Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance »

com

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Luc 4,31-37.


En ce temps-là, Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat.
On était frappé par son enseignement car sa parole était pleine d’autorité.
Or, il y avait dans la synagogue un homme possédé par l’esprit d’un démon impur, qui se mit à crier d’une voix forte :
« Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. »
Jésus le menaça : « Silence ! Sors de cet homme. » Alors le démon projeta l’homme en plein milieu et sortit de lui sans lui faire aucun mal.
Tous furent saisis d’effroi et ils se disaient entre eux : « Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! »
Et la réputation de Jésus se propageait dans toute la région.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Méditation de l'Evangile du mardi 31 août

 

Expulsion d'un démon à Capharnaüm

 

Jésus domine le démon et lui parle en Maître. Jésus lui commande et il obéit. Pourquoi tant le craindre ?

“Il y avait dans la synagogue de Capharnaüm, un homme possédé d'un esprit mauvais qui se mit à crier : Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu !”

Il faut savoir de quel respect le Nom divin était entouré chez les juifs, pour comprendre l'émoi suscité dans l'assistance, par cette scène inattendue. Même au Temple, on ne prononçait le Nom divin qu'à voix basse et ce possédé hurlait le Nom Divin. C'était la consternation, l'effroi le plus complet dans la synagogue de Capharnaüm. Aussi Jésus, en faisant taire le possédé voulut-il en premier lieu rétablir l'ordre.

“Jésus l'interpella vivement : Silence ! Sors de cet homme ! L'esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui, en poussant un grand cri.”

Le démon a donc percé la vraie personnalité de Jésus. Il connaît l'opposition radicale qui existe entre eux deux. Jésus n'est venu que pour le perdre et lui arracher son empire sur le monde. Le démon le craint. Jésus lui parle avec autorité. Il le chasse comme un chien qui courbe l'échine sous le bâton et que l'on renvoie à sa niche.

“Silence, sors de cet homme !” . Il ne lui permet pas de nuire en sa présence. ” L'esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui, en poussant un grand cri.” Que l'on est loin de la crainte ridicule qu'inspirent à des chrétiens, les soi-disant agissements du démon qui, bien souvent, ne sont que pures chimères, comme les jeteurs de sort.

Baptisés, nous sommes libres face au démon. L'empire du démon croule devant le Fort, armé de la toute puissante tendresse de Dieu. Jésus vient nous libérer de toutes autorités abusives, de celles des hommes comme de celles des démons.

Devant Lui, recule l'esprit impur qui détruit l'homme en le réduisant à ses instincts. C'est le sens de la réflexion des gens de son époque, devant son action si efficace face au démon.

“Tous s'interrogeaient : Qu'est-ce que cela veut dire ? Il commande même aux esprits mauvais, et ils obéissent.”

Père Gabriel

Réflexions 

«On était frappé par son enseignement

parce que sa parole était pleine d'autorité»

Abbé Joan BLADÉ i Piñol
(Barcelona, Espagne
)


Aujourd'hui, nous voyons comment l'enseignement fut le centre de la mission de Jésus dans sa vie publique. Mais la prédication de Jésus était très différente de celle des autres maîtres de la loi et cela faisait que les gens étaient dans la confusion et dans l'admiration. C'est clair que bien que Jésus n'avait jamais fait des études Il déconcertait par son enseignement car Il «parlait avec autorité». Sa façon de parler avait l'autorité de celui qui sait qu'Il est “le Saint de Dieu”.

Précisément, cette autorité dans sa façon de parler était ce qui donnait de la force à son langage. Il utilisait des images vives et concrètes, sans syllogismes ni définitions; paroles et images qu'Il tirait de la nature ou des Saintes Ecritures. Il n'y a pas de doute que Jésus était un bon observateur, et très proche des situations humaines en tous genres: en même temps que nous le voyons en train d'enseigner, nous le voyons en train de faire le bien autour de Lui (guérison des malades, expulsion des démons, etc.). Il lisait dans le livre de la vie de tous les jours, des expériences de tous les jours qu'il utilisait pour enseigner. Même si ce matériel était basique et rudimentaire, la parole du Seigneur était toujours d'une grande profondeur, inquiétante, tout à fait nouvelle, définitive.

La chose la plus grande dans la manière de parler de Jésus était qu'Il conciliait l'autorité divine avec la plus incroyable simplicité humaine. Autorité et simplicité étaient possibles pour Jésus grâce à sa connaissance du Père et à la relation d'obéissance amoureuse qu'Il entretenait avec Lui (cf. Mt 11,25-27). C'est précisément cette relation avec le Père qui explique l'harmonie unique entre la grandeur et l'humilité. L'autorité de son langage ne s'ajustait pas du tout aux paramètres humains, Il n'y avait aucune concurrence, aucun intérêt personnel ou empressement de se montrer. C'était une autorité qui se manifestait tant par le sublime de ses paroles ou ses actions que par son humilité et sa simplicité. De sa bouche ne sortaient pas des éloges personnels, ni de l'arrogance, ni des cris… Mansuétude, douceur, compréhension, paix, sérénité, miséricorde, vérité, lumière, justice… voici les parfums qu'exhalait l'autorité de son enseignement.

Baudouin de Ford (?-v. 1190)
 

abbé cistercien, puis évêque

Homélie 6, sur He 4,12 ; PL 204, 451-453 (trad. Orval rev. ; cf bréviaire 30e ven.)


« Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance »


« La Parole de Dieu est vivante et efficace, plus affilée qu'un glaive à deux tranchants » (He 4,12). (...) Elle agit dans la création du monde, dans la conduite du monde et dans sa rédemption. Qu'y a-t-il en effet de plus efficace et de plus fort ? « Qui pourrait dire sa puissance et célébrer toutes ses louanges ? » (Ps 105,2)

            L'efficacité de la Parole se manifeste dans ses œuvres ; elle se manifeste aussi dans la prédication. Elle ne revient pas à Dieu sans avoir produit son effet, mais elle profite à tous ceux à qui elle est envoyée (Is 55,11). Elle est « efficace et plus affilée qu'un glaive à deux tranchants » quand elle est reçue avec foi et avec amour. Qu'y a-t-il d'impossible à celui qui croit, de difficile à celui qui aime ? Lorsque les mots de Dieu retentissent, ils transpercent le cœur du croyant « comme les flèches aiguës d'un guerrier » (Ps 119,4). Elles y entrent comme des dards et se fixent dans ses profondeurs les plus intimes. Oui, cette Parole est plus affilée qu'un glaive à deux tranchants, car elle est plus incisive que toute autre force ou puissance, plus subtile que toute finesse du génie humain, plus aiguisée que toute la pénétration savante de la parole humaine.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article