Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Comment la droite a braqué la valeur travail

com

Comment la droite a braqué la valeur travail

Comment la droite a braqué la valeur travail

Depuis 2007 et Nicolas Sarkozy avec son « travailler plus pour gagner plus », la droite a investi l’imaginaire du travail. Laissant la gauche sans voix alors que cette valeur fait partie de son socle identitaire

 

Ce mardi 8 décembre, Les Républicains organisent une convention nationale sur les thèmes Travail, entreprises et pouvoir d’achat. Ils ont invité François Asselin, président de la CPME, et Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. Lundi 7 décembre, les partenaires sociaux ont poursuivi leurs négociations sur la santé au travail. Le 26 novembre, ils sont parvenus à un accord sur le télétravail signé par tous les syndicats, sauf la CGT.

Est-ce la gauche qui a délaissé le travail ou la droite qui l’a pris en otage ? Depuis 2007 et la campagne de Nicolas Sarkozy, s’est inscrite dans le débat public l’idée du « travailler plus pour gagner plus », valorisation à la fois morale et monétaire. L’autre côté de l’échiquier politique traditionnel, la gauche réformiste, n’a pas su, pu ou voulu opposer son propre discours sur le travail, alors qu’elle en fait une valeur émancipatrice.

La droite ne cesse d’exploiter la veine sarkozyste. Les mesures que Guillaume Peltier, vice-président de LR, dévoile dans Les Echos du 7 décembre, inspirées par « le gaullisme et le bon sens », dit-il, relèvent du même principe et fleurent bon le passé : diviser par deux la CSG qui pèse sur les salaires, faire prendre en charge par l’Etat les six premiers mois de salaire pour l’embauche d’un jeune, instituer dix heures d’activité obligatoire pour tout bénéficiaire du RSA. Confirmant son actuel penchant dirigiste, LR propose de contraindre les entreprises qui délocalisent à rembourser les aides publiques qu’elles ont reçues.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article