Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonne fêta aux Matthias et autres fêtes des Saintes âmes du 14 mai

St Matthias Apôtre
tiré au sort avant la Pentecôte

Matthias, l'apôtre qui a remplacé Judas pour maintenir le nombre de douze apôtres choisis par Jésus a été tiré au sort. Une pratique abolie après la venue de l’Esprit saint sur les apôtres et la naissance de l’Église.

Pour remplacer Judas, les onze apôtres hésitent entre Matthias et Joseph Barsabbas, dit le Juste, deux des 72 disciples de Jésus. Avant de se décider, ils prient pour que le choix des hommes corresponde à la volonté de Dieu et tire au sort entre deux disciples. Voici ce qu’il est dit dans les Actes des apôtres. C’est saint Pierre qui parle.

« Il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous. Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection. » On en présenta deux : Joseph appelé Barsabbas, puis surnommé Justus, et Matthias. Ensuite, on fit cette prière : « Toi, Seigneur, qui connais tous les cœurs, désigne lequel des deux tu as choisi pour qu’il prenne, dans le ministère apostolique, la place que Judas a désertée en allant à la place qui est désormais la sienne » On tira au sort entre eux, et le sort tomba sur Matthias, qui fut donc associé par suffrage aux onze Apôtres.(Ac 1, 20-26).

Entre l’Ascension et la Pentecôte
Après la Pentecôte, où Matthias reçut le Saint-Esprit avec les autres, la Bible ne fait plus référence à ce procédé. Les apôtres se fient désormais au Saint-Esprit pour les guider directement. Rien de douteux dans le procédé utilisé. C’est tout simplement la fin d’une pratique – le tirage au sort – que l’on trouve beaucoup dans l’Ancien Testament. Nous sommes entre l’Ascension et la Pentecôte. Les apôtres se veulent fidèles à une tradition héritée des anciens d’Israël, pour dénouer des situations incertaines : « Vous vous partagerez le pays par tirage au sort selon vos clans… » (Nb 33,54) ; « Saül dit : « Jetez les sorts entre moi et mon fils Jonathan ». Et Jonathan fut désigné » (1S 14, 42) ; « Les uns comme les autres, on les répartit en tirant au sort… » (1Ch 24, 5), et tant d’autres encore. Jeter le sort était un appel solennel à Dieu afin de s’assurer que sa volonté serait accomplie.

D’après la Légende dorée du chroniqueur italien Jacques de Voragine, dominicain, Matthias est né à Bethléem d’une famille illustre. Il était un homme vertueux et doté d’une bonne connaissance de « la science de la Loi et des prophètes ». En Judée, où il prêchait, il aurait converti beaucoup de personnes et fait de nombreux miracles, rendant notamment la vue aux aveugles, chassant des démons et ressuscitant les morts. Il est mort lapidé puis décapité à Jérusalem en l’an 63 ou 64.

L’apôtre est souvent représenté avec une hache ou un glaive, objet de son martyre. Il est assez rarement représenté dans l’art chrétien, les artistes lui préférant d’autres apôtres.

Apôtre (1er s.)

Judas vient de se pendre. Il lui faut un successeur pour compléter le chiffre de 12 Apôtres choisis par le Maître pour marquer les 12 tribus d'Israël.
Parmi les témoins de la vie, de la mort et de la Résurrection de Jésus, le conseil présente deux candidats possibles.

Saint Matthias est choisi par Dieu Lui-même, le maître du sort et de l'existence. Il suivait Jésus depuis le Baptême du Jourdain. On en fait l'évangélisateur de l'Éthiopie, d'autres le font mourir martyr en Judée.
"On tira au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut dès lors associé aux onze Apôtres." Actes des Apôtres, chap 1

Fête de Saint Matthias, Apôtre, le 14 Mai (le 9 Août pour les Églises d'Orient). Il avait suivi Le Seigneur Jésus depuis son Baptême par Jean jusqu’au jour où Le Christ fut enlevé au Ciel ; aussi fut-il choisi par les Apôtres, après l’Ascension du Seigneur, pour prendre la place du traître Judas, être compté au nombre des Douze et devenir témoin de la Résurrection.
 

 

Autres Fêtes du Jour

 


Sainte Aglaïs ou Aglaé
Martyre (IVe siècle)
Saint Ampèle le Forgeron
ermite (Ve siècle)
Saint Aproncule
évêque de Langres puis de Clermont-Ferrand (✝ 488)
Sainte Augie

martyre à Apt en Provence (IVème siècle?) (date ?)
Saint Bénignat
(✝ 500)
Saint Carthach le jeune
ermite et évêque irlandais (✝ 638)
Vénérable Dinarosa Belleri
religieuse (✝ 1995)
Saint Engelmer
ermite en Bavière (✝ v. 1096)
Saint Erembert
évêque de Toulouse (✝ v. 672)
Saints Félix et Fortunat
martyrs en Vénétie (IVe siècle)
Saint Gall
évêque de Clermont (✝ 551)
Saint Gilles de Santarem
prêtre dominicain (✝ 1265)
Saint Isidore de Chio
martyr (IIIe siècle)
Saint Isidore de Rostov
Fol en Christ (✝ 1474)
Saint Jean le Bulgare
Martyr (✝ 1802)
Sainte Julienne de Norwich
recluse (✝ v. 1416)
Saintes Juste, Justine et Hérédine
martyres en Sardaigne (IIe siècle)
Saint Léonce de Jérusalem
moine (✝ 1190)
Vble Louise-Marguerite Claret de la Touche
religieuse mystique française (✝ 1915)
Saint Marc le Crétois
(✝ 1643)
Sainte Marie-Dominique Mazzarello
Fondatrice de l'Institut de Marie-Auxiliatrice (✝ 1881)
Saint Maxime
Martyr (✝ 250)
Saint Ponce (Pons, Pontius)
martyr de Cimiez (✝ 257)
Sainte Théodore Guérin
fondatrice des religieuses de la Providence aux Etats-Unis (✝ 1856)
Saints Victor de Damas et Couronne
martyrs en Syrie (IIe siècle)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :