Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Shalom sabbat fin du mois Eloul

Shalom sabbat  fin du mois Eloul

Le mois d'Eloul
Bilan et introspection
Eloul, dernier mois de l'année juive, est celui du bilan et de l'introspection avant les jours solennels de Roch Hachana et de Yom Kippour. Pour aider chacun d'entre nous à rectifier ce qui doit l'être, D.ieu se rend accessible à tous en ces jours lumineux...

 

Cette année, le mois d’Eloul a lieu du 8 août au 6 septembre 2021
 

Eloul est le 12ème et dernier mois du calendrier juif. C’est le mois qui relie l’année écoulée à l’année à venir – une période où nous réfléchissons à notre situation et à notre devenir. Il est enseigné qu’en ce mois, le « Roi est dans le champ » : D.ieu est facilement accessible, prêt à entendre nos demandes et à écouter nos ferventes prières pour la nouvelle année à venir. Chaque jour d’Eloul, nous sonnons le chofar et récitons des psaumes spéciaux en prévision des Fêtes Solennelles, Roch Hachana et Yom Kippour.

 

Le mois juif d’Eloul
Le mois de la miséricorde divine

Eloul est le 12ème et dernier des mois du calendrier juif. C’est le mois qui relie l’année écoulée à l’année à venir – une période où nous réfléchissons à notre situation et à notre devenir.

On l’appelle « le mois de la repentance », « le mois de la miséricorde » et « le mois du pardon ». Eloul suit en effet les deux mois de Tamouz et de Av, marqués par des calamités suscitées par nos péchés. En Tamouz, les Juifs ont péché avec le Veau d’or. Le jour de Roch ‘Hodesh Eloul, Moïse monta au mont Sinaï pour une troisième période de 40 jours jusqu’à Yom Kippour, lorsqu’il descendit avec les secondes Tables (Lou 'hot) et la promesse de D.ieu d’un pardon joyeux et de plein cœur. (La première période de 40 jours fut lorsque Moïse monta pour recevoir les premières Tables, la seconde fut lorsqu’il implora le pardon de D.ieu suite à la faute du Veau d’or, et, à la troisième, il remonta pour recevoir les secondes Tables.) En ces jours, D.ieu manifesta au peuple juif une grande miséricorde. Depuis lors, cette période est désignée comme un temps de miséricorde et de pardon, un moment opportun pour la Téchouva, le repentir.

Les quatre lettres du nom אלול – Eloul sont l’acronyme de l’expression du Cantique des Cantiques (6,3) : אֲנִי לְדוֹדִי וְדוֹדִי לִי – « Je suis à mon bien-aimé et mon bien-aimé est à moi. » « Je suis à mon bien-aimé » signifie que nous nous approchons de D.ieu avec le désir de revenir et de nous connecter à Lui. « Et mon bien-aimé est pour moi » : D.ieu répond à travers la manifestation de Sa miséricorde et de Son pardon.1

C’est le mois pendant lequel « le Roi est dans le champ ».

D.ieu, le roi de tous les rois, est accessible. Tous peuvent s’approcher de Lui, et Il fait rayonner Son visage vers chacun.

NOTES
1.    
Voir Le message d’Eloul pour d’autres acronymes reflétant la teneur du mois.

 

Les Seli’hot

Le roi David fut saisi d’angoisse lorsqu’il vit prophétiquement la destruction du Saint Temple et l’interruption de l’offrande des sacrifices. « Comment les Juifs pourront-ils expier leurs fautes ? » se demanda-t-il.

D.ieu répondit : « Lorsque des souffrances s’abattront sur les Juifs à cause de leurs péchés, qu’ils se rassemblent devant Moi en parfaite unité. Ensemble, ils devront confesser leurs péchés et réciter les Seli’hot, et J’exaucerai leurs prières. » – Midrache

Avec l’approche imminente de la nouvelle année et des Jours Solennels, nos préparatifs passent la vitesse supérieure. Plusieurs jours avant Roch Hachana, nous commençons à réciter les Seli’hot, une série de prières et de poèmes liturgiques dans lesquels nous implorons le pardon divin.

Dans la tradition ashkénaze, les premières Seli’hot sont récitées samedi soir après la mi-nuit,1 et un minimum de quatre jours de Seli’hot doit être observé. Ainsi, si le premier jour de Roch Hachana tombe un jeudi ou un Chabbat, les Seli’hot commencent le samedi soir précédant le Nouvel An. Si Roch Hachana tombe un lundi ou un mardi,2 les Seli’hot commencent dans ce cas le samedi soir environ une semaine et demie avant Roch Hachana. Après cet office de minuit, les Seli’hot sont récitées les jours suivants chaque jour avant l’office du matin jusqu’à Roch Hachana (mis à part le premier dimanche matin qui est couvert par les Seli’hot récitées pendant la nuit).

Les Séfarades récitent les Seli’hot durant tout le mois d’Eloul.

Il est important de se rendre à la synagogue pour les Seli’hot, car leur texte contient divers passages importants pour la lecture desquels un minyan (quorum de dix hommes juifs) est requis.

La plupart des communautés juives poursuivent la lecture des Seli’hot pendant les Dix Jours de Techouva (les jours entre Roch Hachana et Yom Kippour). Dans la coutume ‘Habad, toutefois, les Seli’hot ne sont pas récitées pendant cette période (excepté le 3 Tichri, où les Seli’hot sont récitées en l’honneur du Jeûne de Guédalia).3

On raconte que le quatrième Rabbi de ‘Habad, Rabbi Chmouel de Loubavitch, demanda un jour à son illustre père, le Tsema’h Tsedek, la raison de cette coutume. « Mon fils, répondit le Tsema’h Tsedek, maintenant n’est plus un temps pour les mots. Maintenant nous devons traduire les mots en actes. »

Cette année, en 2021, les Seli’hot (selon les traditions ashkénaze et ‘Habad) commencent après la mi-nuit, dimanche matin 29 août. Cliquez ici pour contacter un centre ‘Habad près de chez vous et vous enquérir des lieux et horaires des offices de Seli’hot.

NOTES
1.    
Les “horaires halakhiques” dépendent des saisons et ne concordent généralement pas avec l’heure de la montre. Selon la loi juive, “minuit” est l’exact milieu entre le coucher et le lever du soleil.

2.    
Pour des raisons liées au calcul du calendrier, Roch Hachana ne peut pas tomber un dimanche, un mercredi ou un vendredi.

3.    
Les Seli’hot sont en effet récitées les jours de jeûnes publics. Elles sont alors incorporées à la prière du matin.

Illustration par l'artiste 'hassidique Zalman Kleinman.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article