Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Notre Père a envoyer un ange devant nous pour nous garder dans notre chemin pour parvenir au lieu qu'il nous a préparé.

com

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Celui qui a fait venir sur vous ces calamités fera venir sur vous la joie éternelle » (Ba 4, 5-12.27-29)
Lecture du livre du prophète Baruc

Courage, mon peuple, toi qui es la part d’Israël réservée à Dieu !
    Vous avez été vendus aux nations païennes, mais ce n’était pas pour votre anéantissement ;
vous avez excité la colère de Dieu :
c’est pour cela que vous avez été livrés à vos adversaires.
    Car vous avez irrité votre Créateur en offrant des sacrifices aux démons et non à Dieu.
    Vous avez oublié le Dieu éternel, lui qui vous a nourris.
Vous avez aussi attristé Jérusalem, elle qui vous a élevés,
    car elle a vu fondre sur vous la colère qui vient de Dieu, et elle a dit :
« Écoutez, voisines de Sion,
Dieu m’a infligé un deuil cruel.
    J’ai vu la captivité que l’Éternel a infligée à mes fils et à mes filles.
    Je les avais élevés dans la joie, je les ai laissés partir dans les larmes et le deuil.
    Que nul ne se réjouisse de mon sort, à moi qui suis veuve et délaissée par tout le monde.
J’ai été abandonnée à cause des péchés de mes enfants, parce qu’ils se sont détournés de la loi de Dieu.
    Courage, mes enfants, criez vers Dieu !
Celui qui vous a infligé l’épreuve se souviendra de vous.
    Votre pensée vous a égarés loin de Dieu ; une fois convertis, mettez dix fois plus d’ardeur à le chercher.
    Car celui qui a fait venir sur vous ces calamités fera venir sur vous la joie éternelle, en assurant votre salut. »

            – Parole du Seigneur.

 

PSAUME
(Ps 68 (69), 33-35, 36-37)
R/ Le Seigneur écoute les humbles. (Ps 68, 34a)

 

Les pauvres l’ont vu, ils sont en fête :
« Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! »
Car le Seigneur écoute les humbles,
il n’oublie pas les siens emprisonnés.
Que le ciel et la terre le célèbrent,
les mers et tout leur peuplement !

Car Dieu viendra sauver Sion
et rebâtir les villes de Juda.
Il en fera une habitation, un héritage :
patrimoine pour les descendants de ses serviteurs,
     demeure pour ceux qui aiment son nom.

 

ÉVANGILE
« Leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux » (Mt 18, 1-5.10)
Alléluia. Alléluia.
Tous les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur : à lui, haute gloire, louange éternelle !
Alléluia. (Dn 3, 58)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

          À ce moment là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent :
« Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
  Alors Jésus appela un petit enfant ;
il le plaça au milieu d’eux, et il déclara :
« Amen, je vous le dis :
si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
  Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
  Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom,il m’accueille, moi. »
  Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux
voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.

          – Acclamons la Parole de Dieu.

 

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Tout d'abord, les enfants nous rappellent que nous avons tous, dans les premières années de notre vie, été totalement dépendants des soins et de la bienveillance des autres. 

Et le Fils de Dieu ne s'est pas épargné ce passage. Les enfants sont donc en eux-mêmes un trésor pour l'humanité et aussi pour l'Église, car ils nous rappellent constamment la condition nécessaire pour entrer dans le Royaume de Dieu :
celle de ne pas se considérer comme autosuffisants, mais d'avoir besoin d'aide, d'amour, de pardon.

Et nous avons tous besoin d'aide, d'amour et de pardon ! Les enfants nous rappellent une autre belle chose :
ils nous rappellent que nous sommes toujours des enfants. Ils nous rappellent que nous sommes toujours des enfants, ce qui nous ramène toujours au fait que nous ne nous sommes pas donnés la vie, mais que nous l'avons reçue.

Nous risquons parfois de vivre en l'oubliant, comme si nous étions les maîtres de notre propre existence.

(Audience générale, 18 mars 2015)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article