Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Gaétan et aux autres Saintes Âmes 7 Août

com

Saint Gaétan de Thienne
 

Fondateur des Théatins
(1480-1547)

Saint Gaétan, né à Vicence, de race illustre, fut consacré à Marie dès le sein de sa mère, puis ensuite à sa naissance. On lui donna le nom de Gaétan, pour conserver un célèbre nom familial; mais on y ajouta le nom de Marie, pour marquer sa consécration à la Reine du Ciel.

Gaétan de Sainte-Marie montra de bonne heure un grand amour pour les pauvres; ce fut là, du reste, un des beaux caractères de toute sa vie. Son coeur d'enfant, tendre et délicat, le faisait pleurer souvent à la vue des misères qui s'offraient à lui; les pauvres, qui le connaissaient tous, l'appelait leur petit ami, en attendant qu'il fût leur père. L'enfant leur rendait mille petits services, et lorsqu'il recevait quelque argent de ses parents à titre de récompense, il n'avait rien de plus pressé que de le distribuer à ses chers mendiants. La petite somme était toujours vite épuisée; alors Gaétan mettait en mouvement tous les ressorts de sa jeune politique, et il finissait toujours par reconstituer son petit trésor. À bout d'expédients, il demandait l'aumône à ses parents pour l'amour de Dieu.

Devenu prêtre, il bâtit une église dans ses domaines pour y exercer le saint ministère. Comme il était très simple et même négligé dans ses vêtements, son père se fâchait souvent et l'accusait de déshonorer son nom en se mêlant aux mendiants. Le plus souvent Gaétan répondait à ce reproche par son silence. Il s'occupa avec zèle des ouvriers, ce qui lui attira la persécution de ses proches, puis l'admiration de tous, quand on vit son ministère opérer de grands fruits de sanctification. Partout où il allait, sa première visite était pour les pauvres et les malades.

Un jour de Noël, Notre-Seigneur lui apparut sous la forme d'un petit enfant; il Le prit dans ses bras et Le caressa longtemps, pendant que son coeur se fondait d'amour.

A Rome, Gaétan, plein du désir de donner au clergé des modèles à imiter, fonda, de concert avec quelques saints prêtres, la congrégation des Théatins. La confiance absolue en Dieu valait plus pour lui que tous les conseils de la prudence humaine, et nulle part la Providence ne le laissa manquer du nécessaire.

Le Saint était déjà âgé quand il tomba malade, à Naples; il refusa un matelas et voulut mourir sur la cendre et le cilice; il refusa aussi un médecin extraordinaire, disant: "Je suis un pauvre religieux, qui ne vaut pas la peine d'être assisté." Marie vint Elle-même chercher son âme. Il laissa la réputation d'un séraphin à l'autel et d'un apôtre en chaire.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Saint Sixte II
 

Pape (24e) de 257 à 258
Martyr

Le Liber pontificalis affirme qu'il était d'ascendance grecque. La forme originale de son nom suggère en effet une telle origine. Il régna dans une période difficile pour l'Église. L'empereur Valérien (253-260) abandonna son attitude tolérante à l'égard des chrétiens et se mit à les persécuter. Surtout ses chefs furent menacés de peine capitale.

Sixte réussit pendant quelque temps à échapper à la vigilance de la police. Pape plus conciliant que son prédécesseur, il renoua les relations amicales avec Cyprien, l'évêque de Carthage, avec lequel le pape Étienne s'était heurté sans aménité. Son bref pontificat trouva une fin tragique le 6 août 258, lorsqu'il fut surpris par la police au cours d'un office qu'il présidait dans le cimetière de Prétextat, un lieu de sépulture privé où il espérait ne pas être repéré. Il y fut sommairement décapité, ainsi que quatre diacres qui l'assistaient.

Le corps de Sixte fut plus tard transféré et inhumé dans la crypte des papes au cimetière de Calixte. Un siècle plus tard, le pape Damase composa une épitaphe décrivant le drame de son exécution. Sixte devint l'un des martyrs les plus vénérés de l'Église. Son nom est inséré dans le Canon de la messe. Sa fête a été reportée au 7 août.

Autres Fêtes du Jour


Sainte Afra  Martyre à Augsbourg (✝ 304)
Bx Agathange de Vendôme et Cassien de Nantes prêtres capucins et martyrs à Gondar en Éthiopie (✝ 1638)
Saint Albert de Messine
Provincial des Carmes pour la Sicile (✝ 1307) 
Saint Donat  évêque de Besançon (✝ 660)
Saint Donat  évêque d'Arezzo en Italie (✝ v. 362)
Saint Donatien  évêque de Châlons (IVe siècle)
Bienheureux Edmond Bojanowski  fondateur de la Congrégation des Servantes de l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu (✝ 1871)
Sainte Irène  (✝ 803)
Bx Jean Woodcock, Édouard Bamber et Thomas Whitaker  prêtres et martyrs en Angleterre (✝ 1646)
Saint Joseph de Crête  (✝ 1874)
Bx Jourdain Forzaté  abbé de Sainte-Justine de Padoue (✝ v. 1248)
Sainte Julienne du Mont-Cornillon  religieuse (✝ 1258)
Saint Michel de la Mora  prêtre et martyr au Mexique (✝ 1927)
Saint Nicanor le Thaumaturge  (✝ 1549)
Bx Nicolas Postgate  prêtre et martyr en Angleterre (✝ 1679)
Saint Pimen   de Kiev  (✝ 1110)
Saints Sixte II, pape, et ses diacres  martyrs (✝ 258)
Sainte Théodora de Sihla  moniale puis ermite en Moldavie (XVIIe siècle)
Saint Théodose le Jeune  (IXe siècle)
Bienheureux Ulrich  (✝ 1121)
Saint Victrice  Evêque de Rouen (✝ v. 409)
Bienheureux Vincent  frère franciscain (✝ 1504)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article