Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé”

com
ÉVANGILE
« Quiconque s’élève sera abaissé ; et qui s’abaisse sera élevé » (Lc 14, 1.7-11)

Alléluia. Alléluia.
Prenez sur vous mon joug,
devenez mes disciples, dit le Seigneur,
car je suis doux et humble de cœur.
Alléluia. (cf. Mt 11, 29ab)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Un jour de sabbat,
Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens
pour y prendre son repas,
et ces derniers l’observaient.
    Jésus dit une parabole aux invités
lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places,
et il leur dit :
    « Quand quelqu’un t’invite à des noces,
ne va pas t’installer à la première place,
de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.
    Alors, celui qui vous a invités, toi et lui,
viendra te dire :
“Cède-lui ta place” ;
et, à ce moment, tu iras, plein de honte,
prendre la dernière place.
    Au contraire, quand tu es invité,
va te mettre à la dernière place.
Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira :
“Mon ami, avance plus haut”,
et ce sera pour toi un honneur
aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.
    En effet, quiconque s’élève sera abaissé ;
qui s’abaisse sera élevé. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Le Choix des places

Dans la parabole du choix des places au banquet de noces, Il nous suggère de ne pas nous mettre en avant… Parabole pleine d'humour et de finesse qui nous révèle, encore une fois, ses talents d'éducateur. Ici, les impératifs sont ceux de la discrétion devant cette démangeaison de paraître qui nous guette tous.

Méditation 

Jésus ne se met pas en avant et nous invite à la même discrétion.

“Or, Il disait aux invités une parabole, remarquant comment ils choisissaient pour eux les premières places.

Il leur disait donc : invité par quelqu'un à des noces, ne te mets pas à la première place, car une personne plus considérée que toi pourrait avoir été invitée par lui. Et celui qui vous aurait invités, elle et toi, viendrait peut-être dire : cède-lui la place. Et alors tu devrais, non sans confusion, occuper la dernière place”.

“Mais lorsque tu auras été invité, va t'asseoir à la dernière place, de façon que celui qui t'a invité vienne te dire : mon ami, approche plus haut. Alors ce sera pour toi un honneur, en présence de tous ceux qui seront à table avec toi. Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé”

On peut rapprocher ce passage de celui du Magnificat dans Luc :
“Il a déployé la puissance de son bras, Il a dispersé ceux qui s'élevaient d'orgueil aux pensées de leur coeur. Il a fait descendre les potentats de leur trônes et élever les humbles” . Telle Mère, tel Fils.

Oui, la parabole des invités qui prennent les bonnes places permet à Jésus de redonner espoir aux plus petits, car Dieu ne juge pas comme les hommes. Tous les grands du second Empire français sont bien oubliés, et le nom du commissaire Jacomet nous serait totalement inconnu si l'humble Bernadette Soubirous n'avait été invitée à monter à la première place.

Jésus nous invite, Il ne nous force jamais.

Dans la parabole du choix des places au banquet de noces, Il nous suggère de ne pas nous mettre en avant… Parabole pleine d'humour et de finesse qui nous révèle, encore une fois, ses talents d'éducateur. Ici, les impératifs sont ceux de la discrétion devant cette démangeaison de paraître qui nous guette tous.


Père Gabriel

 

Sainte Faustine Kowalska
(1905-1938)

religieuse

Petit Journal, § 1306 (trad. Eds. Parole et dialogue 2002, p. 440)

« Mon ami, avance plus haut »

Ô humilité, fleur de beauté, je vois combien peu d'âmes te possèdent -– est-ce parce que tu es si belle et en même temps si difficile à conquérir ? Oh oui, et l'un et l'autre. Dieu lui-même y trouve prédilection. Sur l'âme pleine d'humilité sont entrouvertes les écluses célestes et un océan de grâces se déverse sur elle. Oh, qu'elle est belle, l'âme humble ; de son cœur, comme d'un encensoir, monte tout un parfum extrêmement agréable et traverse les nues, et parvient jusqu'à Dieu lui-même, et remplit de joie son très saint cœur. A cette âme Dieu ne refuse rien ; une telle âme est toute-puissante, elle influence le sort du monde entier. Dieu élève une telle âme jusqu'à son trône. Plus elle s'humilie, plus Dieu se penche vers elle, la suit de ses grâces et l'accompagne à chaque moment de sa toute-puissance. Cette âme est très profondément unie à Dieu.

 

Ô humilité, implante-toi profondément dans tout mon être. Ô Vierge la plus pure, et aussi la plus humble, aide-moi à obtenir une profonde humilité. Je comprends maintenant pourquoi il y a si peu de saints, c'est que peu d'âmes sont vraiment et profondément humbles.

 

Homélie du Père Gilbert Adam 

« En effet dit Jésus, quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. »

Jésus adressa une parabole aux invités parce qu’il remarquait comment ceux–ci choisissaient les premières places ;

 

Il leur disait : Lorsque tu es invité par quelqu’un à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’une personne plus considérée que toi n’ait été invitée." Nous sommes surpris devant ce besoin exprimé dans la Parole de « se mettre à la première place, » de toujours chercher une reconnaissance humaine. Nous cherchons un pouvoir humain, de l’influence humaine alors que nous sommes en chemin vers une réalité si belle : La rencontre de Dieu ! Jésus, avec une patience étonnante, se sert de tous les événements de la vie, pour mettre dans notre cœur humain la vérité de Dieu. Il nous ouvre à lui, à sa parole, à ses gestes, à sa manière d’agir en communion avec le Père. Laisser à l’Autre la première place, n’est pas seulement une manière de vivre, d’être, mais c’est la Sagesse. Jésus qui partage la vie des hommes est de plein pied avec eux. Nous avons à recevoir notre juste place parmi nos frères, en faisant les mêmes choses qu’eux, nous nous rendons à la réalité qui est donnée. Jésus regarde les autres en profondeur, il est attentif à la manière dont ils vivent, comment ils se situent dans la vie et il est proche d’eux. Il écoute ce qu’ils disent, il réagit, il entre en dialogue.

"Lorsque tu es invité, va te mettre à la dernière place, afin qu’au moment où viendra celui qui t’a invité, il te dise : « Mon ami, monte plus haut ! » Alors ce sera pour toi un honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi." Jésus nous fait comprendre, en nous mettant dans une situation d’humilité, que nous serons heureux, parce que nous entrerons dans une perspective de gratuité. Cette expérience de gratuité change notre manière de nous situer envers les autres. Elle nous donne de redécouvrir ce qui fonde notre existence, ainsi que celle des autres : la gratuité d’un amour qui ne cesse de se donner. C’est ainsi que Jésus nous touche et nous donne d’entrer dans la Sagesse. Il nous libère de ce qui nous tient captifs, sa Parole est vérité. Il nous propose des attitudes de paix : « Quand tu es invité, va te mettre à la dernière place », « Quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. » N’invites pas des convives capables de réciprocité mais des personnes invitées à fond perdu. A chaque fois, Jésus nous indique un grand bénéfice futur : « Quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : ’Mon ami, avance plus haut’, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi. »

"En effet, quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé." Un désir de Dieu nous habite, c’est ce qu’il y a de plus beau, de plus merveilleux en nous. Ce désir est mû par Dieu, animé par Lui. Celui qui a mis au cœur de l’humanité un tel désir va le combler. Le vrai poids de notre vie est dans la joie de la gratuité, bien au-delà de nos activités. Dieu veut que nous gardions au cœur un grand amour. Il veut répondre à cet amour, car nous sommes invités à des noces. Nous comprenons l’ardeur de la préparation de cette rencontre. Nous mettons notre cœur au diapason du cœur de l’Epoux. Demeurer au cœur de l’amour, c’est ne pas enlever la robe d’amour de notre cœur pour demeurer au rythme de l’amour, c’est être mû par cet amour. Jésus veut nous instruire dans nos rencontre, nous aider à nous positionner dans la relation avec nos frères. « Qui s’abaisse sera élevé. » Demeurer dans l’Amour de Jésus nous est toujours offert, c’est demeurer dans l’humilité du cœur. Nous sommes une réalité mystérieuse qui a besoin des sources d’eaux vives et des bons pâturages. Nous pouvons choisir notre manière d’être dans cette gratuité. Au-delà de ce que nous faisons, nous recevons la vie qui ne cesse de se donner. Nous pouvons nous mettre, là où nous sommes, à la suite de Jésus dans ce grand amour qu’il nous révèle.

Nous demandons la grâce de demeurer dans l’amour du Christ.

Père Gilbert Adam
9 rue du Lavoir
60350 Trosly-Breuil

​​​​​​​

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article