Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Sur les traces de Sainte Jeanne d'Arc à Orléans au mois de mai

com
                                    Jeanne d'Arc
Sainte

Description

Description
Jeanne d'Arc, née vers 1412 à Domrémy, village du duché de Bar, et morte sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen, capitale du duché de Normandie alors possession anglaise, est une héroïne de l'histoire de France, chef de guerre et sainte de l'Église catholique, surnommée depuis le XVIᵉ siècle « la Pucelle d'Orléans ». Wikipédia
Date de décès : 30 mai 1431, Rouen
Années de service : 1428 – 1430
 

sur LES TRACES DE JEANNE D’ARC À ORLÉANS

Quand on évoque Orléans, on pense évidemment à Jeanne d'Arc.

L'histoire de la capitale ligérienne est indissociable de celle qui marqua ainsi un tournant dans la guerre de Cent Ans.

Entrée dans la ville le 29 avril 1429, Jeanne d'Arc et les troupes françaises vont chasser les Anglais du siège d'Orléans le 8 mai 1429.

Orléans a toujours conservé le souvenir du passage de celle que l’on appelle encore la Pucelle d’Orléans... Vous ne pourrez donc pas l’éviter !

 

UN PROGRAMME INÉDIT

POUR LES FÊTES JOHANNIQUES 2021

3 TEMPS FORTS

Fêtes de Jeanne d'Arc 2019, son et lumière sur la cathédrale Sainte-Croix, Orléans

Plusieurs temps forts marqueront cette édition des fêtes de Jeanne d'Arc :

  • La remise de l’épée qui se déroulera dans des conditions de présences réduites au sein de la Cathédrale Sainte-Croix, le 29 avril au soir.
  • La remise (29 avril au soir) et la restitution de l’étendard (1er mai en début d'après-midi) avec un scénario repensé également sur la place Sainte-Croix et sans le spectacle habituel de fin de cérémonie.

Ceux qui le souhaitent pourront assister à ces cérémonies à travers la diffusion d’un documentaire de 52 minutes, proposé par l’agence audiovisuelle Novo Corp, sur les pages Facebook "Orléans Métropole" et "Fêtes de Jeanne d'Arc d'Orléans", le 8 mai à 15h15.

Au cours de ces cérémonies, le chanteur Luc Arbogast présentera deux compositions inédites et le chœur féminin Ensemble vocal Ephémères fera également entendre sa voix. La garde d’honneur féminine sera également présente sur ces trois grands temps forts accompagnée des chefs de corps.

CHEVAUCHÉE DE JEANNE D'ARC

Samedi 1er mai à partir de 9h puis toute la matinée.

Jeanne sera en armure mais en voiture entre chaque lieu de rencontre.
Une traversée de la Loire en bateau à partir du port des Châtaigniers à Saint-Jean-de-Braye, jusqu'à l'île Charlemagne, après une marche depuis l’église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Braye.

ET AUSSI

Expositions et visites guidées marqueront cet hommage rendu à la Pucelle d'Orléans

Depuis le 24 avril, les drapeaux, et les voiles rouge et jaune aux couleurs d’Orléans, flottent de la rue de la République à l’avenue Dauphine, en passant par les rues Royale et Jeanne d’Arc, les places de la République et de la Bascule. Un pavoisement qui ouvre le temps des célébrations organisées, chaque année, depuis presque 600 ans, en hommage à Jeanne d’Arc, libératrice d’Orléans.

De son entrée par la porte Bourgogne, le 29 avril, à la levée du siège dans la nuit du 7 au 8 mai 1429, ces Fêtes, reconnues au patrimoine culturel immatériel de France, retracent avec ferveur et attachement l’épopée victorieuse de Jeanne d’Arc à Orléans.

TOURNAGE LES 29 AVRIL ET 1ER MAI

Ce lien indéfectible implique, cette année, d’imaginer des célébrations dans un format adapté, à la fois respectueux des symboles johanniques et des règles sanitaires en vigueur. Ainsi, la cité rendra hommage à Jeanne d’Arc à travers un film documentaire de 52 mn, tourné les 29 avril et 1er mai à Orléans, et diffusé le 8 mai, non pas sur France 3 comme annoncé initialement, mais sur les réseaux sociaux des Fêtes de Jeanne d’Arc et Orléans Métropole.

Il s’attache à retracer les trois temps forts et symboliques du récit orléanais de Jeanne d’Arc que sont la remise de l’épée en la Cathédrale, ainsi que la remise et la restitution de l’Etendard, place Sainte-Croix. Ces différentes séquences seront vécues à huis clos et filmées, les 29 avril et 1er mai, pour être réunies dans un documentaire, diffusé le 8 mai.

DEUX COMPOSITIONS INÉDITES DE LUC ARBOGAST

Compte tenu du protocole sanitaire et de la jauge réduite, seuls les acteurs sans lesquels ces cérémonies perdraient leur portée symbolique historique, sont autorisés à y prendre part : les représentants de la Ville d’Orléans, de l’Évêché et de l’Armée, l’association Orléans Jeanne d’Arc et, bien sûr, Raphaëlle Camphuis, choisie pour figurer Jeanne d’Arc, entourée de ces pages, Aurélien Gourdon et Jean-Marie Couprie.

Participent également à la cérémonie de restitution de l'Etendard, des représentants de l'Union des amicales régionalistes, de Sainte Jeanne hier, aujourd'hui et demain, de l'Institut Serenne, des Anciens Combattants, ainsi que des chefs de corps et des gardes d'honneur de l'Armée.

Au cours de ces cérémonies, le chanteur Luc Arbogast (photo) interprétera deux compositions musicales inédites, créées pour l’occasion. Le cœur féminin Ensemble vocal Éphémères participe également à la mise en musique de la remise de l’épée, ainsi que de la remise de l’Étendard, accompagné par Daphné Corregan et le quintet de cuivres de l’Orchestre symphonique d’Orléans.

CHEVAUCHÉE ET MESSE

 

OFFICE RELIGIEUX

Samedi 8 mai à 10h30, cathédrale Sainte-Croix.

Le 1er mai, l'association Orléans Jeanne d'Arc organise, à huis clos, une chevauchée de Jeanne en armure, mais en voiture entre chaque lieu de rencontre. Au programme : la traversée de la Loire en bateau à partir du port des Chataigniers, après une marche depuis l'église.

Et le 8 mai, une messe en hommage à Sainte Jeanne d’Arc se tiendra à 10h30, en la Cathédrale Sainte-Croix. Elle sera présidée par Éric de Moulins-Beaufort (à droite), archevêque de Reims et président de la conférence des évêques de France. Les règles sanitaires autorisent l’accueil d’environ 500 personnes dans la Cathédrale.

Cette messe sera également retransmise en direct sur la chaîne YouTube du diocèse et sur RCF 45.

EXPOSITION : DANS LES PAS DE JEANNE

Une exposition de photographies, visible de tous, retrace l’histoire de Jeanne d’Arc à Orléans et des Fêtes traditionnelles qui font battre le cœur des habitants depuis près de 600 ans. Cet itinéraire met en lumière :
la « cérémonie de remise de l’épée » et « l’origine de l’Entrée de Jeanne d’Arc porte Bourgogne », place du Temple ;
la signification des bannières de la rue Jeanne d’Arc, place de la République ; « l’étendard de Jeanne, les cérémonies de remise et de restitution de l’étendard, temps forts des fêtes johanniques »,
« la statue de Marie d’Orléans » (Hôtel Groslot) et « le Marché médiéval », place de l’Étape ;
« Le cortège commémoratif du 8 mai (images d’archives de Ciclic Centre Val de Loire), rue d’Escures ; « le cortège commémoratif du 8 mai »,
« l’histoire de la statue et ceux qui ont marqué nos fêtes (les jeunes filles figurant Jeanne et les invités d’honneur), place du Martroi ;
« les son et lumière, et l’embrasement de la cathédrale », place de Gaulle ;
« L’histoire de la maison Jeanne d’Arc », Maison Jeanne d’Arc ;
« Hommage à Jeanne d’Arc, Notre Dame des Miracles », place du Cheval Rouge ;
« L’assaut des Tourelles », « L’histoire de la statue de Gois » et
« La Chevauchée du 1er mai », aux Tourelles ; et
« Les principaux temps forts des fêtes de Jeanne d’arc en images », sur le quai du Châtelet.

> À voir également, l’exposition « Jeanne d’Arc, une icône universelle »,

jusqu’au 6 juin, sur les grilles de l’Hôtel Groslot.

Elle sera ensuite présentée dans les 13 villes jumelles d’Orléans, les Instituts Français et les Amb

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article