Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

2 séances au choix

com

Cœur de lilas est un film français réalisé par Anatole Litvak, sorti en 1932.
Synopsis
Un directeur d'usine est assassiné sur les fortifications. Le gant de « Lilas » Couchoux, une prostituée du coin, est trouvé près du cadavre. La police a un suspect, mais l'inspecteur André Bardon le croit innocent et va s'infiltrer dans le milieu, en se disant placier en acier, afin de mener l'enquête. Lilas tombe amoureuse de l'inspecteur qui finit par la croire innocente. Apprenant que l'homme qu'elle aime est un policier déguisé à la recherche de l'assassin, Lilas va se livrer elle-même à la police.

Distribution
Marcelle Romée : Lilas Couchoux, dite "Cœur de Lilas"
André Luguet : André Bardon, le jeune inspecteur
Jean Gabin : Martousse, un mauvais garçon
Madeleine Guitty : Mme Charigoul
Carlota Conti : Mme Madeleine Novion
Fréhel : « La Douleur »
Lydie Villars : « La Crevette »
Paulette Fordyce : Mme Darny
Marcel Delaitre : Mr Darny
Georges Paulais : le juge d'instruction
Paul Amiot : l'inspecteur Merlu
Fernandel : le garçon d'honneur de la noce
Pierre Labry : Mr Charigoul
Georges Pally : le client mécontent de l'hôtel
Titys : le greffier
René Maupré
Édouard Rousseau
Musique
Jean Gabin et Frehel chantent La môme caoutchouc (« J'ai une petite gosse extra, Elle est en Gutta-percha, Élastique »)... La chanson est reprise à la fin des années 40 par Paul Meurisse.

Dans une autre scène, André Luguet et Fernandel chantent Ne te plains pas que la mariée soit trop belle
 

Merci la vie" est un film français de Bertrand Blier sorti en 1991.

Synopsis
Deux jeunes filles se rencontrent sur une route. L'une pousse un chariot de supermarché avec deux goélands, l'autre, en robe de mariée, vient d'être battue puis abandonnée par un homme. Désormais amies, elles vont vivre des aventures rocambolesques.

Jean Carmet reçoit en 1992 le César du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation de Raymond Pelleveau, le père fatigué et usé par la vie.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article