Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le Père Eternel nous dit: j'ai laissé crucifier mon Fils pour toi, c'est le prix de mon amour.

com

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Les fondations portaient les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau » (Ap 21, 9b-14)
Lecture de l'Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, j’ai vu un ange qui me disait :
    « Viens, je te montreraila Femme, l’Épouse de l’Agneau. »
    En esprit, il m’emporta sur une grande et haute montagne ; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu :
    elle avait en elle la gloire de Dieu ; son éclat était celui d’une pierre très précieuse, comme le jaspe cristallin.
    Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes et, sur ces portes, douze anges ; des noms y étaient inscrits :
ceux des douze tribus des fils d’Israël.
    Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident.
    La muraille de la ville reposait sur douze fondations portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 144 (145), 10-11, 12-13ab, 17-18)
R/ Que tes fidèles, Seigneur, disent la gloire de ton règne. (cf. Ps 144, 12)

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l'éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu'il fait.
Il est proche de ceux qui l'invoquent,
de tous ceux qui l'invoquent en vérité.

ÉVANGILE
« Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » (Jn 1, 45-51)
Alléluia. Alléluia.
Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël !
Alléluia. (Jn 1, 49b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Philippe trouve Nathanaël et lui dit :
« Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes,
nous l’avons trouvé :
c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. »
    Nathanaël répliqua :
« De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? »
Philippe répond :
« Viens, et vois. »
    Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet :
« Voici vraiment un Israélite :
il n’y a pas de ruse en lui. »
    Nathanaël lui demande :
« D’où me connais-tu ? »
Jésus lui répond :
« Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier,
je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit :
« Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! »
    Jésus reprend :
« Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois !
Tu verras des choses plus grandes encore. »
    Et il ajoute :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


Lorsque nous avons quelque chose dans le cœur et que nous voulons demander le pardon au Seigneur, c'est Lui qui attend que nous lui donnions le pardon.

Cette année de la miséricorde, c'est aussi un peu cela: que nous sachions que le Seigneur nous attend, chacun d'entre nous. Pourquoi?

Pour nous embrasser. Rien de plus. Pour dire:
«Fils, fille, je t'aime.

J'ai laissé crucifier mon Fils pour toi, c'est le prix de mon amour.»

C'est le don de l'amour.

(Homélie à Sainte-Marthe du 8 janvier 2016)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article