Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

« Les yeux fixés sur Jésus Christ, entrons dans le combat de Dieu »

com

Mercredi Saint

Pour les malades alités et ou hospitalisés

Sans télévision, mais avec internet, et Smartphone

Messe Chrismale 

 

Mercredi Saint

Pour les malades alités et ou hospitalisés

Sans télévision, mais avec internet, et Smartphone

Messe Chrismale 

Qu'est-ce la messe Chrismale

Du grec « khrisma » qui veut dire « huile » ou « onction », la messe chrismale est normalement célébrée le matin du Jeudi saint, par l’évêque. Celui-ci consacre alors les huiles saintes utilisées pour les sacrements de l’année à venir, dans tout le diocèse. Pour permettre la rencontre de l’évêque avec les prêtres et les fidèles de son diocèse, elle a de plus en plus lieu un autre jour que le Jeudi saint, la veille ou le mardi soir.

« Les yeux fixés sur Jésus Christ, entrons dans le combat de Dieu »

Psaume 94 : 1-11 :

Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre Salut ! Allons jusqu'à Lui en rendant Grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur, le grand Roi au-dessus de tous les dieux : Il tient en main les profondeurs de la terre, et les sommets des montagnes sont à Lui ; à Lui la mer, c'est Lui qui l'a faite, et les terres, car Ses mains les ont pétries.  Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. Oui, Il est notre Dieu ; + nous sommes le peuple qu'Il conduit, le troupeau guidé par Sa main. Aujourd'hui écouterez-vous sa Parole ?  « Ne fermez pas votre cœur comme au désert, comme au jour de tentation et de défi, où vos pères m'ont tenté et provoqué, et pourtant ils avaient vu mon Exploit. « Quarante ans leur génération m'a déçu, + et j'ai dit : ce peuple a le cœur égaré, il n'a pas connu mes Chemins. Dans ma colère, j'en ai fait le serment : jamais ils n'entreront dans mon Repos. »

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

R. Je veux Te louer, ô mon Dieu,

A ton Nom, élever les mains.

Je veux Te bénir, T’adorer, Te chanter,

Ô mon Dieu, Éternel est ton Amour !

 

1. Dans le Temple très Saint de ta Gloire

Ô Seigneur, je Te contemplerai.

Je verrai ta Puissance infinie :

Ô mon Dieu, Éternel est ton Amour !

 

2. Que Te rendre ô Seigneur, mon Sauveur,

Pour le bien que Tu as fait pour moi ?

En tout temps, en tout lieu, je dirai :

Ô mon Dieu, Éternel est ton Amour !

 

3. Je tiendrai mes promesses envers Toi,

Devant tous, j’annoncerai ton Nom.

Que ma vie tout entière Te loue :

Ô mon Dieu, Éternel est ton Amour !

 Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; vers Lui, je tends les mains sans relâche

Psaume 76

02 : Vers Dieu, je crie mon appel ! Je crie vers Dieu : qu’Il m’entende !

03 : Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; la nuit, je tends les mains sans relâche, mon âme refuse le réconfort.

Cantique d'Anne (1 S 2, 1-10) du « Mercredi Saint »

« Si nous passons par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons avec Lui »

1 S 2, 01 : Mon cœur exulte à cause du Seigneur ; mon front s'est relevé grâce à mon Dieu ! Face à mes ennemis, s'ouvre ma bouche : oui, je me réjouis de ta Victoire !

1 S 2, 02 : Il n'est pas de Saint pareil au Seigneur. Pas d'autre Dieu que Toi ! Pas de Rocher pareil à notre Dieu !

1 S 2, 03 : Assez de paroles hautaines, pas d'insolence à la bouche. Le Seigneur est le Dieu qui sait, qui pèse nos actes.

1 S 2, 04 : L'arc des forts sera brisé, mais le faible se revêt de vigueur.

1 S 2, 05 : Les plus comblés s'embauchent pour du pain, et les affamés se reposent. Quand la stérile enfante sept fois, la femme aux fils nombreux dépérit.

1 S 2, 06 : Le Seigneur fait mourir et vivre ; Il fait descendre à l'abîme et en ramène.

1 S 2, 07 : Le Seigneur rend pauvre et riche ; Il abaisse et Il élève.

1 S 2, 08 : De la poussière Il relève le faible, Il retire le pauvre de la cendre pour qu’Il siège parmi les princes et reçoive un trône de gloire. Au Seigneur, les colonnes de la terre : sur elles, Il a posé le monde !

1 S 2, 09 : Il veille sur les pas de Ses fidèles, et les méchants périront dans les ténèbres. La force ne rend pas l'homme vainqueur :

1 S 2, 10 : Les adversaires du Seigneur seront brisés. Le Très-Haut tonnera dans les cieux ; le Seigneur jugera la terre entière. Il donnera la puissance à son roi, Il relèvera le front de son Messie.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

La Parole de Dieu (Is 50, 5-7) « Mercredi Saint » de la Semaine Sainte :

« Le Seigneur Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas protégé mon visage des outrages et des crachats. Le Seigneur Dieu vient à mon secours : c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu mon visage dur comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu »

Prière d’Intercession du « Mercredi Saint » de la Semaine Sainte :

Supplions le Christ qui nous a aimés jusqu’à la mort :

R/ Sauve-nous par ton Amour.

- Jésus que L’on a bafoué sans raison, prends pitié de ceux dont l’amour est trahi.

- Jésus que l’Amour du Royaume a perdu, prends pitié de ceux que l’on met en prison.

- Jésus qui n’as pas trouvé de consolateur, prends pitié de ceux qui sont affligés.

- Jésus que L’on abreuva de vinaigre, prends pitié de ceux qui souffrent pour la justice.

- Jésus humilié par les hommes, sauvé par Dieu, sois la Joie et la Fête des pauvres.

Notre Père

Oraison  du « Mercredi Saint » de la Semaine Sainte :

« Puisque Tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la Grâce de la Résurrection. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »

Face à l’épidémie du Covid-19 :

« Mère de la divine Grâce, en ce temps d’épidémie, nous sollicitons votre Intercession »

Durant la messe chrismale, l’archevêque consacre le Saint Chrême. Cette huile mélangée avec du baume, est utilisée pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’Ordre (diacre, prêtre et évêque), mais aussi pour la consécration des églises, des autels et des cloches. Signe de bénédiction de Dieu, elle est une marque indélébile. Son parfum signifie la plénitude des dons que l’Esprit Saint procure.

En plus du Saint Chrême:

- l’évêque bénit l’huile des catéchumènes : les futurs baptisés

– et l’huile pour le sacrement des malades, symbole de vie.

Cette dernière était autrefois consacrée au cours du canon de la messe, après la bénédiction à Dieu pour les biens de la terre.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article