Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Cécile et aux Saints et Saintes du 22 novembre

com

Sainte Cécile
Vierge et martyre
(† 230)

Cécile, l'une des fleurs les plus suaves de la virginité chrétienne et du martyre, vécut sous l'empereur Alexandre Sévère. Elle était la fille d'un illustre patricien et seule chrétienne de sa famille. Bien qu'elle eût consacré sa virginité à Jésus-Christ, elle dut se résigner à sortir de la maison paternelle, où elle vivait dans la prière, la lecture des livres saints et le chant des cantiques, pour épouser le jeune Valérien, noble et bon, mais païen.

Le soir des noces, quand les époux se trouvèrent seuls, Cécile s'adressa doucement à Valérien : « Ami très cher, lui dit-elle, j'ai un secret à te confier : mais peux-tu me promettre de le garder ?  » Ayant reçu le serment du jeune homme, elle reprit :
« Écoute. Un ange de Dieu veille sur moi, car j'appartiens à Dieu. S'il voit que tu m'aimes d'un mauvais amour, il me défendra, et tu mourras ; mais si tu respectes ma virginité, alors il t'aimera comme il m'aime, et sa grâce s'étendra aussi sur toi. » Troublé, Valérien répondit : « Cécile, pour que je puisse croire à ta parole, fais-moi voir cet ange.
- Si tu crois au vrai Dieu et si tu reçois le baptême des chrétiens, tu pourras voir l'ange qui veille sur moi. »

Valérien accepta la condition, se rendit près de l'évêque Urbain, à trois milles de Rome, fut instruit, reçut le baptême et revint près de Cécile. Près d'elle, il aperçut un ange au visage lumineux, aux ailes éclatantes, qui tenait dans ses mains deux couronnes de roses et de lis, et qui posa l'une de ces couronnes sur la tête de Cécile, l'autre sur la tête de Valérien, et leur dit : « Je vous apporte ces fleurs des jardins du Ciel. » Valérien avait un frère nommé Tiburce ; au récit de ces merveilles, il abjura les idoles et se fit chrétien.

 Les deux frères furent bientôt dénoncés ; ils demeurèrent invincibles dans la confession et leur foi et eurent la tête tranchée. Quant à Cécile, elle comparut elle-même devant le tribunal du préfet de Rome : « Quel est ton nom et quelle est ta condition ? lui dit-il.
- Devant les hommes, je m'appelle Cécile ; mais ‘chrétienne’ est mon plus beau nom.

- Sacrifie aux dieux !

- Tes dieux ne sont que des pierres, de l'airain ou du plomb. »

 Le préfet la fit reconduire chez elle et ordonna de la laisser mourir dans la salle de bains embrasée de vapeurs ; Dieu renouvela pour elle le miracle des Hébreux dans la fournaise. Le bourreau vint pour lui trancher la tête ; mais il le fit si maladroitement, qu'elle ne mourut que trois jours après. Sainte Cécile est la patronne des musiciens.

Patronne : Diocèse d'Albi, Luthiers, Musiciens, Poètes

Sainte Thaumaturge:  invoquée pour les maladies des yeux

 

Bx Tommaso Reggio
Archevêque de Gênes et fondateur de la Congrégation :
« Sœurs de Sainte-Marthe »

Thomas Reggio, fils du marquis Giovangiacomo et de Angela Maria Pareto, naît à Gênes en Ligurie le 9 janvier 1818. Il reçoit une solide éducation chrétienne et culturelle.

À 20 ans, renonçant au monde, il décide de se faire prêtre. Il dit : « Je veux me faire saint coûte que coûte, organisant ma vie sur deux pivots sûrs: la prière et l'ascèse ».
Le 18 septembre 1841 il est ordonné prêtre. Rapidement, il est nommé co-directeur puis directeur dans les séminaires de Genova et Chiavari. En même temps, il fait du journalisme, co-fondateur du premier quotidien catholique génois. Avec d'autres journaux, il veut mener une action politique, mais quand arrive le "Non expedit" de Rome (non-participation à la vie politique pour protester contre le gouvernement spoliateur), il met fin à son journal.

Le 20 mars 1877, le Bx Pie IX (Giovanni Maria Mastai Ferretti, 1846-1878) le nomme évêque de Vintimille en Ligurie, un diocèse pauvre qu'il parcourt plusieurs fois. Il convoque trois synodes en 15 ans, crée de nouvelles paroisses, améliore la liturgie et s'intéresse au chant. Il veille à l'entretien du patrimoine artistique des églises. Le secret d'une telle activité réside dans une profonde communion avec Dieu. Son idéal de sainteté, il le communique à toutes les catégories de fidèles : laïcs, prêtres et personnes consacrées, et de façon particulière à "ses" sœurs.
En effet, il fonde les « Sœurs de Sainte-Marthe » qui, s'adonnant à « l'humble travail des mains », pourront, comme Marthe, accueillir Jésus dans la personne de ses pauvres. Il tient à se charger lui-même de leur formation, basée sur l'adoration. En 1887, un tremblement de terre secoue la Ligurie. Il se dépense pour apporter à chacun une aide appropriée ; il s'occupe des orphelins.

En 1892, à 74 ans, il écrit au pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903) : « Je crains, Saint-Père, que l'Évêque devenant lent à cause de l'âge, tout le diocèse ne s'endorme », et il présente sa démission. Pour toute réponse, le Pape le nomme Archevêque de Gênes. C'est un temps difficile où les autorités civiles sont hostiles aux catholiques. Il cache sa fatigue et de nombreuses souffrances morales sous des dehors aimables et de l'humour. Il s'occupe des pauvres immigrés qui transitent par le port de Gênes. Pour la campagne et les ouvriers, il mène une action sociale.

En 1900, l'Italie (catholique) désirant consacrer le nouveau siècle à Dieu et à la Vierge Marie, il invite tous les évêques de Ligurie à effectuer un pèlerinage à Vintimille, mais il doit s'arrêter au village de Triora, au pied de la montagne. Il ressent les premières atteintes de la maladie qui le conduira vers sa fin. Le 22 novembre 1901, alors qu'il est mourant, une personne lui demande s'il désire quelque chose, il répond : « Dieu, Dieu, Dieu seulement me suffit ». Il meurt le jour même. Il aurait voulu être enterré « dans le coin des pauvres » à Triora, mais Gênes réclame le retour de son Archevêque.

Tommaso Reggio a été proclamé bienheureux le 3 septembre 2000, à Rome, par saint Jean-Paul II (>>> Homélie du Saint-Père).

 

Autres Fêtes du Jour
 

Saint Abba (Ve siècle)
Saint Ananie Martyr (✝ 345)
Bienheureuse Anna Kolesárová  martyre slovaque (✝ 1944)
Saint Bénigne  évêque de Milan (✝ v. 470)
Bienheureux Benoît du Pont  Missionnaire dominicain (XIIe siècle)
Saint Callixte (✝ 1397)
Saint Daniel le Jeune (✝ 621)
Bienheureux Elie et Bertrand
martyrs espagnols (✝ 1936)
Vénérable José Bau Burguet prêtre espagnol du diocèse de Valence (✝ 1929)
Sainte Magnence jeune fille de Ravenne (✝ 448)
Saint Michel de Tver (✝ 1318)
Vénérable Nunzio Russoprêtre, fondateur de la Congrégation des Filles de la Croix (✝ 1906)
Saints Philémon et Apphia Chrétiens de Colosses chez qui se réunit la communauté de la ville (Ier siècle)
Saint Pierre Esqueda Ramirez prêtre et martyr au Mexique (✝ 1927)
Saint Pierre Iaropolk (✝ 1086)
Saint Pragmace Evêque d'Autun (✝ v. 520)
Sainte Sabine (IIe siècle)
Bienheureux Salvatore et ses compagnons martyrs arméniens (✝ 1895)
Saint Savinien (VIIIe siècle)
Bienheureux Thomas Reggio évêque de Gênes (✝ 1901)
Sainte Tygride abbesse bénédictine (✝ v. 925)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article