Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête Benoit-Joseph et les Saintes âmes du 16 avril

com
Saint Benoît-Joseph Labre

Pèlerin, mendiant
(1748-1783)

Saint Benoît-Joseph Labre
Saint Benoît-Joseph Labre

Benoît-Joseph Labre naquit à Amettes, diocèse d'Arras, et fut l'aîné d'une famille de quinze enfants. Âgé de douze ans, il fut reçu chez son oncle paternel, curé d'Érin, pour faire ses études en vue du sacerdoce.

Après la mort de son oncle, Benoît-Joseph passa chez son oncle maternel, vicaire de Conteville, où il ne fit que grandir dans la mortification et la prière. Son attrait était toujours vers le Saint-Sacrement devant lequel il s'abîmait des heures entières en contemplation.

Il y avait longtemps que Benoît-Joseph aspirait à une vie plus parfaite: "Être prêtre est bien beau, disait-il; mais j'ai peur de me perdre en sauvant les autres."

Il finit par vaincre les résistances de ses parents et entre chez les Chartreux, espérant y trouver sa voie définitive. Il se trompait, car la Providence permet qu'il soit bientôt renvoyé par ses supérieurs, comme n'ayant pas la vocation de cet Ordre. La pensée de la Trappe, qu'il avait eue d'abord, lui revient; on ne l'y accepte pas.

Ballotté de nouveau entre la Chartreuse et la Trappe, il est forcé de s'adresser enfin à Sept-Fonts, où ses scrupules, ses peines d'esprit et une maladie sérieuse donnent bientôt lieu à son renvoi.

Toute sa réponse à tant d'épreuves était: "Que la Volonté de Dieu soit faite!" C'est alors que Dieu lui inspire cette vocation de pèlerin-mendiant qui devait le mener droit, par les chemins les plus ardus de la pénitence, à une éminente sainteté.

Il n'aura plus de relations suivies avec personne, vivra en solitaire au milieu du monde, ira toujours à pied, cherchera tous les lieux consacrés par la dévotion. Il sera revêtu d'un habit pauvre et déchiré, qu'il ne changera point.

Un chapelet à la main, un autre au cou, un crucifix sur la poitrine, sur les épaules un petit sac contenant tout son avoir, c'est-à-dire son Nouveau Testament, l'Imitation de Jésus-Christ et le Bréviaire: tel on verra Benoît-Joseph dans ses continuels pèlerinages.

La pluie, le froid, la neige, la chaleur, rien ne l'arrête; il couche le pus souvent en plein air, il vit de charité, au jour le jour, sans rien réserver pour le lendemain; il ne prend que la plus misérable et la plus indispensable nourriture, et se fait lui-même pourvoyeur des pauvres. Souvent il est le jouet des enfants et de la populace; il est regardé comme un insensé; il souffre tout avec patience et amour.

Rome, Lorette, Assise et une multitude d'autres lieux saints sont l'objet de sa dévotion.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

BBx Pierre Delépine

JEAN MÉNARD ET 24 COMPAGNES, MARTYRS

Fête Le 16 Avril

Martyrologe Romain :

À Avrillé près d’Angers, en 1794, les bienheureux martyrs Pierre DelépineJean Ménard et vingt-quatre compagnes:

les bienheureuses Renée Bourgeois, Jeanne Gourdon, Marie Gingueneau, Françoise Michoneau, Jeanne Onillon, Renée Séchet, Marie Roger, Françoise Suhard, Jeanne Thomas, veuves ; Madeleine Cady, Marie Piou, Perrine-Renée Pottier, Renée Rigault, Jeanne-Marie Leduc, Madeleine Sallé, épouses ; Marie-Geneviève et Marthe Poulain de la Forestrie, Perrine Bourigault, Marie Forestier, Marie Lardeux, Perrine Laurent, Anne Maugrain, Marguerite Robin, Marie Rochard. Presque tous de la campagne, ils furent fusillés, sous la Révolution française, pour leur attachement à la foi catholique.

Autres Fêtes du Jour
Saint Contard
pèlerin (✝ 1249)
Saint Druon
Ermite à Sebourg près de Valenciennes - Confesseur (✝ 1189)
Sainte Encratide
Martyre à Saragosse (IVe siècle)
Saint Fructueux de Braga
Evêque (✝ 665)
Sainte Galina
(IIIe siècle)
Vénérable Giacomo Viale
prêtre franciscain italien (✝ 1912)
Saint Hervé
Confesseur (✝ 1021)
Bienheureux Joachim de Sienne
religieux de l'Ordre des Servites de Marie (✝ 1303)
Saints Léonide et 7 compagnes
martyrs à Corinthe (IIIe siècle)
Saint Magnus d'Orkney
Prince viking, martyr (✝ 1115)
Saint Michel de Bourla
(✝ 1772)
Saints Optat et ses comp. - Caïus, Crémence, Engrace
18 espagnols martyrs à Saragosse sous Dioclétien et 3 autres martyrs (✝ 304)
Saints Thuribe du Mans
évêques du Mans
Saint Turibio
évêque d'Astorga (✝ 460)
Saint Usthazadès
martyr en Perse (✝ 341)
Saint Vaize
martyr (✝ 490)
Vénérable Vicente Garrido Pastor
fondateur de l'Institut séculier des ouvrières de la Croix (✝ 1975)
Vénérable Victorin Nymphas Arnaud Pagés
frère des écoles chrétiennes (✝ 1966)
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article