le pas et se rendent près de lui; Dieu dans son amour, nous choisit, mais il nous laisse libre de nous rendre près de Lui. Dieu est tellement discret.

Et c'est désormais l'intimité entre ces Douze et lui-même. Et cela, il le veut, et ils ne sont auprès de Lui, et ils ne sont ses amis que pour partager sa mission, ses préoccupations. Comme lui n'est que l'Envoyé du Père, ainsi envoie-t-il les siens pour poursuivre sa mission. A ses Douze, il donne trois pouvoirs : prêcher le royaume, guérir les malades, chasser les démons.

Ils iront donc à son exemple annoncer la Bonne Nouvelle du Règne de Dieu qui change nos coeurs et nos mentalités. Ils iront chasser le démon de toute la terre et nous en libérer. Ils iront guérir de toute infirmité et de toute maladie.


Père Gabriel

 

Benoît XVI

pape de 2005 à 2013

Audience générale du 3/5/2006 (trad. DC 2359, p. 514 © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Il appela ses disciples, en choisit douze et leur donna le nom d'apôtres »

 

La Tradition apostolique n'est pas une collection de choses, de mots, comme une boîte de choses mortes ; la Tradition est le fleuve de la vie nouvelle qui vient des origines, du Christ jusqu'à nous, et elle nous implique dans l'histoire de Dieu avec l'humanité. Ce thème de la Tradition (...) est d'une grande importance pour la vie de l'Église. Le Concile Vatican II a souligné, à cet égard, que la Tradition est apostolique d'abord dans ses origines : « Dieu, en son extrême bienveillance, prit des dispositions pour qu'elle demeure toujours en son intégrité et qu'elle soit transmise à toutes les générations. C'est pourquoi le Christ Seigneur, en qui s'achève toute la révélation du Dieu très-haut (2Co 1,20 ;3,16-4,6), ordonna à ses apôtres de la prêcher à tous, comme la source de toute vérité salutaire et de toute règle morale » (Dei Verbum, 7). Le Concile poursuit en soulignant que cet engagement a été fidèlement exécuté « par les apôtres, qui dans la prédication orale, dans les exemples et les institutions, transmirent tout ce qu'ils avaient appris de la bouche du Christ en vivant avec lui et en le voyant agir, et aussi ce qu'ils tenaient des suggestions du Saint Esprit ». Avec les apôtres, ajoute le Concile, collaborèrent aussi « des hommes de leur entourage qui, sous l'inspiration du même Esprit Saint, consignèrent par écrit le message de salut ».

Chefs de l'Israël eschatologique, douze eux aussi comme l'étaient les tribus du peuple élu, les apôtres continuent la « moisson » commencée par le Seigneur et ils le font avant tout en transmettant le don reçu, la Bonne Nouvelle du Royaume venu aux hommes en Jésus Christ. Leur nombre exprime non seulement la continuité avec la sainte racine, l'Israël des douze tribus, mais aussi la destination universelle de leur ministère, porteur de salut jusqu'aux extrémités de la terre. On peut saisir cela à partir de la valeur symbolique des nombres dans le monde sémitique : douze est le résultat de la multiplication de trois, nombre parfait, par quatre, nombre qui renvoie aux quatre points cardinaux et donc au monde entier.

Homélie du Père Gilbert Adam

Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.

En cette fête des Saints Apôtres Simon et Jude, nous nous souvenons de notre appartenance à la Famille de Dieu. L’Église prend Corps dans le mystère de la prière de Jésus. Jésus reçoit du Père le choix de ses Apôtres ! Nous connaissons les faiblesses de chacun d’eux, et le choix de Judas qui va le trahir est impressionnant. Nous écoutons, nous méditons, et nous observons un grand silence devant Jésus qui fait la volonté du Père. La prière est un don à accueillir. L’œuvre de Dieu exige une grande fidélité pour accomplir la volonté de notre Père. L’expérience de Jésus nous manifeste que sa prière de Fils bien aimé du Père accomplit la paternité de Dieu. Dans la communion de l’Esprit Saint, elle sera une présence prolongée et fidèle de Jésus qui ira jusqu’au Jardin des Oliviers, et jusqu’à la Croix. Dans l’amitié profonde avec Jésus, en vivant en Lui et avec Lui, se fortifie notre relation filiale avec notre Père des cieux. La durée de la prière nocturne de Jésus, préparatoire à ce choix des apôtres, est soulignée dans le choix des Douze.

« Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : »

 Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. Dans ce choix des douze, il nous est montré que chacun d’entre nous est choisi particulièrement par Dieu. Chacun est choisi pour ce qu’il est, pour ce qu’il va devoir être dans la prière et dans la mission de l’œuvre de Jésus. Jésus veut que nous soyons capable de le re­fléter à travers notre visage et notre regard. Le rayonner à travers l’an­nonce de sa Parole, au travers notre vie et de notre existence. C’est notre personne que Dieu choisit. Jésus nous guérit pour que transparaisse en nous sa vie. L’Église de Jésus, « l’Envoyé du Père, » donne à chacun de nous le nom "d’envoyé." Désormais, qui nous voit, voit « Jésus, » le Fils bien-aimé du Père. La même réponse d’Amour dans l’Esprit Saint est toujours demandée à l’homme pour que se poursuive l’œuvre de Dieu dans l’humanité. Qui nous voit doit voir le rayonnement de l’amour infini de Dieu. Ainsi le monde peut comprendre à quel point il est aimé. Cela, grâce au rayonnement de l’amour de Dieu dans tous ceux qui ont reçu son Amour.

« Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. » 

Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous. Jésus est fidèle à l’Amour infini du Père pour lui. Nous nous laissons surprendre par la relation intense de Jésus avec son Père et notre Père. Nous demandons la joie de rencontrer Jésus, et en lui, de rencontrer notre Père qui est la Lumière pour notre existence. Le mystère de l’Esprit Saint agit dans l’humanité, c’est l’habitation du mystère de Dieu à l’intérieur de chacun de nous. Les apôtres, qui sont les « Douze, » repren­nent la figure des douze tribus d’Israël pour annoncer de la Bonne Nouvelle. Ils sont envoyés, parce qu’ils ont été choisis par Jésus. Ils sont nés de la prière du Christ. Des différences sont manifestent entre la fonction d’apôtre et celle de disciple : « Il y avait là une foule nombreuse de ses disciples. » La foule, « une grande mul­titude de gens qui, de toute la Judée, venaient à lui. » Les apôtres recevront le pouvoir de guérir et ils commanderont aux démons de partir. Le choix des douze est signifi­catif de la volonté de Jésus de choisir, au sein d’un peuple, au sein d’une foule, quelques hommes qui vont être ceux-là mêmes qui recevrons la mission d’annoncer la Bonne Nouvelle.

Nous demandons la grâce que l’Esprit Saint nous soit donné pour guider nos pas.

 

Père Gilbert Adam
9 rue du Lavoir
60350 Trosly-Breuil

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article