Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonne fête aux Ingrid et aux Saintes Âmes du 2septembre

Sainte Ingrid de Skänninge
 

Princesse suédoise, dominicaine

Ingrid, de la famille seigneuriale des Elofsdotter de Skänninge en Suède, naît vers 1220 dans la province d’Östergötland (Götland oriental). De noble famille (elle était petite-fille du roi Knut de Suède), Ingrid reçut une éducation princière, hautement chrétienne.

Ses parents lui firent faire un riche mariage, alors qu'elle était très jeune encore ; mais toute cette splendeur ne l’éblouit pas. Elle continua de vivre dans le monde sans être du monde. Restée veuve très vite, elle édifia sur ses terres de Skänninge, avec l’aide de généreux bienfaiteurs (notamment son frère Jean Elofson, chevalier teutonique), le premier monastère dominicain de Suède. Elle entreprit, avec d’autres demoiselles, un pèlerinage à Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle. Revenue dans sa patrie, un unique désir la dominait : se consacrer pour toujours à une vie de prière et de pénitence. Le démon chercha à ternir sa renommée, allant même jusqu’à attenter contre sa vie, mais cela ne servit à rien, car la pèlerine fut accueillie avec beaucoup de vénération et de bienveillance lors de son retour.

Elle put enfin accomplir son plus ardent désir : elle entra au monastère et prononça ses vœux le 15 août 1281 en présence du roi Magnus Ladulas, avec l'aide et le soutien de Pietro de Dacia, provincial de l'Ordre des frères prêcheurs, et l'autorisation de l'évêque de Linköping. Elle fut prieure jusqu’à sa mort, survenue le 2 septembre 1282, entourée d'une réputation de grande vertu chrétienne.

La renommée de sa sainteté et l’accomplissement de prodiges ont vite contribué à son culte parmi les peuples voisins. Elle fut béatifiée en 1499. Ne parvenant pas à une canonisation formelle, l’église locale procéda néanmoins, le 29 juillet 1507, à la translation solennelle des reliques, avec l’autorisation du pape, en présence du roi et d’une immense foule, ainsi que tous les évêques de Suède, et bien entendu tous les Dominicains de la région. Jusqu’à la Renaissance, son culte fut très important en Suède. On la représente en dominicaine avec la croix. Elle est fêtée le 9 octobre en Suède.

Saint Salomon

(Guillaume-Nicolas-Louis) Leclerq
 

Frère des Écoles Chrétiennes (Frères De La Salle) et martyr

Salomon (au baptême Guillaume-Nicolas-Louis) Leclerq, naît à Boulogne-sur-Mer, le 14 novembre 1745.
Le 25 mars 1767 il entre chez les frères des écoles chrétiennes et y reçoit le nom de frère Salomon. Professeur puis maître des novices, en 1778, il devient responsable provincial et, en 1790, secrétaire du Frère Agathon, Supérieur général.

 Il refusa de prêter le serment de Constitution Civile du Clergé (en 1790, cette Constitution donna à l'État le contrôle sur l'Église de France. Les prêtres et les religieux devaient prêter serment de fidélité à la Constitution sous peine d'exil, d'emprisonnement et même de mort) un refus qui entraina son arrestation le 15 août 1792. Il fut alors emprisonné au Couvent des Carmes (actuel Séminaire des Carmes), avec de nombreux évêques, prêtres et religieux.

 Le 2 septembre, les prisonniers furent massacrés à l’épée dans le couvent et son jardin. Le frère Salomon est le premier Frère des Écoles chrétiennes martyr et aussi le premier à avoir été béatifié, le 17 octobre 1926, par le pape Pie XI (Ambrogio Damiano Ratti, 1922-1939) avec 188 de ses compagnons, dont une centaine de prêtres.

 

Autres Fêtes du Jour

 


Saint Agricol d'Avignon  Évêque d'Avignon (✝ v. 700)
Saints Albert et Guy  moines en Lombardie (✝ 1096)
Bx André Grasset de Saint-Sauveur  canadien martyr de la Révolution française (✝ 1792)
Bienheureux André-Abel Alricy  prêtre et martyr (✝ 1792)
Bx Antoine du Bouzet et Bertrand de Caupenne  martyrs de la révolution française (✝ 1792)
Saint Antonin  Martyr à Apamée (IVe siècle)
Saints Antonin, Almachius et Jean  Martyrs à Pamiers (Ve siècle)
Bienheureux Antonio Franco  évêque en Sicile (✝ 1626)
Bienheureux Brocard  Prieur des ermites au mont Carmel (✝ 1231)
Saint Elpidien
évêque de Lyon (Ve siècle)
Bx François Lefranc et les martyrs de la Révolution  martyrs du diocèse de Coutances pendant la Révolution française (✝ 1792)
Bx François-Joseph Pey  prêtre martyr de la Révolution française (✝ 1792)
Saint Guillaume  (✝ 1067)
Saint Habib  Diacre à Urfa (✝ 322)
Sainte Heiu  abbesse de Northumbrie en Angleterre (✝ v. 657)
Bx Jacques-Alexandre Menuret  prêtre du diocèse de Valence martyr de la révolution française (✝ 1792)
Bienheureux Jacques-Augustin Robert de Lézardière  diacre, martyr de la Révolution française (✝ 1792)
Bienheureux Jean-Antoine et Jean-Joseph  prêtres du diocèse de Viviers - martyrs de la Révolution Française (✝ 1792)
Bienheureux Jean-Antoine Savine  et ses compagnons martyrs de la Révolution française (✝ 1792)
Bienheureux Jean-François Bousquet  prêtre martyr de la Révolution française (✝ 1792)
Bienheureux Jean-François Burte  prêtre et ses compagnons martyrs de la Révolution française (✝ 1792)
Bienheureux Jean-Joseph Rateau  prêtre martyr de la révolution française (✝ 1792)
Bienheureux Jules Pazery de Thorame  prêtre martyr de la Révolution française (✝ 1792)
Saint Just de Lyon  évêque (✝ 390)
Saint Mammès  ermite martyr en Cappadoce (✝ v. 274)
Sainte Marguerite de Louvain  Servante d'auberge (✝ 1255)
Bx Martyrs de Saint-Germain-des-Prés  martyrs de la révolution (✝ 1792)
Bx Martyrs des Carmes  martyrs de la révolution (✝ 1792)
Saint Nonnosus  moine (VIe siècle)
Saint Prosper  évêque de Tarragone en Espagne (Ve siècle)
Saint Salomon Leclerq  martyr de la révolution française (✝ 1792)
Saint Syagrius  Evêque d'Autun, en Bourgogne (✝ 599)
Sainte Théodote  martyre à Nicée en Bithynie (✝ v. 304)
Saint Zénon  amartyr à Nicomédie en Bithynie (IIIe siècle)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :