Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

bonne fête aux Boniface et aux autres fêtes du 5 juin

com

Saint Boniface


Archevêque de Mayence, martyr

Boniface, appelé d'abord Winfrid, naît en Angleterre, vers 673-680. Une maladie grave décida son père à le laisser partir dans un monastère.

Devenu professeur après de brillantes études, Winfrid, par sa science et son éloquence, acquiert une réputation dont il est effrayé ; alors, refusant tous les honneurs, il tourne toute l'ambition de son zèle vers les contrées encore païennes de la Germanie, et n'a qu'un désir : devenir apôtre de l'Allemagne.
En 718, il va s'agenouiller aux pieds de saint Grégoire II et reçoit de lui tous les pouvoirs apostoliques. Après avoir traversé, en exerçant sa charité pour les âmes, la Lombardie, la Bavière et la Thuringe, il va se joindre à saint Willibrord, apôtre des Frisons ; mais il s'enfuit dès que celui-ci veut lui conférer l'épiscopat. Winfrid évangélise alors la Thuringe, dont les sauvages forêts se couvrent bientôt de monastères et se peuplent de saints.

La moisson est trop abondante, il lui faut des auxiliaires ; le Pape l'appelle à Rome, le sacre évêque et change son nom en celui de Boniface. L'apôtre, secondé par de vaillants missionnaires, travaille avec plus d'ardeur que jamais à étendre le règne de l'Évangile. Ses saintes audaces sont bénies du Ciel.

Un jour, il fait abattre un arbre de superstition, qui servait d'idole à un peuple aveugle, et quand la foule en fureur va se jeter sur lui, un prodige vient soudain la calmer : l'arbre énorme se plie sous une main invisible et va tomber en quatre tronçons aux pieds du Saint. Le Christ avait vaincu ; des milliers de païens demandèrent le baptême.

Boniface était de nouveau débordé par l'immensité de ses succès; il fait un appel à sa patrie, et bientôt de nombreux missionnaires viennent se joindre à lui. Archevêque, légat du Pape, Boniface ne s'attribue point la gloire de ses œuvres ; Dieu est sa seule force et son seul recours ; voilà le secret de ses conquêtes pacifiques.

À ce héros, il ne manquait plus qu'un combat ; à ce triomphateur, il ne manquait plus qu'une victoire. Le 5 juin 754, jour de Pentecôte, Boniface se préparait à offrir le Saint Sacrifice, quand une foule armée se précipite vers lui en poussant des cris sauvages ; son entourage court aux armes ; mais Boniface sort de sa tente : « Cessez le combat, mes enfants, dit-il, voici l'heure de la délivrance ! » Bientôt l'apôtre tombe sous les coups de ces barbares avec tous ceux qui l'accompagnent. On le trouva criblé de blessures, tenant en main le livre de saint Ambroise : « Du bienfait de la mort ».

Bse Marguerite Lucie Szewczyk
 
Religieuse, fondatrice de la Congrégation des :
« Filles de la B.V.M. des Douleurs » (dites Sœurs séraphiques)

Małgorzata (au baptême : Łucja) Szewczyk naît en 1828 dans une famille polonaise de Wolyń (aujourd'hui en Ukraine).
Dans sa plus tendre enfance, elle perd ses parents et est élevée par sa sœur aînée. Se sentant attirée par la vie religieuse, à l'âge de 20 ans, Lucie entre dans l'ordre tertiaire de Saint François d'Assise car, à cause de la situation politique dans la Pologne occupée, elle ne peut entrer dans aucun Ordre religieux.
Afin de renforcer sa foi et son amour pour Dieu, en 1870, Lucie entreprit un pèlerinage en Terre Sainte où elle travailla, comme simple laïque, au service des pèlerins et des pauvres. Profondément émue par cette expérience Lucie décide de consacrer sa vie à aider les pauvres, les vieillards et les malades. 

Rentrée en Pologne, elle  déclare son désir à son confesseur, le père franciscain Honorat de Biała Podlaska (de son nom de famille : Florentin Koźmiński), qui approuva sa décision et l'encouragea à commencer le travail.

Elle fonde avec lui, en 1881, la Congrégation des : « Filles de la B.V.M. des Douleurs » appelé l'Ordre Séraphique ; elle prend alors le nom de Sœur Małgorzata (Marguerite).

Elle est élue première supérieure de cette fondation, fonction qu’elle remplira jusqu'à sa démission en 1904, pour des raisons de santé.

Mère Marguerite quitte sa demeure terrestre, pour la rencontre avec Dieu, le 5 juin 1905 à Nieszawa, ville située dans le centre-nord de la Pologne.

Son procès en béatification a été ouvert à la phase diocésaine en 1993. La cause est passée à la phase romaine en 1996 pour y être examinée par la Congrégation pour la cause des saints ; elle a été déclarée vénérable par le pape Benoît XVI en 2008.

Małgorzata Łucja Szewczyk a été béatifiée le 9 juin 2013. Messe et cérémonie ont été célébrées au sanctuaire de la Divine Miséricorde de Łagiewniki (Cracovie, Pologne), en présence de 20 000 fidèles, sous la présidence du card. Angelo Amato s.d.b., qui représentait le pape François, et la conduite du cardinal Stanisław Dziwisz, archevêque métropolitain de Cracovie et l’archevêque Józef Kowalczyk, Primat de Pologne. Étaient également présents : l’ancien archevêque de Cracovie, le cardinal Franciszek Macharski, le cardinal Kazimierz Nycz, archevêque Métropolitain de Varsovie, et le nonce apostolique, Mgr Celestino Migliore, ainsi que bien d’autres prélats polonais ou d’autres pays et un groupe de parlementaires.

Autres Fêtes du Jour
 

Saint Allyre Evêque de Clermont (✝ 385)
Saint Constantin Métropolite de Kiev (✝ 1159)
Saints Dominique Tori et Dominique Huyen martyrs au Tonkin (✝ 1862)
Saint Dorothée 
évêque de Tyr (✝ v. 362)
Saint Eutyque évêque de Côme en Italie (✝ 539)
Bienheureux Ferdinand de Portugal Fils du roi Jean 1er (✝ 1443)
Saint Franco d'Assergi ermite près d'Assergi en Italie (XIIe siècle)
Saint Igor II Prince de Moscovie (✝ 1147)
Vble Jean-Baptiste Delaveyne fondateur de la congrégation des religieuses de la Charité de Nevers (✝ 1719)
Saint Luc Vu Ba Loan prêtre et martyr au Tonkin (✝ 1840)
Saint Marc de Smyrne (✝ 1801)
Sts Marcien, Nicandre, Apollonius et d'autres martyrs en Égypte (IIIe siècle)
Bse Marguerite Lucie Szewczyk fondatrice des Filles de la Vierge des douleurs (✝ 1905)
Bienheureux Meinwerk de Paderborn Evêque de Paderborn (✝ 1036)
Saint Pierre de Koricha  ermite (✝ 1270)
Saint Porchaire abbé de Saint Hilaire de Poitiers (VIe siècle)
Bienheureux Sanche Martyr à Cordoue (✝ 851)
Saintes Zénaïde, Cyria, Valérie et Marcia martyres (Ier siècle)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article