Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,15-26. Réflexions et méditations

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,15-26.


En ce temps-là, comme Jésus avait expulsé un démon, certains dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »
D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.
Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »
Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.”
En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée.
Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Saint Théodore le Studite (759-826)
moine à Constantinople

Catéchèse 39

(Les Grandes Catéchèses, coll. Spiritualité orientale n° 79, trad. F. de Montleau, éd. Bellefontaine, 2002, p. 322-325 ; rev.)


Le propre du Saint-Esprit et de l’Adversaire


Mes pères, frères, enfants, sans cesse dans sa fureur, l’ennemi s’élance sur nous, mais, sans cesse, il est écarté par les puissances divines (…). Lorsque quelqu’un lui fait place après avoir rejeté le Saint-Esprit et introduit chez lui l’étranger qui lui apprend à faire et à dire tout ce qu’il aime, c’est alors que celui-là trouve une proie. Eh bien, examinons les propriétés des deux forces en action et prêtons, si vous le voulez bien, quelque attention à ce qui va suivre (…).

            Qui a le Saint-Esprit possède joie, paix, longanimité, charité. Il profère des paroles plus douces que miel et cire, car « c’est du trop plein du cœur », comme l’a dit notre Seigneur, « que celles-ci jaillissent » (cf. Mt 12,34 ; Gal 5,22), devenues illumination et consolation pour ceux qui les reçoivent. (…) Voulez-vous entendre ce qui est propre de l’adversaire ? (…) Que produit ce cœur-là si ce n’est colère, ressentiment, médisance, reproche, infidélité, animosité, haine et suffisance, indocilité, contestation et désobéissance ? Cette âme-là, illumination, sanctification et piété l’ont réellement fuie ; abaissement, componction et patience l’ont désertée ; gémissements, larmes et lamentations y ont été asséchées (cf. Is 35,10 ; 51,11 LXX) (…) ; oubliée la jouissance des biens que l’on ne peut dire, ni contempler, ni concevoir, ces biens qui nous sont réservés dans le royaume des cieux. (…)

            Puisse tout ce qui est détestable s’écarter de vous et tout ce qui est souhaitable arriver et vous advenir dans le Christ Jésus notre Seigneur, à qui appartiennent la gloire et la puissance avec le Père et le Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

 

Méditation de l'Evangile de ce jour

du père Gabriel

L'Esprit de Jésus chasse les démons

Rempli de cet Esprit de Jésus, tout homme, toute femme éloignera Satan, fera reculer le mal pour établir le Royaume de Dieu parmi nous. A nous d'établir son Esprit dans notre maison, de l'introduire par notre prière dans le cœur de ceux que nous aimons. Il en délogera le Malin

Jésus déroute le démon et ruine son pouvoir. Il rend espoir à l'homme écrasé par la tyrannie du « Prince de ce Monde ».

Jésus nous l'affirme, c'est l'Esprit de Dieu qui, en Lui, repousse le démon, détruit son emprise pour établir le Règne de Dieu :

« Si je chasse les démons par l'Esprit de Dieu, c'est donc que le Règne de Dieu sur vous est arrivé »

Rempli de cet Esprit de Jésus, tout homme, toute femme éloignera Satan, fera reculer le mal pour établir le Royaume de Dieu parmi nous. A nous d'établir son Esprit dans notre maison, de l'introduire par notre prière dans le cœur de ceux que nous aimons. Il en délogera le Malin.

« Lorsque le Fort armé garde son palais, ce qu'il possède est en sûreté. Mais qu'un plus Fort que lui survienne et le vainque, il lui enlève tout l'arsenal où il mettait sa confiance et il distribue ses dépouilles. »

Le démon vivait tranquille depuis des siècles. Mais Lui, Jésus, le Fort, le déloge de son domaine. Mais, ne l'oublions pas, si l'on chasse Jésus, Satan revient au galop. Nous en avons assez d'exemples aujourd'hui. Le démon expulsé, chassé comme un bandit, cherche à se venger, à nous de le savoir. Á nous de ne pas relâcher notre prière à l'Esprit Saint en faveur de nos amis.

« Lorsque l'Esprit impur est sorti de l'homme, il parcourt des lieux arides, cherchant un lieu de repos et, ne le trouvant pas, alors il se dit : Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti ».

Jésus est le « Fort » qui nous garde et gardera tous les nôtres.

Père Gabriel

Homélie du père Gilbert Adam

Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.

« Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. »


Nous avons, aujourd’hui encore, l’expérience que Jésus expulse les démons. Quand l’esprit de mensonge, de malice, de violence, de colère, de zizanie font loi, le menteur, l’accusateur des frères est à l’œuvre. Il ne fait pas bon vivre là car c’est un lieu infernal. Alors Jésus vient nous délivrer. Pour que notre vie s’approfondisse et que nous avancions dans la découverte de la vérité, il nous donne son Esprit Saint. Nous rencontrons des situations ou il y à tant de violence et de haine que l’enfer s’est établi, alors il faut que Jésus intervienne. C’est normal que des différents jaillissent dans certaines rencontres. Jésus est attentif et il nous fait avancer, il éclaire notre situation. Il fait parler les adversaires pour qu’ils se respectent. C’est alors qu’une source d’amour et d’unité nous est donnée. Nous voulons être ouverts à la lumière et resplendir de l’amour de Dieu. Nos relations rayonnantes d’amour sont habités par la Vie.

« Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres."

 Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Notre humanité participe aux ténèbres et Jésus nous éclaire. Nous pouvons être « inconsciemment » l’équipement de combat de l’adversaire ! La ligne de démarcation entre lumière et ténèbres passe au milieu de nous. Dans son amour infini Jésus vient au secours de notre souffrance, de nos paralysies, et de notre violence. Aujourd’hui dans l’Evangile Jésus parle de lui, de son action, de sa mission. Il nous dit son interprétation de la situation de conflit dans laquelle il se trouve. Jésus donne du sens à tout cela pour que nous puissions le comprendre et adhérer à son message d’Amour. Peu à peu, de la controverse émerge un discours positif et nous pouvons le suivre, nous ouvrir à lui. L’action de Jésus est vraiment forte, douce, et elle s’adapte à nous. Nous pouvons nous laisser conduire par elle. L’image du plus fort que Jésus met en avant, c’est son Amour.

« Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité."

Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. » Nous rendons grâce à Jésus de nous délivrer de l’emprise du mauvais. C’est lui, Jésus, qui est vraiment le plus fort. L’accusateur des frères est « lié en lui-même » par le mensonge. Un principe de discernement nous est donné : Etre ou ne pas être avec Jésus. Notre vie se rassemble et se construit en lui, elle se développe avec lui. Au contraire, la division n’aide pas la vie, elle la bloque, l’empêche de devenir, de croître et de se développer. Nous sommes des êtres de communion, tournés les uns vers les autres ! En accueillant l’autre avec amour et en lui manifestant notre amour, nous échappons au pouvoir de l’ennemi de la nature humaine. Nous voulons être avec Jésus, avec cet « Homme fort » et inébranlable dans lequel la force de Dieu agit. Il nous faut comprendre que notre être est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu dans une belle liberté de lui appartenir.

Demandons à Jésus la grâce d’entendre cette parole afin de réaliser la force et la paix autour de nous, par notre confiance en Dieu.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article