Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prier en secret. Quel est notre degré de foi et confiance en Dieu?

 

Prier dans le secret

Matthieu 7: 8

Demander, chercher, frapper à la porte

1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.

7-Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. 8Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe. 

Luc 11: 9 - 10
9 Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira.

10 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.

I

La prière du consentement

Elle a pour but de faciliter le développement de la Prière Contemplative en nous, en préparant nos facultés à collaborer avec ce don.

C’est une tentative pour présenter l’enseignement du passé de façon renouvelée.

II

La prière en secret

Elle n’a pas pour but de remplacer les autres formes de prière ; au contraire, elle met simplement en lumière les autres formes de prières sous un angle nouveau et plus complet.

C’est en même temps une relation avec Dieu et une discipline pour approfondir cette relation.

C’est un mouvement qui nous conduit de la conversation avec le Christ à la communion avec lui. 

Elle est complémentaire à toutes les autres prières, sans en supprimer aucune. 

La prière dans le secret est notre lien personnel et privilégié avec notre Seigneur. Ce lien nous permet de faire des confidences, des interrogations que nous n'osons pas pas dire pour ne pas se faire rabrouer, moquer.

La réponse est toujours certaines, mais à la date...elle,  est souvent lente. Elle est ce qu'il juge approprié, et en plus, celle que nous devons recevoir, elle n'est pas forcément celle que nous attendons. Seulement la réponse est adéquate à notre problématique question. A nous d'accepter ce qu'il nous donne.

Et à croire que ce n'est pas ce que nous voulons.
Pourquoi l'interroger si nous connaissons déjà la réponse!  ceci est un délit d'orgueil, de supériorité à notre Roi, puisque la réponse nous la connaissions. C'est aussi très grave, si cette interrogation, nous l'avons posée sciemment provocatrice!

Il est le seul à pouvoir sonder notre coeur, et à savoir si cette question est litigieuse ou en innocente. Lui seul sait les raisons de cette question, lui seul en connait la source. 

C'est une manière de juger Le Père Eternel, pas celui de croire en lui sincèrement "sans chercher Midi à quatorze heures" (expression familière  de nos anciens),  pour paraître pragmatique à son égard!

Emounawh

​​​​​​​16 juin 2021

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :