Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,
com
Mardi gras : d’où vient cette tradition et comment la célébrer?

Entre déguisement et délicieuses sucreries, mardi gras est une tradition bien ancrée en Europe et très attendue chez les enfants. D’où vient Mardi gras, et comment le célébrer dans les règles de l’art ?

Au commencement, Mardi gras était une fête d’origine païenne. En effet, dans la Rome antique, Mardi gras était en quelque sorte le Nouvel An, sachant que l’année commençait en mars. À cette période, la terre renaissait. Les Romains imaginaient le passage de l’hiver au printemps comme une joute. Pour aider le printemps à vaincre l’hiver, ils personnifiaient cette saison en un bonhomme fait de bois et de paille. À Mardi gras, ils défilaient avec l’homme de bois dans les rues et le faisaient brûler. Cependant, Mardi gras est aussi une fête catholique. En effet, cette fête qui se déroule le dernier jour du carnaval marque l’entrée des catholiques dans la période du carême. Afin de surmonter le début du carême, les catholiques considèrent Mardi gras comme un jour d’abondance et de bonne nourriture. En plus de manger de délicieux mets, Mardi gras est un jour de carnaval. Et pour l’occasion, on se déguise.

Pourquoi on fête le Mardi Gras ?

En fait, cette tradition est intimement liée au « gras » de « Mardi gras ». À l’époque, ce jour-là, tout le monde mangeait à la même table. C’était l’un des rares moments où les nobles et le peuple se mélangeaient. Pour l’occasion, tout le monde portait des masques. De cette manière, toutes les outrances étaient permises, et chacun pouvait manger tout ce qu’il souhaitait sans être reconnu. Aussi, les personnes pouvaient devenir qui elles souhaitaient. Cette tradition a pris place en Italie, puis s’est étendue dans toute l’Europe. Cependant, les travers dus aux masques de Mardi gras n’étaient pas cantonnés uniquement aux plaisirs excessifs de la nourriture. En effet, à l’époque, il existait beaucoup plus d’interdits, et Mardi gras était l’occasion de passer outre. Aujourd’hui, le déguisement est devenu une tradition.

Qu’est-ce qu’on mange à Mardi Gras ?

De nos jours, on voit des carnavals dans toutes les villes européennes. Même les écoles jouent le jeu, et les enfants profitent de l’occasion pour sortir leurs plus beaux déguisements. Ils se retrouvent tous déguisés le matin, et passent de maison en maison, quémandant du lait, des œufs, de la farine, du sucre, et tout ce qui pourrait être nécessaire à la confection de gâteaux. Ensuite, ils cuisinent des gâteaux ou encore des beignets, et ils se régalent ensemble. Les fêtes de Mardi gras sont appréciées dans les écoles, car ce jour-là, les enfants se déguisent et peuvent montrer leur personnalité. On cuisine des gâteaux ou des biscuits, on mange, et on joue déguisé. Mardi gras est aussi un moyen pour les enfants de se cultiver différemment en apprenant les rudiments de la pâtisserie.

Mardi gras : quelle est l'origine de cette tradition ?

Cette année, nous fêterons Mardi gras le 16 février. À cette occasion, on se déguise, on fait la fête et on mange des plats très riches.

Comme chaque année, le Mardi gras est de retour ! Cette année il sera célébré ce mardi 16 février. Si aujourd'hui, tout le monde connait cette coutume où on se déguise et où on fait la fête, on connait en revanche moins ses origines. Le Mardi gras est une tradition chrétienne où les pratiquants pouvaient profiter une dernière fois d'assiettes bien remplies, avant le Mercredi des Cendres qui symbolise le début du Carême. C'est pour cette raison que le Mardi gras est souvent associé aux bugnes, beignets, crêpes et autres mets riches. 

Le Mardi gras est fixé toujours entre le 3 février et le 9 mars. C'est une fête rattachée au Carême et Pâques puisque la veille du Mercredi des Cendres (1er jour du Carême), introduit ensuite les fêtes de Pâques. Le Mardi gras est donc le dernier jour de "plaisirs"  avant une longue période de restrictions pour réinterpréter les 40 jours de Jésus dans le désert, sa mort puis sa résurrection.

Une occasion pour faire tout et n'importe quoi

Dans la tradition chrétienne, le Mardi-gras était le dernier jour de la "semaine des sept jours gras". Comme son nom l'indique, on pouvait manger de tout, mais surtout des aliments riches. Viandes, beignets, crêpes, bugnes à foison pour se faire plaisir (et probablement faire des réserves).

La fête ne se passait pas que dans les assiettes. Les adultes se travestissaient pour profiter une dernière fois des plaisirs de la fête. Chacun se déguisait pour jouer des rôles inhabituels : les hommes en femmes, par exemple. 
CORONAVIRUS 19 du Mardi Gras 16 février Est supprimé 

En raison de la situation sanitaire actuelle liée à l’épidémie de la Covid 19, nous sommes dans l’obligation d’annuler le mardi-gras.

Il ne nous reste que les menus gras bœufs (pot au feu) Les charcuteries diverses, beignets et crêpes 🥞 

MARDI GRAS - Beignet, bugne, crêpe, mardi 16 février 2021, on mange gras. Quelle est l'origine religieuse et païenne de Mardi Gras ? Quelles sont les différentes recettes de beignets selon les régions ? D'où vient la tradition du déguisement ?

Des oreillettes en Provence, des Merveilles à Bordeaux, des ganses à Nice, des Bugnes du côté de Lyon, dégustées depuis le XVIe siècle... Mardi gras, c'est donc ce jour où l'on peut se permettre quelques excès, avant la période de pénitence dans laquelle on entre le lendemain, le "mercredi des Cendres". Rappelons que le Carême dure 45 jours et qu'il s'achève avec la célébration de Pâques, date à laquelle on commémore la résurrection du Christ.

 

Tous ceux qui ont pris l'habitude de célébrer le carnaval le savent : le Mardi gras a lieu lors du dernier jour des festivités. Il s'agit donc d'une date importante, mais peu de gens savent pourquoi cette fête a pris ce nom plutôt incongru. Il suffit pourtant de quelques notions de latin pour commencer à dévoiler sa signification : "carnaval" vient du latin "carnis levare", expression qui veut dire "supprimer, enlever la viande". Dans notre dossier, découvre les meilleures recettes de Mardi Gras ainsi que l'origine de cette fête.

 

Quelles sont les recettes de Mardi Gras ?

Chaque région possède sa propre recette de Mardi Gras. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les traditions, et bien sûr, chaque région assurera avoir la "vraie" recette de Mardi Gras :

 
  • Les bugnes de Lyon, spécialités de la Rome antique, que l'on appelle en italien les chiacchiere.
  • Les ganses niçoises, soufflées et croquantes à la fois, célèbres durant le Carnaval de Nice.
  • A Dunkerque, pour le dernier jour des "Trois Joyeuses", on mange des crêpes, des gaufres, des beignets aux pommes ou des croustillons de ch'nord, au zeste d'orange.
  • Les pets de nonne ou beugnets en Franche-Comté à base de pâte à choux frite en boule.
  • Les roussettes à Strasbourg, aux formes géométriques variées, souvent cannelées et parfumées au kirsch.
  • Les merveilles de Provence ou de Gascogne, bien dorées et croustillantes, à la fleur d'oranger.
  • Les crouchepettes dans les Landes, des beignets spécifiquement gonflés.
  • Les bougnettes de Perpignan, pu plus largement du Roussillon, légers et ronds.
  • Les gaufres dans le Nord, au beurre forcément !
  • Les bottereaux en Vendée, à partir d'une pâte levée et ferme.
  • Le beugnot dans les Vosges.
  • Les oreillettes en Provence ou en Corse.​​​​​​​

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article