Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Félix et les martyrs de ce jour 12 février

com
SAINT DU JOUR
banner santi.jpg
Date 12 février

Le Saint du Jour est une liste quotidienne des Saints gardés dans la mémoire de l'Église. Les histoires des maîtres de la vie chrétienne de tous les temps qui comme des phares radieux orientent notre chemin.

Saint Siège

Saint Saturnin et ses compagnons


martyrs d'Abitène (✝ 304)
Martyrs à Carthage, arrêtés à Abitène* pendant qu'ils célébraient les Saints Mystères.
*aujourd'hui Chaoud en Tunisie.
 

Les uns furent mis à mort après de cruelles tortures. L'un des enfants de saint Saturnin, ayant affirmé: "C'est de ma propre volonté que j'ai assisté à nos réunions avec mon père et mon frère" fut jeté en prison. C'est là, en prison, que beaucoup moururent sous les coups, la faim, le froid, la pesanteur des chaînes, l'infection des lieux. "Un martyre plus obscur mais pas moins méritoire que le martyre sanglant sur la place publique." Noms de certains de ces martyrs: Saturnin, Datif, Félix, Marie, Thélice, Ampèle, Emérite, Rogatien, Victoire, Hilarion... qui sont fêtés ce jour.
Au martyrologe romain:
"Commémoraison des saints martyrs d'Abitène. En 304, durant la persécution de Dioclétien, ils s'étaient rassemblés selon l'habitude, malgré l'interdiction du prince, pour célébrer le jour du Seigneur. Arrêtés par les magistrats de la colonie et les soldats de garde, conduits à Carthage et interrogés par le proconsul, ils se proclamèrent tous chrétiens, même sous la torture, et déclarèrent qu'ils ne pouvaient pas suspendre l'assemblée dominicale. Ils moururent pour le Christ Seigneur en des lieux et à des jours différents.
Saint Saturnin, prêtre, avec ses quatre enfants : Saturnin le jeune et Félix, tous deux lecteurs, Marie, vierge consacrée, et le petit Hilarion ; le sénateur Dativus, Félix ; un autre Félix, Émérite et Ampelius, lecteurs ;  Rogatien, Quintus, Maximien ou Maxime, Telica ou Tazelita, un autre Rogatien, Rogatus, Janvier, Cassien, Victorien, Vincent, Cécilien, Restitute, Prima, Éve, encore un autre Rogatien, Givalius, Rogatus, Pomponia, Secunde, Januaria, Saturnine, Martin, Clautus, Félix le jeune, Marguerite, Major, Honorata, Regiola, Victorin, Peluse, Fauste, Dacien, Matrone, Cécile, Victoire, vierge de Carthage, Berectina, Secunde, Matrone, Januaria."

Martyrologe romain

Prénoms fêtés
Saturnin Félix Hilarion Rogatien Victoire
également les
Felice Féliz Sigrid Sorlin Vicky Victa Victoria  Victoriane Victorilla Vittoria
Vixie

12 Février
  17 Février
Les Sept Saints Fondateurs
des Frères Servites
Les Sept Saints Fondateurs des Frères Servites
Les Sept Saints Fondateurs des Frères Servites

Le 15 août 1633, sept nobles Florentins, célébrant pieusement la grande fête de l'Assomption, eurent chacun une vision de la Très Sainte Vierge, les invitant à une vie plus parfaite. Leurs noms étaient Bonfils Monaldi, Buonagiunta Manetti, Manetto de l'Antella, Amédée des Amidei, Uguccione des Uguccioni, Sostène des Sostegni et Alexis Falconieri.

S'étant convertis, ils renoncèrent à leurs richesses, se couvrirent de vêtements pauvres et se retirèrent, le 8 septembre suivant, dans une humble maison, pour célébrer ensemble la Nativité de Marie. Leur commun dessein de vie religieuse reçut la sanction d'un miracle.

Pendant qu'ils mendiaient leur pain de porte en porte, tout à coup, en les voyant, un petit enfant de cinq mois à peine les acclama sous le nom de Serviteurs de Marie. Ils gardèrent ce nom, évidemment venu du Ciel, et commencèrent, sur une montagne voisine, une vie toute céleste, reposant sur une grande pauvreté, une austère mortification, la méditation de la Passion de Jésus-Christ et de la douloureuse Compassion de la Sainte Mère de Dieu.

Cet institut nouveau fut approuvé par le Pape Innocent IV, et se développa rapidement en Italie, en France, en Allemagne et en Pologne. Les Sept Fondateurs, après un laborieux apostolat, fécondé par de nombreux miracles, moururent entourés de la vénération des peuples et furent ensevelis à leur tour dans le même tombeau, en sorte que la mort ne sépara pas ceux que la vertu avait unis dans un tendre amour pour Jésus et Marie. Honorés depuis longtemps comme Bienheureux, ils furent canonisés par le Pape Léon XIII pendant les fêtes du Cinquantenaire de son sacerdoce.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 195

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article