Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que le tourbillon de la vie alourdisse vos coeurs restez éveillés et priez en tout temps

com

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Luc 21,34-36.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste
comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière.
Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Soudaineté de la mort
            


Justement Jésus, dans une expression extraordinaire, dans sa puissante simplicité, nous demande d'être des hommes libres, des hommes debout.“Veillez plutôt, priant en tout temps afin d'être en état d'échapper à tout ce qui doit arriver et de paraître debout devant

Méditation de l'Evangile du samedi 29 novembre

 

“Or, prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos coeurs ne s'appesantissent dans la crapule et l'ivrognerie et les préoccupations de la vie, et que ce jour-là ne fonde sur vous à l'improviste, comme un piège ; car il atteindra tous ceux qui se trouveront sur la face de toute la terre”

La liberté chrétienne exige de nous une attention et une lutte continuelles. En particulier, dans une civilisation de bien-être comme la nôtre, l'effort est encore plus nécessaire.

Mais justement Jésus, dans une expression extraordinaire, dans sa puissante simplicité, nous demande d'être des hommes libres, des hommes debout.

“Veillez plutôt, priant en tout temps afin d'être en état d'échapper à tout ce qui doit arriver et de paraître debout devant le Fils de l'homme”

Autant Jésus juge inutile de nous donner le jour et l'heure de la fin du monde, “De ce jour et de cette heure, personne ne sait rien”, autant Il juge important de nous mettre face à face avec notre propre mort, celle qui règlera toute notre vie. Il faut donc être prêt et bien savoir qu'elle nous prendra sans nous avertir.

“Or, prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos coeurs ne s'appesantissent dans la crapule et l'ivrognerie et les préoccupations de la vie”

Il est si facile de se laisser-aller et de s'étourdir dans l'alcool et une vie de plaisir sans frein.

Mais Jésus nous avertit, la mort agira comme le lacet du chasseur : avec la même brutalité, elle nous précipitera dans l'autre vie. Et pour tous, elle revêtira cette soudaineté. On ne s'habitue pas à la mort, car elle ne repasse pas.

“Prenez garde que ce jour-là ne fonde sur vous à l'improviste, comme un lacet de chasseur, car il atteindra tous ceux qui se trouveront sur la face de toute la terre”


Père Gabriel

Saint Vincent de Paul (1581-1660)


prêtre, fondateur de communautés religieuses

Entretiens aux Filles de la Charité, conférence du 22 janvier 1645 (Tome IX, éd. Gabalda, 1923, pp. 216-217, rev.)


«Restez éveillés et priez en tout temps» (Lc 21,36)
Vous me direz peut-être, mes chères filles, que vous êtes si peu recueillies, même quand vous priez Dieu, que vous ne pouvez être un quart d'heure sans distractions. Ne vous en étonnez pas. Les plus grands serviteurs de Dieu sont quelquefois en ces mêmes peines. Je parlais un de ces jours à un bon prêtre, converti depuis quelques années, qui emploie un grand temps à prier Dieu. Il me disait qu'il n'avait souvent ni goût ni satisfaction, hormis celle de dire : « Mon Dieu, je suis ici en votre présence pour y faire votre très sainte volonté. C'est assez que vous m'y voyiez. » Faites de même. (...)

            Il est un moyen très facile : prenez comme sujet de vos oraisons la passion de Notre Seigneur. Il n'en est pas une de vous qui ne sache tout ce qui s'y est passé, soit pour l'avoir entendu prêcher, soit pour avoir médité là-dessus. Ô mes filles, l'excellent moyen de faire oraison que la passion de Notre Seigneur ! C'est une fontaine de jouvence où vous trouverez tous les jours quelque chose de nouveau. Saint François n'avait jamais d'autre sujet d'oraison que la passion de Notre Seigneur, et il recommande à tous ses chers enfants spirituels de s'en servir continuellement. Et où pensez-vous, mes filles, que ce grand saint Bonaventure ait puisé toute sa science ? Au livre sacré de la Croix. Vous ferez bien de vous y habituer. Je vous le conseille.

Homélie du Père Gilbert Adam

 

« Veillez donc et priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver »

« Tenez-vous sur vos gardes, de peur que vos cœurs ne s’appesantissent dans la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie, et que ce Jour-là ne fonde soudain sur vous. »

Jésus multiplie les avertissements et les exhortations relatives à sa venue. Il veut tellement notre bonheur qu’il nous répète sans cesse ses conseils de prudence et de vigilance pour nous éviter l’usure du temps qui enlève progressivement l’élan de la ferveur et qui enlise dans la routine. En effet, dans nos vies bien souvent, il n’y a rien de nouveau, chaque jour nous répétons les mêmes gestes, sans ouverture sur l’avenir ! Nous pouvons alors perdre de vue le but vers lequel toute notre existence doit tendre. Nous pourrions avoir l’impression de piétiner sur place sans le ressort d’une vive espérance. Il est nécessaire de nous reconnaitre pauvre et pécheur pour entrer dans la miséricorde de Jésus. La vigilance est le secret de l’Évangile de Jésus : « Tenez-vous sur vos gardes. Veillez donc et priez en tout temps. » Nous entrerons ainsi dans la victoire de l’amour que Jésus est venu apporter au monde. Nous allons faire tout ce que nous pouvons, avec la grâce de Dieu, pour bâtir un monde meilleur.

« Comme un filet ; car il s’abattra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre. »

Dieu éclate tellement dans toute la création qu’il nous rappelle sans cesse son existence. Chacun de nous a une conscience qui le remet sans cesse dans la Réalité de Dieu. Quelles que soient les difficultés dans lesquelles nous nous trouvons avec nos frères, nous gardons l’espérance de la victoire du Christ. Nous voulons demeurer dans l’amour et nous tenir sur nos gardes. Nous demeurons dans une foi vivante, l’Esprit de Dieu travaille dans notre vie bien au-delà de ses douleurs. Dans le secret, notre Père des cieux veille sur la vie qu’il nous a donnée. Nous ne laissons pas notre cœur s’alourdir par les soucis de la vie, nous voulons combattre en remettant ce monde à Dieu qui supplée à tous nos manques. Ainsi se bâtit un monde meilleur. Pour persévérer dans cette veille qui semble sans fin, le secours de Jésus est nécessaire. La communion dans la prière procure la force d’avancer vers la rencontre bienheureuse de Celui qui nous a créés pour l’aimer.

« Veillez donc et priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Nous voulons être des vivants, nous ne voulons être pas dans les rêves, mais éveillés, libres et responsables, pour progresser dans l’espérance et l’amour vers Jésus. C’est dans la prière que nous allons vaincre le relâchement et tout ce qui nous éloigne de la vie. Jésus s’écrie : “Restez éveillés et priez en tout temps.” Son amour nous attend : "Que votre cœur ne s’alourdisse pas," dit Jésus. Face à tous les soucis de la vie nous demeurons vigilants en demeurant dans la prière. « Tenez-vous sur vos gardes, de peur que vos cœurs ne s’appesantissent dans la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie, et que ce Jour-là ne fonde soudain sur vous comme un filet ; » Nous tenir sur nos gardes, rester éveillés, prier en tout temps, c’est ainsi que Dieu nous demande d’être ses témoins dans un monde en souffrance. La transformation qu’opère l’amour n’est pas toujours apparente, l’invitation de Jésus est sure. Il est venu répandre un feu sur la terre et son plus grand désir est que monde s’enflamme au feu de son amour. C’est un feu qui nous travaille au secret du cœur.

Nous supplions Dieu de nous donner la grâce de la confiance dans la victoire de l’amour de Jésus.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article