Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La folie de Dieu est plus sage que tous les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que tous les hommes » (1Co 1,25).

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,1-6.ho
 

En ce temps-là, Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ;
il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.
Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange.
Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez.
Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »
Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église

Homélies sur 1ère lettre aux Corinthiens, n°4 ; PG 61, 34-36
« Ta majesté suprême est proclamée par la bouche des enfants, des tout petits » (Ps 8,3)
« La folie de Dieu est plus sage que tous les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que tous les hommes » (1Co 1,25). Oui, la croix est une folie, une faiblesse — apparente seulement (...). La doctrine de la croix a gagné les esprits au moyen de prédicateurs ignorants, et cela dans le monde entier. Elle a ouvert une école où il ne s'agissait pas de questions banales, mais de Dieu et de la vraie foi, de la vie selon l'Évangile, de la résurrection et du jugement futur. La croix a donc transformé en philosophes des gens simples et illettrés. Voilà comment la folie de la croix est plus sage que la sagesse des hommes. (...)

            Comment est-elle plus forte ? Parce qu'elle s'est répandue dans le monde entier, qu'elle a soumis tous les hommes à son pouvoir et qu'elle a résisté aux innombrables adversaires qui voulaient faire disparaître le nom du Crucifié. Au contraire, ce nom s'est répandu avec plus d'éclat. (...) Ses ennemis ont péri, ont disparu ; les vivants qui combattaient un mort ont été réduits à l'impuissance (...) En effet, ce que des publicains et des pêcheurs ont pu réussir par la grâce de Dieu, les philosophes, les orateurs, les rois, bref la terre entière, dans toute son étendue, n'a même pas été capable de l'imaginer. (...) C'est en pensant à cela que l'apôtre Paul disait : « La faiblesse de Dieu est plus forte que toute la sagesse des hommes ». Autrement, comment ces douze pêcheurs, pauvres et ignorants, auraient-ils pu imaginer une telle entreprise ?

Sermon

«Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies»

Abbé Jordi CASTELLET i Sala
(Sant Hipòlit de Voltregà, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, nous vivons dans une époque où de nouvelles maladies mentales atteignent une portée insoupçonnée, comme jamais on ne l'avait vu dans le cours de l'histoire. Le rythme de vie actuel qui augmente le niveau de stress, la course pour acheter et faire croire qu'on possède plus que ce que possède le voisin, le tout arrosé d'une forte dose d'individualisme, construit une personne isolée du reste des mortels. Cette solitude à laquelle nous sommes obligés, par convenances sociales, par la pression au travail, par certaines conventions qui rendent esclaves, font que plusieurs tombent dans la dépression, la névrose, l'hystérie, la schizophrénie ou autres déséquilibres qui marquent profondément le futur de ces personnes.

«Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies» (Lc 9,1). Ce sont ces maux, que nous pouvons identifier dans l'Évangile comme des maladies mentales.

La rencontre avec le Christ, une personne complète et réalisée, apporte un équilibre et une paix qui peut tranquilliser les esprits et permettre à la personne de se rencontrer de nouveau avec elle-même, lui apportant clarté et lumière dans sa vie, bien pour instruire et enseigner, éduquer les jeunes et les personnes âgées, et remettre les personnes sur le droit chemin de la vie.

Les Apôtres «allèrent de village en village, annonçant la bonne nouvelle» (Lc 9,6). C'est aussi notre mission: vivre et méditer l'Évangile, la parole de Jésus, afin de la laisser faire son œuvre en nous. Ainsi, peu à peu, nous pourrons retrouver le chemin à suivre et la liberté à réaliser. Comme l'a écrit saint Jean-Paul II, «la paix doit se réaliser à travers la vérité (…); elle doit se faire dans la liberté».

Que ce soit Jésus-Christ lui-même, qui nous appelle à la foi et au bonheur éternel, qui nous remplie de son espérance et de son amour, Celui qui nous a donné une vie nouvelle et un futur inépuisable.

Homélies du Père Gilbert Adam

Jésus les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades.

Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies.

 Il les envoya proclamer le Règne de Dieu et faire des guérisons ». Après avoir pris avec Lui les douze qu’Il avait choisis, l’heure est venue pour Jésus de les envoyer à sa suite pour qu’à leur tour, ils proclament et manifestent le règne de Dieu. Son exemple nous invite à prendre des gens avec nous pour les former et les envoyer pour qu’ils deviennent à leur tour missionnaires. La mission mise en œuvre par Jésus repose sur notre pratique de sa Parole et des gestes de son cœur. Jésus convoque aussi les soixante douze. « Il leur donna pouvoir et autorité pour dominer tous les esprits mauvais et guérir les maladies ; il les envoya proclamer le Règne de Dieu et faire des guérisons. » C’est la mission de tout chrétien. Ce pouvoir et cette autorité sont de Dieu, de son amour. La guérison est l’action de son amour victorieux dans notre vie. Devenir guérissant, c’est former ensemble une communauté de frères et de sœurs qui s’aiment. Chaque jour, la parole de Dieu nous est donnée pour réaliser ce mystère. Convoqués par Jésus nous nous rassemblons pour écouter la Parole de Dieu.

Ne prenez rien pour le voyage, leur dit-il, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent, et n’ayez pas deux tuniques. 

Dans quelque maison que vous entriez, restez-y ; et c’est de là que vous partirez. Et, si les gens ne vous reçoivent pas, sortez de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds, en témoignage contre eux. Cet appel à une vie dans la foi et à la dépendance de Dieu pourvoit à la sécurité et aux besoins de tous. C’est selon les ressources de Celui qui l’envoie que l’envoyé doit dépendre pour tous ses besoins pratiques. C’est la validation concrète de la réalité de l’appel de Dieu à l’égard de celui qui est envoyé. Dieu nous suit dans nos projets et c’est Lui-même qui, au départ, en est la source. Entre ce que Dieu attend de nous et ce que nous pouvons réaliser il y a un grand écart. Ainsi ce n’est pas nous qui sommes les maîtres. Les dissensions et les divisions sont encore chez nous, la haine n’est pas encore très éloignée. Il nous faut nous laisser convertir et sauver par le Christ. La miséricorde de Dieu nous sera donnée et nous pourrons ouvrir la porte de notre cœur. Dieu vient nous toucher et nous guérir des blessures profondes qui sont encore en nous.

Ils partirent, et ils allèrent de village en village, annonçant la bonne nouvelle et opérant partout des guérisons.

La bonne nouvelle que les Douze sont chargés de proclamer est l’expression de la grâce et de la main tendue de Dieu pour ceux à qui elle s’adresse. C’est le passage de Jésus par la croix qui nous sauve. Il vient pour nous transformer, changer quelque chose dans notre vie. Jésus veut que ceux qui en sont les bénéficiaires soient conscients des conséquences pour leurs vies devant Dieu de l’offre qui leur est faite à ce moment précis. Alors envoyés par Lui, nous pouvons prendre la décision de bâtir une Communauté nouvelle, construire dans la paix la civilisation de l’amour. Les disciples manifestent leur lien à Jésus par les guérisons opérées, ils sont signes du Royaume de Dieu. C’est en toute connaissance de cause que l’Evangile est la vérité et que ceux qui se décident à y adhérer. Jésus dit : "N’emportez rien pour la route," Dieu seul sera votre lumière ; Seul Dieu sera votre bonheur ; Votre joie sera en lui seul. Là où vous trouvez l’hospitalité, demeurez. Faites communauté ! Accueillis, demeurez, et la grâce vous sera donnée. La parole de Dieu sera annoncée, parole vivante car elle vit en chacun de nos cœurs. « Ils partirent, ils allèrent de village en village. »

Demandons à Notre Père la grâce d’être sauvés, Poivement le soleil, la vie, l’amour, la joie, la paix rayonnent en chacun de nous et au milieu de nous.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article