Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Christophe et aux autres Saintes Âmes du 21 août

com

Saint Christophe

Dates de Fête:  25 juillet


et 21 août en France

Prénoms fêtés
Christophe
Mais aussi les
Chris, Christobal, Christopher, Christophora, Cristoforo
Patron : Automobilistes, Débardeurs, Porteurs, Touristes, Voyageurs
Saint Thaumaturge
invoqué pour voyager en sécurité
Dictons: 
Si tu as vu Saint-Christophe, Tu ne crains aucune catastrophe.

Illustration: peinture à l'huile - Saint Christophe portant l'enfant Jésus - Hieronymus Bosch - 1480-1490

Martyr en Lycie (IIIe siècle)
Martyr, son culte est attesté dès le Ve siècle, en Bithynie, où une basilique lui fut dédiée. Saint Christophe portant l'enfant JésusSon nom qui signifie "porte-Christ" l'a désigné comme protecteur de tous ceux qui utilisent des moyens de transport. Une belle légende le fait passeur d'un enfant au bord d'un torrent furieux, d'un enfant devenu si lourd que Christophe découvrit qu'il s'agissait de Jésus, celui qui a créé le monde.
"Christophore sancte, virtutes saut tibi tantae,
Qui te mane vident, nocturno tempore rident.
Christophore sancte, speciem qui eumque tuetur,
Ista nempe die non morte mala morietur.
Christophorum videas, postea tutus eas."
(Site de l'abbaye saint Benoît)
Comment Saint Christophe est devenu le patron des voyageurs (Paroisse Saint Christophe Dakar, Sénégal)
Christophe de Lycie était un géant qui s'était libéré du pouvoir du diable et mis au service de Dieu. Il était passeur de voyageurs à travers un torrent impétueux. Un jour, arrive un petit enfant. S'appuyant sur son bâton, Christophe le prend sur ses épaules pour lui faire traverser le torrent et son danger mortel. Il s'étonne de son lourd poids mais l'enfant lui répond: 'en me portant, c'est le monde entier que tu as porté'
L'arme du Train l'a adopté comme saint patron pour pouvoir, de manière sereine, sous sa protection, accomplir pleinement les missions logistiques les plus éprouvantes. (Diocèse aux Armées françaises)
- saint du jour, saint Christophe, martyr, protecteur des voyageurs, VaticanNews
Il est mentionné le 21 août sur les calendriers en France...
- L'église de Sampigny-les-Maranges en Saône et Loire abrite une statue de St Christophe.
Au martyrologe romain, le 25 juillet:
En Lycie, saint Christophe, martyr au IIIe siècle.

Martyrologe romain

Saint-Pie X
Joseph Sarto
Pape (257e) - Mémoire

 

Giuseppe Sarto, tel était son nom, naît à Riese (Trévise, Italie) le 2 juin 1835 et baptisé à la paroisse Saint-Matthieu le lendemain. Après deux ans dans la petite école de Riese, il poursuit ses études primaires à Castelfranco de Vénitie. Il reçoit sa première communion à Riese, aux Pâques 1847 (6 avril).

Il entre au séminaire de Padoue, le 13 novembre 1850, où il reste neuf ans. Tonsuré à la cathédrale d'Asolo, le 20 septembre 1851, il reçoit les deux premiers ordres mineurs en novembre 1856 et les deux autres le 6 juin 1857.

Il est ordonné sous-diacre le 19 septembre 1857 et diacre le 27 février 1858.

Il reçoit l'ordination sacerdotale dans la cathédrale de Castelfranco le 18 septembre 1858 ; célèbre sa première messe, le lendemain, à Riese et, le 29 novembre 1858, prend son poste de vicaire à Tombolo.

Nommé curé de Salzano, le 21 mai 1867, don Giuseppe Sarto quitte sa paroisse le 16 septembre 1875 pour devenir chanoine de Trévise.

Directeur du séminaire et chancelier épiscopal (28 novembre 1875). Primicier de la cathédrale le 12 juin 1879, il est, à la mort de l'évêque, élu par le chapitre vicaire capitulaire (27 novembre 1879).

Nommé à l'évêché de Mantoue en septembre 1884, il est sacré à Rome, dans l'église Saint-Apollinaire, le 23 novembre 1884, et entre à Mantoue le 18 avril 1885.

Créé cardinal du titre de Saint-Bernard des Thermes au Consistoire secret du 12 juin 1893, il est trois jours après promu patriarche de Venise où il ne peut entrer que le 24 novembre 1894 puisque le gouvernement italien n'a donné son exequatur que le 5 septembre 1894.

Élu pape le 4 août 1903, il prend le nom de Pie X, il est couronné le 9 août 1903.

Pie X passa de la terre au ciel durant la nuit entre le 20 et 21 août 1914 ; sa dépouille est déposée dans les Grottes vaticanes le 23 août 1914.

Pie X a été béatifié le 3 juin 1951 par le vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958) et proclamé saintle 29 mai 1954, par le même Pape.

Bx Władysław Findysz

 

Prêtre et martyr

Władysław Findysz naît à Krościenko Niżne, près de Krosno, en Pologne, le 13 décembre 1907.
En 1919 il termine l’école élémentaire tenue par les Sœurs féliciennes (CSSF) à Krościenko Niżne puis entre au lycée d’État. Jeune lycéen, il devient membre de la Congrégation mariale. En mai 1927, il subit avec succès les examens du baccalauréat et prend part à la retraite spirituelle organisée pour les bacheliers.

En automne 1927, il entre au Grand Séminaire à Przemyśl et commence les études de philosophie et de théologie. Sa formation au sacerdoce s’effectue sous la direction du Recteur, le bienheureux abbé Jean Balicki. Son ordination sacerdotale, reçue le 19 juin 1932 en la cathédrale de Przemyśl des mains de l’évêque du diocèse Monseigneur Anatole Nowak, est comme le couronnement de cette période de formation.

Après un mois de vacances, le 1er août 1932, l’abbé Findysz assume la fonction de second vicaire dans la paroisse de Borysław (aujourd’hui en Ukraine). Nommé vicaire de la paroisse de Drohobycz (aujourd’hui en Ukraine) le 17 septembre 1935, il est transféré à la paroisse de Strzyżów dont il est nommé administrateur le 22 septembre 1939. Par la suite, il reçoit sa nomination de vicaire à Jasło le 10 octobre 1940 et, le 8 juillet 1941, celle d’administrateur de la paroisse de Nowy Żmigród. Au bout d’un an, le 13 août 1942, il est nommé curé de cette même paroisse.

Pendant la Seconde Guerre mondiale et dans les années qui suivirent, il se consacre avec générosité au soutien spirituel et matériel de tous les habitants de sa paroisse, indépendamment de leur nationalité ou confession.

Durant les années du Concile Vatican II il s’investit dans l’activité pastorale liée aux « œuvres conciliaires de bonté » et, du haut de la chaire comme par l’envoi de lettres pressantes, il appelle à un renouvellement de la vie chrétienne. Les autorités communistes répondent à ce travail pastoral zélé par de nombreuses persécutions.

Le 17 décembre 1963, il est condamné à deux ans et six mois de réclusion, accusé de « contraindre les fidèles à la pratique religieuse ». En prison, il est soumis à des mauvais traitements et à des humiliations physiques, psychiques et spirituelles. Les autorités empêchent délibérément que soit pratiquée l’opération d’une tumeur précédemment identifiée.

Il est libéré sous condition dans un état d’extrême épuisement. Il meurt après quelques mois le 21 août 1964.

Władysław Findysz a été béatifié le 19 juin 2005, à Varsovie, par le card. Józef Glemp, primat de Pologne, qui représentait le pape Benoît XVI.

Autres Fêtes du Jour
 

Saint Abraham de Smolensk  (✝ 1222)
Saint Agathonique  et ses compagnons martyrs (IVe siècle)
Saint Albéric  évêque d'Utrecht (✝ 784)
Saint Avit de Clermont Evêque de Clermont (VIe siècle)
Sainte Bassa  et ses fils, martyrs (IVe siècle)
Saint Baudoin  abbé, 0.S.B. (✝ 1140)
Saints Bernard, Marie et Grâce  martyrs en Espagne (✝ 1180)
Bienheureux Bruno Zembol  Franciscain polonais mort à Dachau (✝ 1942)
Sainte Cyriaque  martyre à Rome (IIIe siècle)
Saint Euprépius  évêque de Vérone (IIIe siècle)
Saint Joseph Dang Dinh (Niên) Viên  prêtre martyr du Vietnam (✝ 1838)
Bienheureux Ladislas Findysz  Prêtre polonais - martyr (✝ 1964)
Saint Léonce l'ancien  archevêque de Bordeaux (✝ v. 541)
Saints Luxorius et ses compagnons  martyrs en Sardaigne (IVe siècle)
Saint Maximien  Conscrit, martyr à Antioche (✝ 363)
Saint Paterne d'Egypte  martyr à Fondi (date ?)
Saint Privat  Évêque de Mende et martyr (✝ 257)
Saint Quadratus  évêque et martyr à Utique, en Tunisie (IIIe siècle)
Bx Sauveur Estrugo Solvès et Raymond Peiro Victori  prêtres et martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Saint Sidoine Apollinaire  Ecrivain, évêque de Clermont (✝ 486)
Bienheureuse Victoire Rasoamanarivo  laïque malgache (✝ 1894)
Sainte Yuna  ermite en Bretagne (VIe siècle)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article