Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Si notre roi est bon, ce n'est pas une raison de nous montrer grossiers. l est de notre devoir de nous lui témoigner notre gratitude

com

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Jean 18,33b-37.

 


En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? »
Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? »
Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »
Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. »
Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582)
carmélite, docteur de l'Église

Le Chemin de la perfection, 22 (trad. Grégoire de Saint-Joseph,‎ o.c.d. ; Éd. Seuil, p. 143s rev.)


« Ma royauté ne vient pas de ce monde »


Tu es roi pour l'éternité, mon Dieu (...) ; quand on dit dans le Credo que ton « royaume n'aura pas de fin », presque toujours j'en éprouve une joie toute particulière. Je te loue, Seigneur, je te bénis à jamais ! Enfin ton royaume durera éternellement ! Ne permets jamais, Maître, que ceux qui t'adressent la parole croient pouvoir le faire du bout des lèvres. (...) Assurément, quand on va trouver un prince, on ne lui parle pas avec le même laisser-aller qu'à un paysan ou qu'à une pauvre religieuse comme nous. De quelque façon qu'on nous parle, ce sera toujours bien.

            Sans doute, l'humilité de notre roi est telle que malgré mon ignorance des règles du langage, il n'arrête pas de m'écouter et de me permettre d'approcher de lui. Ses gardes ne me repoussent pas, car les anges qui l'entourent n'ignorent pas que leur roi apprécie plus la simplicité d'un petit berger bien humble, qui dirait davantage s'il le pouvait, que tous les beaux raisonnements des plus grands savants et des lettrés, s'ils ne sont pas humbles. 

            Mais si notre roi est bon, ce n'est pas une raison de nous montrer grossiers. Ne serait-ce que pour lui témoigner ma gratitude de ce qu'il daigne supporter près de lui une personne aussi repoussante que moi, il est juste que je reconnaisse sa noblesse et sa grandeur. En vérité, il suffit de l'approcher pour comprendre cela. (...) Oui, approchez de lui, mes filles, mais songez et comprenez à qui vous allez parler, ou à qui vous parlez déjà. Après mille vies comme la nôtre vous n'arriverez pas encore à comprendre les égards que mérite un tel Seigneur, devant qui tremblent les anges. Il commande tout, il peut tout ; pour lui, vouloir c'est faire. Il est juste, mes filles, que nous cherchions à nous réjouir des grandeurs de notre Époux, que nous comprenions de qui nous sommes les épouses, et donc que nous sachions quelle doit être la sainteté de notre vie.

 

Méditation de l'évangile du père Gabriel 

D'ailleurs, la charte de son royaume commence par ces mots : "Bienheureux les pauvres de coeur, le royaume des cieux est à eux" ; et continue par ceux-ci :  " Bienheureux les doux, ils possèderont la terre."

Jésus et son royaume_ Solennité du Christ Roi

 

Et aux accusations portées contre Lui par les grands prêtres et les anciens, Il n'a rien répondu. Alors, Pilate lui dit : Tu n'entends pas combien de témoignages on porte contre Toi ! Et il ne répondit sur aucun point , de sorte que le Gouverneur fut fort étonné.

Dans le dialogue entre Lui et Pilate, Jésus témoigne d'une étonnante liberté d'esprit et de parole. Sa royauté ne rentre pas en concurrence avec le pouvoir temporel; elle est de toute autre ordre.

Alors Pilate rentra dans le Prétoire ; il appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? »Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d'autres te l'ont dit à mon sujet ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t'ont livré à moi : qu'as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté n'est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j'aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n'est pas d'ici. »

Après cette nuit terrible, Jésus possède encore toute sa lucidité d'esprit et répond avec une clarté remarquable à Pilate, le tranquillisant de suite : il n'a rien à craindre de Rome. Il ne se trouve pas en face d'un vulgaire agitateur populaire, comme le laisse entendre ses ennemis. S'il se dit Roi, son royaume n'est pas de ce monde. César n'a rien à redouter.

De fait, il y a un royaume, mais ce royaume n'est pas de ce monde. Que les gouverneurs et les puissants ne craignent donc rien, jamais Il ne leur enlèvera leur cher pouvoir.

Lui, n'est que le Serviteur, et Il ne se fait pas appeler "bienfaiteur des peuples" après les avoir pressurés.

D'ailleurs, la charte de son royaume commence par ces mots : "Bienheureux les pauvres de coeur, le royaume des cieux est à eux" ; et continue par ceux-ci :  " Bienheureux les doux, ils possèderont la terre."

C'est l'envers du pouvoir des grands qui ne cherchent qu'argent et puissance politique. Non ! son royaume n'est pas de ce monde.

Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C'est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

Prisonnier de Pilate, Il ose lui dire qu'il y a un autre pouvoir que le sien, plus important que le pouvoir politique, le pouvoir de la vérité. Pilate ne comprends pas : " Qu'est ce que la Vérité "

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam 

Christ-Roi de l’Univers.

Alors Pilate rentra dans son palais, appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? »

Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d’autres te l’ont dit ?

Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. 

 Non, ma royauté ne vient pas d’ici. » La fête du Christ Roi redonne le sens, l’attitude profonde du service de notre vie humaine. Nous voulons nous mettre à l’école de notre divin Roi. « Roi sans palais » toute la terre appartient à Dieu. Avec une dignité toute royale, Jésus ne répond pas à la question de Pilate, mais il l’interroge : « Dis-tu cela de toi-même ? » L’Amour de Jésus est plus fort que la haine et il triomphera toujours de ses ennemis. Au cours de sa vie publique, plus d’une fois, les foules avaient voulu proclamer Jésus Roi, mais chaque fois, Jésus fuyait cette royauté humaine et passagère. Il prend la tête de tous ceux qui sont torturés pour la Vérité. Nous lui demandons le courage d’affirmer nos convictions. Le palais du roi, c’est chacun de nous, Il vient régner dans nos cœurs. Jésus-Roi veut que son amour soit victorieux de toutes les difficultés de notre vie, qu’à chaque instant son amour soit victorieux, qu’il soit la source de toute joie. Le programme de Jésus est merveilleux : « Roi sans armée, » Dieu est un Dieu désarmé. Il sera crucifié, et là, Il règnera sur un trône royal, après avoir fait mourir la haine et la mort. Jésus fait mourir toute violence, Il détruit nos enfers. Nous voulons appartenir à ce Royaume de Paix et d ‘Amour. « Roi sans trésor » ! Toutes les mines d’or lui appartiennent. Toutes les pierres précieuses et tous les océans sont à Lui. Il nous les donne, car Lui n’en a pas besoin, Il est le Créateur du monde.

Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »

Jésus est un Roi venu dans le monde pour rendre témoignage à la Vérité, c’est le vrai sens de la Royauté de Jésus qu’il affirme devant Pilate qui a le pouvoir de le condamner à la mort. Nous savons bien ce qui est vrai, il nous faut le courage d’aller jusqu’au bout pour faire triompher la Vérité. Jésus nous sauve, nous sommes son vrai trésor, son amour est victorieux dans notre vie, il est le « Roi qui détruit la violence. » Avec Lui, nous pouvons être des artisans de paix et d’amour. Mais c’est le « Roi, d’un royaume de pécheurs » ! « Prie pour nous pauvres pécheurs » répétons-nous souvent. Nous voulons demeurer sans cesse dans le regard de compassion qu’Il nous porte, ainsi nous pouvons avoir un regard de compassion pour nos frères, ils sont comme nous, de pauvres pécheurs. Jésus est le Roi des pauvres, nous savons que son amour de Dieu est notre richesse, qu’elle ne nous manquera jamais. Jésus est le « Roi d’un royaume de frères », être des frères qui s’aiment est notre trésor commun ! Dans le regard de Jésus, c’est la Paix et l’Amour qui se propage. C’est ainsi que l’Evangile nous présente Jésus, le Roi de l’univers accusé, devant Pilate qui le juge.

Jésus déclara alors : "Ma royauté ne vient pas de ce monde". Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » 

Jésus répondit : « C’est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. » Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas du monde. Nous sommes dans ce monde pour faire advenir cette royauté d’amour, de tendresse, de bonté, de beauté. Jésus est le Sauveur du monde, il n’est pas venu pour juger l’humanité, mais pour la sauver. Il prend la place des coupables, lui le seul juste. Nous savons par expérience que la violence met en échec l’action de Jésus. Celui qui domine le monde, le prince de ce monde se cache, Jésus dans sa Passion le démasque. Jésus demanda à Pilate : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d’autres te l’ont dit de moi, » il voit au-delà du visible, profondément. Il voit chacun comme son enfant tendrement aimé par le Père, il est le Roi d’Amour. Nous croyons que cet Amour nous habite et nous le vivons dans tous les endroits que nous traversons. Nous savons bien que Jésus est dans l’Autre et nous voulons lui venir en aide. Jésus explique le sens de sa Royauté et nous voulons être à sa suite et avoir le courage de nous affirmer comme Chrétiens.

Prière:

Ô Seigneur écoute-nous, Ponce Pilate inquiet t'a demandé si tu étais le Roi des Juifs, car lui parle  pour son poste, comme nos chefs d'états de ce ce monde. Jésus notre Roi dans ton Royaume, à prouvé non par ses paroles mais par la nuit inhumaine qu'il a subi. Seul ta puissance pouvait rester lucide et fort physiquement nous prouvant ta dignité et ta force. Tu as prouvé que ton Royaume n'est pas de celui de Ponce Pilate, ni de notre actualité.  Seigneur, tu nous enseigne la dignité en toute circonstance, et tu nous laisse libre de nos choix en toutes circonstances. L'envers du décors de ce monde ne cherche que gloire, puissance, argent, toutes ses possessions terrestre ne dure qu'un certain temps sur terre, rarement toute notre vie terrestre. Pardonne nos écarts dût à l'ignorance et notre inconscience.

Seigneur, tu es Notre Roi, celui qui nous aime comme ses enfants, à cause de Notre Père qui nous aime profondément. Il nous pardonne, si toi tu nous pardonne.

Mon Seigneur adoré, Notre Roi, donne nous la grâce d'être des artisans de Paix et d'amour pour  t'appartenir selon ta volonté, et habité ton Royaume Céleste.

Amen.

Emounawh 21 novembre 2021

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article