Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Jésus nous a rejoint après trois fois quatorze générations

com

 

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Matthieu 1,1-17.


Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

 

Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Concile Vatican II


Constitution dogmatique sur l'Eglise, « Lumen Gentium », § 55 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)


« Marie, de laquelle fut engendré Jésus »


Les Saintes Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testament et la Tradition vénérable mettent dans une lumière de plus en plus grande le rôle de la Mère du sauveur dans l’économie du salut et le proposent pour ainsi dire à notre contemplation. Les livres de l’Ancien Testament, en effet, décrivent l’histoire du salut et la lente préparation de la venue du Christ au monde. Ces documents primitifs, tels qu’ils sont lus dans l’Église et compris à la lumière de la révélation postérieure et complète, font apparaître progressivement dans une plus parfaite clarté la figure de la femme, Mère du Rédempteur. Dans cette clarté, celle-ci se trouve prophétiquement esquissée dans la promesse (faite à nos premiers parents après la chute) d’une victoire sur le serpent (cf. Gn 3, 15). De même, c’est elle, la Vierge, qui concevra et enfantera un fils auquel sera donné le nom d’Emmanuel (cf. Is 7, 14; cf. Mi 5, 2-3; Mt 1, 22-23). Elle occupe la première place parmi ces humbles et ces pauvres du Seigneur qui espèrent et reçoivent le salut de lui avec confiance. Enfin, avec elle, la fille de Sion par excellence, après la longue attente de la promesse, s’accomplissent les temps et s’instaure l’économie nouvelle, lorsque le Fils de Dieu, par elle, prit la nature humaine pour libérer l’homme du péché par les mystères de sa chair.

 

Méditation de l'Évangile du père Gabriel 

 

Jésus, cet homme  fut tissé de la même étoffe que nous tous dans le ventre de sa mère. En Lui, son Bien-Aimé, Dieu rejoint la fragilité de notre chair, il fait vraiment partie du vieux tronc pécheur et comble notre espérance.

 

L'arbre généalogique de Jésus

 

 

Un flash sur Jésus et son origine humaine. Je vous donne en introduction les deux généalogies du Seigneur, transcrites par Luc et Mathieu.

“Livret de l'origine de Jésus-Christ; Fils de David et Fils d'Abraham” (suit toute la généalogie de Jésus)

“Et Jésus en commençant son ministère, avait environ 30 ans, étant fils, comme on le pensait de Joseph, fils d'Héli”

Ces deux généalogies, même si nous n'en comprenons pas pleinement l'agencement compliqué, comme pour tout arbre généalogique (et surtout pour celui-ci avec la loi du lévirat), ces deux généalogies enracinent Jésus dans l'homme.

Jésus s'enracine donc, à travers ces deux généalogies de Luc et de Mathieu, dans notre race.

On comprend alors l'enthousiasme des verriers du Moyen Age qui ont traduit cette espérance de l'homme dans la montée vers la lumière de l'arbre de Jessé. Trois fleurs s'y épanouissent, Joseph, Marie et Jésus, l'homme qui nous réconcilie avec Dieu dans la lumière.

Mais cet homme fut tissé de la même étoffe que nous tous dans le ventre de sa mère. En Lui, son Bien-Aimé, Dieu rejoint la fragilité de notre chair, il fait vraiment partie du vieux tronc pécheur et comble notre espérance.

Père Gabriel

 

Homélie du père  Gilbert  Adam

 

« Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, celui qu’on appelle le Christ. »

 

« Généalogie de Jésus–Christ, fils de David, fils d’Abraham. Abraham engendra Isaac… »

 

La généalogie de Jésus peut nous paraître fastidieuse, pourtant, il nous est bon de l’entendre dans son ensemble, car elle nous indique la Route que Dieu a prise pour rejoindre notre humanité dans ce qu’elle a de plus noble et aussi dans ce qu’elle a de plus pauvre et misérable. Les Juifs ne savaient pas la merveille de Marie. Leur impudence combattait Jésus en l’appelant démoniaque, parce qu’il chassait les démons. Après tant de miracles, ils appelaient Jésus fils de Joseph. L’Evangéliste nous donne la généalogie de Joseph, où il rapporte son mariage avec la Vierge Marie. "Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus." Nous sommes à la fois émerveillés et impressionnés face à ce Mystère d’Amour qui a conduit le Sauveur de l’humanité à être placé au rang des malfaiteurs, au côté de deux criminels sur le Golgotha. Après Lui et jusqu’à ce qu’il revienne, tout sera habité par Lui, le Roi de l’univers. Il « remplit » ainsi tout le mystère de l’humanité.

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, celui qu’on appelle le Christ.

Dans l’Histoire du Salut, le rôle de Joseph a été d’insérer Jésus dans la descendance de David selon une paternité légale, ce qui est au cœur de la mission de Joseph. Il y a une « rupture » significative que nous aimons repérer dans la généalogie : "Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus le Christ ou Messie." Ainsi, après toutes ces générations où le masculin est en première ligne, il y a eu rupture avec l’entrée du féminin. Joseph s’est retrouvé responsable d’une famille qui était à la fois une famille comme les autres et une famille différente des autres. Jésus naît bien dans cette génération, dans notre humanité, mais Il y naît d’une manière toute nouvelle. Il naît d’une Vierge Immaculée nommée Marie. Dans le psaume il est écrit : "Dieu donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice." Jésus est préfiguré dans ce Psaume. La naissance du Roi du monde, le Roi de tous les rois est annoncée. Nous devons rendre grâce, parce que toutes les générations relèvent la bonté et la puissance de Jésus, non pour éviter notre ignominie, mais pour l’enlever. Il en est ainsi de sa naissance comme de sa mort ; Sa mort dont la croix a été l’instrument infâme qui fait d’autant mieux éclater la bonté de Celui qui n’a pas craint de l’affronter, pour l’amour de l’humanité

Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Jésus manifeste la Beauté divine. David, au milieu de ses maux, nous fait entrevoir une douceur, une modération et une patience admirable ; Ce qui fait dire à Dieu : « J’ai trouvé David, fils de Jessé, qui est un homme selon mon cœur. » Nous voulons imiter cette disposition de David. Quoi que nous souffrions, nous le souffrons avec courage, pour recevoir l’humilité de Jésus. Nous demandons à saint Joseph, l’humble charpentier de Nazareth qui aima si tendrement la Vierge Marie et qui fut, pour Jésus, un éducateur vigilant, de veiller sur nous et de nous apprendre à entrer silencieusement et amoureusement dans le Mystère de Noël, le Mystère du Dieu fait Homme. Il nous faut renaître en Jésus, dans sa douceur et dans son humilité. Il est le Roi du monde. Il possède tous les royaumes de la terre. Quand il sera agonisant, sous le regard des apôtres, il sera là, Celui qui porte le salut du monde.

Prière Méditée

L'origine de Notre Seigneur Jésus était prévue  depuis Abraham. Sa Généalogie nous demontre combien notre Père et notre D.ieu est magnanime, bon, lent à la colère.

Seigneur donnes-nous la compréhension de la Parole du Seigneur lorsqu'il nous parle de son origine, si difficile à comprendre, et admettre pour de nombreux frères et soeurs.

Le Royaume de Dieu est dans l’humilité et la douceur comme Abel, mais si difficile à vivre pour les  Caïen.

Le Livre de l’origine de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham, nous aide à voir combien et pourquoi, Jésus a été si long à venir nous sauver.N'oublions pas il est le Verbe de D.ieu, n'est pas crée mais engendré, et Marie, à acceptée de servir le Père en devenant la Mère de Notre Seigneur, pour que s'accomplisse le plan du Père Éternel.

Merci Seigneur pour tout ce que tu as fait pour nous, et pour ce que tu nous enseignes pour nous permettre de te rejoindre.

Amen

Emounawh

17 décembre 2021

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article