Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu  (Luc 19, 1-10)

com
PSAUME
(Ps 14 (15), 1a.2, 3bc-4ab, 4d.5)

R/ Le vainqueur, je lui donnerai de siéger
avec moi sur mon Trône.
 (Ap 3, 21)

Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.

Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur.

il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable.

ÉVANGILE
« Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Lc 19, 1-10)

Alléluia. Alléluia.
Dieu nous a aimés,
il a envoyé son Fils
comme Pardon pour nos péchés.
Alléluia. (1 Jn 4, 10b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
    Or, il y avait un homme du nom de Zachée ;
il était le chef des collecteurs d’impôts,
et c’était quelqu’un de riche.
    Il cherchait à voir qui était Jésus,
mais il ne le pouvait pas à cause de la foule,
car il était de petite taille.
    Il courut donc en avant
et grimpa sur un sycomore
pour voir Jésus qui allait passer par là.
    Arrivé à cet endroit,
Jésus leva les yeux et lui dit :
« Zachée, descends vite :
aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
    Vite, il descendit
et reçut Jésus avec joie.
    Voyant cela, tous récriminaient :
« Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
    Zachée, debout, s’adressa au Seigneur :
« Voici, Seigneur :
je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens,
et si j’ai fait du tort à quelqu’un,
je vais lui rendre quatre fois plus. »
    Alors Jésus dit à son sujet :
« Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison,
car lui aussi est un fils d’Abraham.
    En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver
ce qui était perdu. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

La conversion de Zachée


Méditation de l'Evangile du mardi 17 novembre


Dieu nous attend. D'où l'extraordinaire invitation faite à Zachée et à travers lui à nous tous, par le Seigneur : « Zachée, descends vite, car il faut qu'aujourd'hui Je demeure dans ta maison »

 

Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

-la-conversion-de-zachee

Le regard de Jésus transperce et transforme. Dans l'histoire de Zachée, il est noté que, lorsque celui-ci grimpe sur un sycomore :

« Jésus levant les yeux, lui dit : Zachée, descends vite, car il faut qu'aujourd'hui Je demeure dans ta maison »

Avec quel plaisir Jésus lève les yeux vers cet homme perché sur son arbre et que sa recherche du Christ avait à ce point grandi. Regard plein de bonté, d'ironie sans doute, mais si engageant que rapidement voici Zachée aux pieds du Maître :

« Et Zachée se hâta de descendre et reçut Jésus avec joie »

L'appel de Jésus s'adresse à tous ceux qui le cherchent : « Zachée, descends vite, car il faut qu'aujourd'hui Je demeure dans ta maison ». On rejoint ici le prologue de Jean, au chapitre 1 de son Évangile, au verset 9 : « La lumière, la Vraie, celle qui éclaire tout homme, entrant dans le monde. » « Oui, le Verbe s'est fait chair et Il a habité parmi nous. »

Dieu nous attend. D'où l'extraordinaire invitation faite à Zachée et à travers lui à nous tous, par le Seigneur : « Zachée, descends vite, car il faut qu'aujourd'hui Je demeure dans ta maison »

Jésus a donc transformé la vie de cet homme. D'un homme riche et méprisé il s'est fait un ami. Ce percepteur aura désormais le courage de choisir le difficile chemin de la liberté et de se compromettre en compagnie du Prophète ; il renonce même à la fortune acquise avec tant d'âpreté !

« Or Zachée, debout, dit en face du Seigneur : Voici, Seigneur, que je donne aux pauvres la moitié de mes biens. Si j'ai fait tort à quelqu'un en quelque chose, je rends quatre fois autant »

Voilà l'Espérance et la Liberté que nous apporte le Seigneur.


Père Gabriel

Saint Éphrem

(v. 306-373)
diacre en Syrie, docteur de l'Église

Commentaire de l'Évangile concordant, 15, 20-21 ; SC 121 (trad. Louis Leloir; Éd. du Cerf 1966; p. 277-278)


« Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison »

Zachée priait ainsi dans son cœur : « Bienheureux celui qui est digne de recevoir ce Juste dans sa demeure ». Notre Seigneur lui a dit : « Vite, descends, Zachée ! » Celui-ci, voyant que le Seigneur connaissait sa pensée, a dit : « Puisqu'il connaît cela, il connaît aussi tout ce que j'ai fait ». C'est pourquoi il a déclaré : « Tout ce que j'ai acquis injustement, je le rends au quadruple ».
            « Vite, descends du figuier, car je vais séjourner chez toi. » Grâce à ce second figuier, celui de ce chef des publicains, le premier figuier, celui d'Adam, tombe dans l'oubli, et le nom d'Adam est également oublié grâce au juste Zachée (...) : « Aujourd'hui, la vie a paru dans cette demeure. » (...) Par sa prompte obéissance celui qui hier n'était qu'un voleur, aujourd'hui est devenu un bienfaiteur ; celui qui hier était un collecteur d'impôts, aujourd'hui devient un disciple.

            Zachée a laissé la loi ancienne ; et il est monté sur un figuier inerte, symbole de la surdité de son esprit. Mais cette ascension est le symbole de son salut. Il a abandonné la bassesse ; il est monté pour voir la divinité dans les hauteurs. Notre Seigneur s'est hâté de lui faire quitter ce figuier desséché, son ancienne manière d'être, afin qu'il ne reste pas sourd. Pendant que flambait en lui l'amour de notre Seigneur, il a consumé en lui l'homme ancien pour façonner en lui un homme nouveau.

Homélie du Père Gilbert Adam

« Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »

 

« Entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. »

Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Nous découvrons dans cet Evangile une histoire vraie, le temps et l’espace sont repérés. Un homme est situé par son nom et sa localisation avec sa taille et son métier. Il cherche à voir Jésus. La parole de Jésus le touche bien plus que Zachée en a conscience. Jésus lui apporte quelque chose de radicalement neuf. Zachée voulait le regarder. Il s’aperçoit que c’est lui qui est regardé par Dieu. Et immédiatement, il entre dans de nouvelles conditions. Zachée accueille la Parole de Jésus. Il se laisse rejoindre dans cette expérience d’amour. Il accueille Jésus qui éclaire son intelligence. Dieu vient au secours de notre faiblesse et il nous donne des lumières pour avancer vers Lui. Nous demandons à Jésus d’être ardent pour Dieu, d’avancer comme Zachée. Jésus veut mettre en nous le désir ardent de le connaître. Il nous met devant notre « réalité de pauvre, » pour que nous puissions nous mettre devant lui.

"Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur."

Si Zachée ne manquait de rien, Jésus, par sa présence lui fait saisir combien il est malheureux, pauvre, aveugle et nu ! Il vient le rencontrer de manière très personnelle, il veut toucher son cœur en friche. Zachée est reconnu dans son intériorité. Cet appel est reçu par lui comme appel à descendre de l’arbre, à quitter la maîtrise de sa vie et à retrouver son cœur, à se changer lui-même. En un instant, la transformation s’opère. Zachée entre généreusement dans l’action de grâce. De ce qu’il reçoit, il donne librement. Il fait don, il rend, il est maintenant dans la vie. La foi que Zachée recherchait sans le savoir, il la trouve, elle est tellement importante. C’est la foi en un Père qui veille sur nous et qui a mis en nous un appel à aimer. Nous ne pouvons être satisfaits que si nous l’avons trouvée. Alors nous devenons ardents dans notre amour et vigilants à faire le bien. La bonne nouvelle est reçue avec joie et action de grâce. Mais aussitôt les récriminations, les attaques pleuvent contre Jésus. Quant à lui, il est à Jéricho, dans sa montée vers Jérusalem. Le drame ne cesse de se rapprocher. Mais celui qui voulait voir qui était Jésus est vu par lui qui a levé les yeux vers lui et l’interpelle.

"Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus."

Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » Nous demandons à Dieu de nous éclairer sur le chemin que nous avons à parcourir. Il nous faut être véritablement en communion avec Lui pour ne pas nous faire illusion en demeurant au niveau des apparences ! Zachée réussissait comme collecteur d’impôt, il en avait conscience, mais il voulait voir Jésus. Il voulait entendre la Parole de Jésus. Jésus dit : Aujourd’hui le salut est venu pour cette maison, parce que lui aussi est un fils d’Abraham. Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. C’est avec clarté que la vérité apparaît en chacun de nous. C’est un appel à rendre service aux autres, à aller de l’avant, à nous convertir véritablement.

Nous demandons la grâce de ranimer la flamme de notre cœur pour entrer plus avant dans l’amour infini de Dieu.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article