Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Heureuse la mère qui t’a porté en elle ! Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu

OFFICE DES LAUDES
 

INTRODUCTION
V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.


ANTIENNE INVITATOIRE
Venez, adorons le Maître du monde.

PSAUME INVITATOIRE : (94)
1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

HYMNE : QUI DONC EST DIEU POUR NOUS AIMER AINSI
Servel — Chalet

Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi,
fils de la terre ?
Qui donc est Dieu, si démuni, si grand,
si vulnérable ?

R/Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ?

Qui donc est Dieu pour se lier d’amour
à part égale ?
Qui donc est Dieu, s’il faut pour le trouver
un cœur de pauvre ?

Qui donc est Dieu, s’il vient à nos côtés
prendre nos routes ?
Qui donc est Dieu qui vient sans perdre cœur
à notre table ?

Qui donc est Dieu que nul ne peut aimer
s’il n’aime l’homme ?
Qui donc est Dieu qu’on peut si fort blesser
en blessant l’homme ?


ANTIENNE
Mes yeux devancent l’aurore, car j’espère en ta parole, Seigneur.

PSAUME : 118-19
145 J’appelle de tout mon cœur : réponds-moi ;
je garderai tes commandements.
146 Je t’appelle, Seigneur, sauve-moi ;
j’observerai tes exigences.
147 Je devance l’aurore et j’implore :
j’espère en ta parole.
148 Mes yeux devancent la fin de la nuit
pour méditer sur ta promesse.
149 Dans ton amour, Seigneur, écoute ma voix :
selon tes décisions fais-moi vivre !
150 Ceux qui poursuivent le mal s’approchent,
ils s’éloignent de ta loi.
151 Toi, Seigneur, tu es proche,
tout dans tes ordres est vérité.
152 Depuis longtemps je le sais :
tu as fondé pour toujours tes exigences.


ANTIENNE
Donne-moi la Sagesse, assise près de toi.

CANTIQUE DE LA SAGESSE (SG 9)
1 Dieu de mes pères et Seigneur de tendresse,
par ta parole tu fis l'univers,
2 tu formas l'homme par ta Sagesse
pour qu'il domine sur tes créatures,
3 qu'il gouverne le monde avec justice et sainteté,
qu'il rende, avec droiture, ses jugements.

4 Donne-moi la Sagesse,
assise près de toi.

Ne me retranche pas du nombre de tes fils :
5 je suis ton serviteur, le fils de ta servante,
un homme frêle et qui dure peu,
trop faible pour comprendre les préceptes et les lois.
6 Le plus accompli des enfants des hommes, *
s'il lui manque la Sagesse que tu donnes,
   sera compté pour rien.

9 Or la Sagesse est avec toi,
elle qui sait tes œuvres ;
elle était là quand tu fis l'univers, *
elle connaît ce qui plaît à tes yeux,
   ce qui est conforme à tes décrets.
10 Des cieux très saints, daigne l'envoyer,
fais-la descendre du trône de ta gloire.

Qu'elle travaille à mes côtés
et m'apprenne ce qui te plaît.
11 Car elle sait tout, comprend tout, *
guidera mes actes avec prudence,
   me gardera par sa gloire.

ANTIENNE
Alléluia !

PSAUME : 116
1 Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays !

2 Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !


PAROLE DE DIEU : (PH 2, 14-15)
Faites tout sans récriminer et sans discuter ; ainsi vous serez irréprochables et purs, vous qui êtes des enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération égarée et pervertie, où vous brillez comme les astres dans l’univers.


RÉPONS
R/ Ta parole est la lumière de mes pas,

* Je n’oublie rien de ta loi.
V/ À tout instant j’expose ma vie. *
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


ANTIENNE DE ZACHARIE
Béni soit Dieu : son amour s’est montré le plus fort.

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)
68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

INTERCESSION
Bénissons le Seigneur, en mémoire de son humble servante :
R/Béni soit Dieu !


Seigneur Jésus, annoncé par les prophètes, tu es né d’une Vierge.
— En mémoire de Marie à Bethléem,


À la prière de ta mère, tu as changé l’eau en vin.
— En mémoire de Marie à Cana,


À l’heure de ta mort, tu nous as confié ta mère. 
— En mémoire de Marie au pied de la croix,


Quand l’Esprit descendit sur les Apôtres, ta mère priait au milieu d’eux. 
— En mémoire de Marie au Cénacle,


NOTRE PÈRE


ORAISON


Sois attentif, Seigneur, à la louange et à la prière que nous te présentons aujourd’hui en faisant mémoire de la Vierge Marie : rends-nous capables d’accueillir comme elle le mystère de notre rédemption.

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Lancez la faucille : la moisson est mûre » (Joël 4, 12-21)
Lecture du livre du prophète Joël

Ainsi parle le Seigneur :
    « Que les nations se réveillent, qu’elles montent jusqu’à la vallée de Josaphat (dont le nom signifie : le Seigneur juge), car c’est là que je vais siéger pour juger tous les peuples qui vous entourent.
    Lancez la faucille :
la moisson est mûre ; venez fouler la vendange :
le pressoir est rempli et les cuves débordentde tout le mal qu’ils ont fait !
    Voici des multitudes et encore des multitudes dans la vallée du Jugement ; il est tout proche, le jour du Seigneur dans la vallée du Jugement !
    Le soleil et la lune se sont obscurcis, les étoiles ont retiré leur clarté.
    De Sion, le Seigneur fait entendre un rugissement, de Jérusalem, il donne de la voix.
Le ciel et la terre sont ébranlés, mais le Seigneur est un refuge pour son peuple, une forteresse pour les fils d’Israël.
    Vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu, qui demeure à Sion, sa montagne sainte.
Jérusalem sera un lieu saint, les étrangers n’y passeront plus.
    Ce jour-là, le vin nouveau ruissellera sur les montagnes, le lait coulera sur les collines.
Tous les torrents de Juda seront pleins d’eau, une source jaillira de la maison du Seigneur et arrosera le ravin des Acacias.
    L’Égypte sera vouée à la désolation, Édom sera un désert désolé, car ils ont multiplié les violences contre les fils de Juda, ils ont répandu leur sang innocent dans le pays.
    Mais il y aura toujours des habitants en Juda, ainsi qu’à Jérusalem, de génération en génération.
    Je vengerai leur sang, que je n’avais pas encore vengé. »

Et le Seigneur aura sa demeure à Sion.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 96 (97), 1-2, 5-6, 11-12)
R/ Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ! (Ps 96, 12a)

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l’entourent,
justice et droit sont l’appui de son trône.

Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.

Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

ÉVANGILE
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle ! – Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu ! » (Lc 11, 27-28)


Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !
Alléluia. (Lc 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,  comme Jésus était en train de parler,  une femme éleva la voix au milieu de la foule  pour lui dire :
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
    Alors Jésus lui déclara :
« Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »

            – Acclamons la Parole de Die

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Quelle grâce lorsqu'un chrétien devient véritablement un "Christophore", c'est-à-dire un "porteur de Jésus" dans le monde!

Surtout pour ceux qui traversent des situations de deuil, de désespoir, d'obscurité et de haine.

Et cela peut être compris à partir de nombreux petits détails: de la lumière qu'un chrétien garde dans ses yeux, du fond de sérénité qui n'est pas affecté même dans les jours les plus compliqués, du désir de recommencer à aimer même quand on a vécu de nombreuses déceptions. Dans le futur, lorsque l'histoire de nos jours sera écrite, que dira-t-on de nous?

Que nous étions capables d'espérer, ou que nous avons mis notre lumière sous le boisseau?

Si nous sommes fidèles à notre baptême, nous répandrons la lumière de l'espérance, le baptême est le début de l'espérance, l'espérance de Dieu, et nous pourrons transmettre aux générations futures des raisons de vivre.

(Audience générale du 2 août 2017)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :