Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Sylvère et aux autres Saintes âmes du 20 juin

Saint Silvère

Pape (58e) de 536 à 537 et martyr (✝ 537)

Élu peu avant la prise de Rome par l'armée byzantine de Bélisaire, il réussit à empêcher l'effusion de sang. saint Sylvère - mosaïque, dans la basilique Saint-Paul-hors-les-mursMais, comme il défend la vraie foi face aux Byzantins qui sont alors monophysites pour la plupart, il est accusé de haute trahison pour avoir refusé de rétablir le patriarche hérétique de Constantinople. L'impératrice Théodora le condamne à l'exil dans un îlot devant Naples*, en Italie méridionale. Pour rétablir la paix, il préfère abdiquer (537), et meurt quelques mois plus tard.
<- Illustration: mosaïque, dans la basilique Saint-Paul-hors-les-murs.
* Un internaute nous signale: 
"le pape Silvère a été exilé sur la petite île déserte de Palmarola où il mourut de faim (avec Ponza - Ventotène - San Stéfano, l'île de Pamarola fait partie de l'archipel des îles Pontines dans le golfe de Gaëte)"
Dans l'île de Palmaria au large de Gaëte dans le Latium, le trépas de saint Silvère, pape et martyr. N'ayant pas voulu rétablir Anthime, évêque hérétique de Constantinople, que saint Agapit, son prédécesseur, avait déposé, il fut, à l'instigation de l'impératrice Théodora, chassé de son siège et envoyé en exil, d'abord en Asie, puis dans cette île, où il mourut, écrasé par les peines endurées.

Martyrologe romain

Dictons

Pluie d'orage à la Saint-Silvère, C'est beaucoup de vin dans le verre.

 

Saint Sylvère

Pape et Martyr
(† 538)

Sylvère succéda au Pape Agapet, l'an 536, à une époque fort difficile, où l'Église était troublée par les intrigues et les hérésies. À voir la manière dont s'était faite l'élection de Sylvère, favorisée, imposée même par Théodat, roi des Goths, on eût pu craindre que le nouvel élu ne répondît pas à la sainteté de la mission; mais il en fut tout autrement.

Dieu fit paraître en ce moment la puissance infinie de Sa grâce et l'attention providentielle qu'Il prête au choix des souverains pasteurs de Son Église; car Sylvère fit éclater tant de vertus, il montra une vigueur si grande pour les intérêts de la religion, que ni l'exil, ni la perte des biens, ni les tourments les plus cruels, ni la mort même, ne furent capables d'abattre son courage et de lui arracher une décision contraire à son devoir.

L'impératrice de Constantinople, Théodora, ayant voulu obtenir de lui le rétablissement, sur le siège patriarcal de cette ville, d'un hérétique déposé par le Pape son prédécesseur, Sylvère lui déclara qu'il ne le pouvait pas. Ce fut contre lui le signal de la persécution; Théodora le fit saisir, dépouiller de ses ornements pontificaux et revêtir d'un habit monastique, et un antipape, nommé Vigile, fut proclamé à sa place.

Sylvère, envoyé en exil à Patare, en Asie, fut sans doute attristé de la grave situation de l'Église; mais, d'autre part, il eut une joie extrême de souffrir pour la défense de la foi, et il semblait personnellement aussi heureux dans les épreuves de l'exil que dans les gloires du pontificat. L'évêque de Patare le reçut d'une manière fort honorable et prit hardiment sa défense à la cour de Constantinople; il menaça le faible empereur Justinien des jugements de Dieu, s'il ne réparait le scandale: "Il y a plusieurs rois dans le monde, lui dit-il, mais il n'y a qu'un Pape dans l'univers." Ces paroles, dans la bouche d'un évêque d'Orient, montrent bien que la suprématie du siège de Rome était reconnue partout.

Justinien, trompé jusqu'alors, se rendit aux observations de l'évêque, et peu après, malgré l'impératrice, Sylvère revint en Italie; mais bientôt de nouvelles intrigues le conduisirent dans l'île déserte de Pontia, où il subit un second exil plus rigoureux que le premier. Au bout d'un an, ce bon Pape mourut de faim et des autres misères de l'exil.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Autres Fêtes du Jour


Saint Adalbert de Magdebourg
Archevêque (✝ 981)
Saint Bain
ou Bagne (✝ 706)
Bienheureux Balthazar de Torres
martyr au Japon (✝ 1626)
Saint Calliste
(✝ 1363)
Bienheureux Dermot O'Hurley
archevêque de Cashel, martyr irlandais (✝ 1584)
Bienheureux François Pacheco et ses compagnons
martyrs à Nagasaki (✝ 1626)
Sainte Gemme
(✝ 109)
Vénérable Girolamo Maria Biasi
franciscain (✝ 1929)
Saint Gleb de Vladimir
(✝ 1175)
Saint Gobain
Ermite dans l'Aisne, disciple de Saint Fursy (✝ 670)
Saint Govan
ermite gallois (VIe siècle)
Saint Jean de Matera
abbé (✝ 1139)
Saint Latuin
premier évêque du diocèse de Séez (Ve siècle)
Bienheureuse Margaret Ball
veuve irlandaise emprisonnée à soixante-dix ans, martyre. (✝ 1584)
Bienheureuse Marguerite Ebner
mystique dominicaine allemande (✝ 1351)
Bienheureux martyrs irlandais des XVIe et XVIIe siècle
martyrs entre 1572 et 1681
Saint Méthode
évêque d'Olympe (✝ v. 312)
Saint Nicolas Cabasilas
théologien orthodoxe (✝ 1391)
Bienheureux Thomas Whitebread et ses compagnons
martyrs jésuites en Angleterre (✝ 1679)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article