Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Mathieu de Montmorency, connétable de France

com
24 novembre 1250 : mort de Mathieu de Montmorency, connétable de France

L’origine de la maison des Montmorency se perd dans la nuit des temps. On a toujours cru que les Montmorency descendaient du premier des Francs qui embrassa le christianisme. Le nom de Montmorency vient de ce que Guile-Blond, l’un des chefs de cette maison, et compagnon d’armes de Charles Martel, tua dans une bataille un roi maure, et le voyant tomber, s’écria : Voilà mon maure occis. En mémoire de ce succès, il fit bâtir un château qu’il appela Mont-more-occis, d’où est venu par corruption le nom de Montmorency.

Le plus illustre des Montmorency des XIIIe et XIVe siècles, est le connétable Mathieu II, dit le Grand. Ce fut lui qui éleva la dignité de connétable au-dessus de tous les offices miliaires, et qui en fit la première dignité de l’Etat. Sa vie n’offre qu’une suite continuelle de victoires et de conquêtes. Son histoire est liée avec celle de Philippe-Auguste, de Louis VIII et de Saint-Louis.

Un trait plus intéressant que des victoires, c’est que Montmorency, moyennant une légère redevance, affranchit tous ses vassaux des corvées, des tailles, et des impositions que les barons étaient alors en possession d’exiger : bienfait immense, car plus de six cents fiefs dépendaient de la seule baronnie de Montmorency. Ce connétable était grand-oncle, oncle, beau-frère, neveu, petit-fils de deux empereurs, de six rois, et allié de tous les souverains de l’Europe ; il prenait comme ses ancêtres la qualité de sire de Montmorency, par la grâce de Dieu.

Publié / Mis à jour le VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012, par LA RÉDACTION

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article