Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Virgile et aux très Saintes Âmes du 27 novembre

com
SAINT DU JOUR
banner santi.jpg
Date 27 novembre

Le Saint du Jour est une liste quotidienne des Saints gardés dans la mémoire de l'Église. Les histoires des maîtres de la vie chrétienne de tous les temps qui comme des phares radieux orientent notre chemin.

 

ST VIRGILE

 

 ÉVÊQUE DE SALZBOURG

 

Abbé et Évêque de Salzbourg (✝ 784)
ou Fergal.
Il était originaire d'Irlande, passa deux ans en France sous le règne de Pépin le Bref, avant d'être élevé au rang d'Évêque de Salzbourg dans la Carinthie autrichienne.
Il eut quelques démêlés avec saint Boniface, l'apôtre de la Germanie, qui l'accusait d'avoir affirmé qu'il existait des étoiles habitées. Le Pape Zacharie par son silence calma cette "grave affaire".

À Salzbourg en Bavière, l’an 784, Saint Virgile (ou Fergal), Abbé et Évêque. Homme de grand savoir, d’origine irlandaise, mis à la tête de l’Église de Salzbourg grâce à la faveur du roi Pépin, il construisit son église cathédrale en l’honneur de Saint Rupert et travailla avec bonheur à semer la Foi parmi les Slaves de Carinthie.

Virgile de Salzbourg (+ 784), ou Saint Virgile, appelé aussi Fergal, était Moine au début du VIIIème siècle, en Irlande.
Il fut aussi Abbé et Évêque de Salzbourg. C'est un Saint Chrétien fêté le 27 Novembre.

Vie
En 743, il entreprit d'aller en pèlerinage en Terre Sainte, et s'arrêta en route au Monastère de Quierzy où il rencontra Pépin le Bref, père de Charlemagne.
Celui-ci ayant défait Odilon de Bavière, duc de Bavière, nomma Virgile Abbé du Monastère de Saint Pierre responsable du diocèse de Salzbourg.

Il administre le diocèse sans en être l'Évêque, l'Évêque étant Dobdagrecus (sans doute d'origine irlandaise également).
Dès lors, il évangélisa les populations slaves, forma et envoya des Missionnaires en Hongrie.

Toutefois, il eut de nombreuses controverses spirituelles avec Boniface de Mayence, chargé par le Pape Grégoire II d'organiser les quatre évêchés de Bavière, ainsi que des querelles scientifiques, étant donné que Virgile était très versé dans l'astronomie, la géographie, l'anthropologie, toutes notions qui pouvaient sembler « hérétiques » aux yeux de Boniface ;

Virgile affirmait en particulier qu'il existait des hommes aux antipodes. Selon l'auteur d'une dissertation imprimée dans les mémoires de Trévoux, tout ce dont on dispose, c'est d'une lettre du pape Zacharie à Boniface dans laquelle il écrit :
« S'il est prouvé que Virgile soutient qu'il y a un autre monde et d'autres hommes sous cette terre, un autre soleil et une autre lune, assemblez un Concile, condamnez-le, chassez-le de l'Église après l'avoir dépouillé de la prêtrise, etc. »

Selon cet auteur, il n'y a aucune preuve que cet ordre du Pape ait été exécuté, soit que l'accusation intentée contre Virgile se soit trouvée fausse, soit qu'il se soit expliqué ou rétracté.
Selon le rev. Clifford Stevens, le pape Zacharie, ne donna pas suite aux informations qui lui furent rapportées.

Virgile fut à l'origine de la construction de la Cathédrale de Salzbourg.
Article détaillé : Cathédrale Saint-Rupert de Salzbourg.

C'est au retour d'une mission épiscopale loin de son diocèse qu'il tomba malade et mourut le 27 Novembre 784.

Vénération
La Cathédrale de Salzbourg construite par Saint Virgile fut détruite lors d'un incendie en 1181, c'est alors que sa tombe fut découverte, et que le Pape Grégoire IX le Canonisa.
Il est fêté le 27 Novembre.
Il est le patron de la ville de Salzbourg.

FacebookTwitterEmail

 

L'Apparition de la Médaille Miraculeuse

(En l'an 1830)

L'Apparition de la Médaille Miraculeuse
L'Apparition de la Médaille MiraculeuseO.D.M. pinxit

Entrée au noviciat depuis quelques jours seulement, sainte Catherine Labouré fut gratifiée de plusieurs faveurs célestes. La Très Sainte Vierge Marie daigna lui apparaître à six reprises. La seconde apparition eut pour objet la manifestation de la Médaille Miraculeuse. Voici en substance le rapport que la voyante en a fait à son confesseur, le Père Jean-Marie Aladel:

«Le 27 novembre 1830, un samedi avant le premier dimanche de l'Avent, à cinq heures et demie du soir, j'étais à la chapelle quand il m'a semblé entendre du bruit du côté de l'épître, comme le froufrou d'une robe de soie. Ayant regardé de ce côté-là, j'aperçus la Sainte Vierge. Elle était debout, habillée de blanc, une robe en soie blanche aurore à manches plates, un voile blanc qui descendait jusqu'en bas. En-dessous du voile, j'ai aperçu Ses cheveux en bandeaux; la figure était assez découverte et Ses pieds appuyés reposaient sur une boule. Elle tenait aussi une boule dans Ses mains représentant le globe terrestre. Ses mains étaient élevées à la hauteur de l'estomac, d'une manière très aisée et les yeux élevés vers le ciel. Sa figure était de toute beauté; je ne pourrais la dépeindre.

«Et puis, tout à coup, j'ai aperçu des anneaux à Ses doigts revêtus de pierreries plus belles les unes que les autres; leur éclat couvrait tout le bas et je ne voyais plus Ses pieds. A ce moment, il s'est formé un tableau un peu ovale autour de la Vierge Sainte, avec au haut, ces mots écrits en lettres d'or:

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

Une voix se fit alors entendre qui me dit: Faites frapper une médaille sur ce modèle; toutes les personnes qui la porteront au cou recevront de grandes grâces. Les grâces seront abondantes pour tous ceux qui la porteront avec confiance. Le tableau se retourna soudain et je pus contempler le revers de la Médaille sur lequel était gravé le monogramme de la Sainte Vierge, composé de la lettre M, surmonté d'une croix, avec une barre à la base. Au-dessous de cette lettre M, côte à côte, les deux saints Coeurs de Jésus et de Marie.»

Pendant un an, sainte Catherine Labouré fut traitée de visionnaire par son directeur. Marie vint de nouveau la visiter en cet endroit et Se plaignit de ce que la Médaille n'avait pas encore été frappée. Dès son premier entretien avec le Père Aladel, soeur Catherine lui avait fait promettre de ne jamais révéler son nom à qui que ce soit; elle-même garda inviolablement son secret. Le Père Aladel confia ses scrupules à Monseigneur de Quélen, archevêque de Paris. Le pieux prélat l'encouragea à faire frapper la Médaille, ce qui n'engageait en rien l'autorité ecclésiastique et ne pouvait que contribuer à faire honorer la Très Sainte Vierge Marie. Le Père Aladel n'hésita plus et commanda vingt mille médailles. En trois ans, plus de cinq millions de médailles furent vendues. Sa diffusion internationale fut accompagnée d'incessants prodiges, de guérisons et d'innombrables conversions

Pendant que la Médaille Miraculeuse inondait les cinq continents de ses innénarables bienfaits, sainte Catherine Labouré continuait de se dévouer dans l'obscurité au service des vieillards. A l'âge de soixante-dix ans, juste avant de mourir, elle confia son secret à sa supérieure. L'approbation officielle de l'Église, les merveilles opérées en si grand nombre, et enfin la prodigieuse humilité de la voyante garantissent l'authenticité de l'origine céleste de la Médaille Miraculeuse.

Résumé O.D.M.

Fête de la Vierge Marie en son icône du signe

Miracle commémoré chaque année


 

Novgorod en Russie possédait une icône de la Mère de Dieu sur le modèle byzantin de la Vierge du Signe*. Ce modèle représente Marie portant en médaillon, sur le devant, le Christ enfant et bénissant. Son nom évoque le 'signe de la Vierge enceinte' annoncé par le prophète Isaïe. Vierge du SigneLe 27 novembre 1150, la ville est assiégée. Son archevêque place l'icône au-dessus des remparts ; la Vierge est frappée d'une flèche, les ténèbres couvrent la ville et les ennemis doivent lever le siège. Ce miracle est commémoré chaque année. Six cent quatre vingt ans plus tard, la Mère de Dieu apparaît à une humble religieuse, sœur Catherine Labouré que nous fêterons demain, 28 novembre et lui fait réaliser une médaille, la Médaille Miraculeuse, en raison des innombrables miracles qui lui sont attribués.
* Illustration: icône de Marie enceinte, appelée Vierge du Signe, car elle illustre la prophétie d'Isaïe: Ecoutez donc, Maison de David!... Le Seigneur lui-même vous donnera un signe. Voici que la Vierge est enceinte et va enfanter un fils, et elle l'appellera Emmanuel (Dieu avec nous). (Isaïe 7, 13-14) source: Mission d'Orient des Augustins et des Oblates de l'Assomption.
Voir aussi:
- Le site officiel de la chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse - Les apparitions un 27 novembre...
- Pourquoi y a-t-il des apparitions? question de la place des apparitions dans notre foi...
- Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse... (diocèse de Paris).

Réjouis-toi, Mère de Dieu, joie des anges et des hommes ; réjouis-toi, ferme espoir et protection de la ville ; réjouis-toi, car par ta puissance, nous terrassons nos ennemis ; réjouis-toi, Mère du soleil spirituel qui éclaire les fidèles et plonge les infidèles dans l'obscurité ; réjouis-toi, ô Vierge, louange des chrétiens.

 Fêtes des Saintes Âmes du Jour


Saint Acace  Moine arménien (✝ 500)
Saint Anschaire de Noyon  Evêque (✝ 639)
Bienheureux Antoine Kimura  Martyr japonais (✝ 1619)
Vénérable Arcángela Badosa Cuatrecasas  religieuse espagnole (✝ 1918)
Saints Barlaam et Josaphat  ermites du désert de Sennaar en Mésopotamie (date ?)
Bienheureux Bernardin de Fosse
prêtre franciscain (✝ 1503)
Sainte Bilhilde  fondatrice du monastère d'Altmunster à Mayence (VIIIe siècle)
Bienheureux Bronislaw Kostowski   martyr polonais à Dachau (✝ 1942)
Saint Eusice  moine (✝ 542)  Saints Facond et Primitif
Martyrs en Espagne (✝ v. 300)
Saint Fergus le Picte  évêque (VIIIe siècle)
Saint Goustan  moine à l'abbaye de Rhuys en Bretagne (✝ v. 1040)
Saint Jacques l'Intercis  Officier supérieur perse martyr (✝ v. 421)
Saint Maharsapor  martyr perse (✝ 421)
Saint Maxime de Riez  Evêque de Riez (Ve siècle)
Saint Nathanaël  ermite en Egypte (IVe siècle)
Saint Secundinus  Evêque de Dunshaughlin (✝ 447)
Saint Siffrein  Evêque de Carpentras (VIe siècle)
Bx Thomas Koteda Kiuni et ses compagnons  martyrs à Nagasaki (✝ 1619)
Saint Valérien d'Aquilée  évêque d'Aquilée (✝ 388)
Saint Virgile  Abbé et évêque de Salzbourg (✝ 784)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article