Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

« Pourquoi donc n'avez-vous pas cru à sa parole ? »

com

 

Évangile de Jésus-Christ selon

saint Matthieu 21,23-27.


En ce temps-là, Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu’il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? »
Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela :
Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : “Du ciel”, il va nous dire : “Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à sa parole ?”
Si nous disons : “Des hommes”, nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. »
Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Cyrille de Jérusalem (313-350)


évêque de Jérusalem et docteur de l'Église

 

Catéchèse baptismale 12, 6-8 (Catéchèses baptismales et mystagogiques; coll. Les écrits des Saints; trad. J. Bouvet; Éd. Soleil levant 1962, p. 233, rev)
« Pourquoi donc n'avez-vous pas cru à sa parole ? »

 


Les prophètes ont été envoyés avec Moïse pour guérir Israël ; mais ils soignaient dans les larmes, n'arrivant pas à dominer le mal, comme l'un d'eux l'a ditnbsp;: « Malheur à moi ! Les hommes fidèles ont disparu de la terre » (Mi 7,1-2). (...) Grande était la blessure de l'humanité ; des pieds à la tête, pas une place saine, pas d'endroit où mettre bande, ni huile, ni pansement (Is 1,6). Les prophètes épuisés par les larmes disaient : « Qui donnera de Sion le remède sauveur ? » (Ps 13,7). (...) Et un autre prophète supplie en ces termes : « Seigneur, abaisse les cieux et descends » (Ps 143,5). Les blessures de l'humanité dépassent nos remèdes. Ils ont mis à mort les prophètes et ruiné tes autels (1R 19,10). Notre misère ne peut pas être guérie par nous ; c'est toi qu'il nous faut pour nous relever.

            Le Seigneur a exaucé la prière des prophètes. Le Père n'a pas méprisé notre race meurtrie ; il a envoyé du ciel son propre Fils comme médecin. « Il vient, le Seigneur que vous cherchez, et il va venir soudain » dit un prophète. Où ? « Dans son Temple » (Ml 3,1), là où vous avez lapidé son prophète (2Ch 24,21). (...) Dieu lui-même a dit encore : « Voici que je viens et j'habiterai au milieu de toi, et des peuples nombreux se réfugieront auprès du Seigneur » (Za 2,14-15). (...) Maintenant je viens rassembler tous les peuples de toutes les langues, car « il est venu chez lui et les siens ne l'ont pas reçu » (Jn 1,11). 

            Tu viens ; et que donnes-tu aux nations ? « Je viens rassembler tous les peuples et je vais mettre chez eux un signe » (Is 66,18-19). En effet, à la suite de mon combat sur la croix, je donne à chacun de mes soldats de porter sur le front le sceau royal (Ap 7,3). Un autre prophète a dit : « Il a incliné les cieux et il est descendu, avec une nuée sous ses pieds » (Ps 17,10). Mais sa descente des cieux est demeurée inconnue des hommes.

 

Méditation de l'évangile du père Gabriel

La haine de tous les siècles envers le Christ trouve ici sa racine, dans cette question des princes des prêtres : "Par quelle autorité fais-tu cela ?" L'orgueilleux pouvoir, l'esprit de domination n'admettent jamais la Liberté qu'apporte Jésus, face à toute autorité

Jésus face au pouvoir : son courage

"Et quand Il fut entré dans le Temple, les grands prêtres et les anciens du peuple s'approchèrent de Lui, pendant qu'Il enseignait, en Lui disant : Par quelle autorité fais-tu cela ? Et qui t'a donné cette autorité ?"

Depuis le coup du dimanche des Rameaux, ses ennemis ne décolèrent plus. Ils vont tout tenter pour stopper l'influence du Prophète, et cela même par le crime.

Tout a commencé par le "Maître, mets tes disciples à la raison !" , lorsque jubilants, ceux-ci Le reçoivent aux cris de : "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !"  Depuis, il y a eu au moins trois réunions dans le but de Le perdre. Et ce matin, le voilà encore qui, chez eux, dans le Temple, ose enseigner ouvertement. C'en est trop. D'où leur demande rageuse : "Par quelle autorité fais-tu cela ? Et qui t'a donné cette autorité ?"

La réponse de Jésus les désarçonne. Il renvoie la balle et leur pose une question : "Le baptême de Jean, était-il du Ciel ou des hommes ? Répondez-moi".

Leur astuce et leur calcul les abandonnent, nous dit l'Evangile :

"Si nous disons : Du Ciel, Il dira : Pourquoi n'avez-vous pas cru en Lui ? Mais si nous disons : Des hommes, le peuple entier nous lapidera, car il est convaincu que Jean était prophète"

Ils battent donc en retraite : "Nous ne savons pas, dirent-ils".

La haine de tous les siècles envers le Christ trouve ici sa racine, dans cette question des princes des prêtres : "Par quelle autorité fais-tu cela ?"

L'orgueilleux pouvoir, l'esprit de domination n'admettent jamais la Liberté qu'apporte Jésus, face à toute autorité. En tout cas, Lui, ne plie pas devant elle. Les deux paraboles, celle des deux fils et celle des mauvais vignerons, n'amélioreront pas ses relations avec les Grands.

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam

Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ?

« Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu’il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? »

La Parole de l’Avent est pour nous l’occasion d’un sursaut de foi et de confiance. Jésus enseigne dans le Temple de Jérusalem. Les chefs des prêtres et les anciens du peuple d’Israël se sont fermés les oreilles et ils sont inquiets. Ils ont vu et entendu Jean Baptiste qui annonçait Jésus. Ils ne croient pas en lui et ils posent à Jésus la question de son autorité ! Jésus sait qu’ils contesteront sa parole comme ils ont contesté celle de Jean Baptiste. Il a reçu mission de Dieu notre Père. Nous avons, nous aussi, de la difficulté à entendre la Parole de Jésus. Cependant nous persévérons à écouter son Message d’amour et à le vivre. Nous approchons de Jésus dans la prière avec encore plus de confiance. Jésus nous parle avec l’autorité du Père. Il n’a pour nous que des pensées de paix. Parles-nous Jésus, que tu trouves en nous des disciples qui écoutent. Crées en nous un cœur nouveau qui perd toute dureté en s’approchant de ta miséricorde. Qu’il renonce à toute raideur devant le mystère inouï de ton enfance. Fais-nous attendre et hâter par la foi, le jour de ta présence, le jour de ta gloire.

"Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela : Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? »

Par cette question, Jésus choisit de mettre les chefs des prêtres avec les anciens du peuple devant leurs responsabilités. Nous risquons, nous aussi, de ne pas entendre les envoyés comme Jean Baptiste, parce que nous voulons, "inconsciemment," que Dieu fasse « notre » volonté. Pour cela, nous voulons que ce soit Dieu lui-même qui nous parle ! Ainsi nous gardons la maitrise des évènements ! Il nous faut découvrir en nous les racines du refus de croire. Les chefs des prêtres avec les anciens du peuple demandent des comptes à Jésus sur la liberté qu’il se donne ! L’autorité morale et l’ascendant exceptionnel de Jésus sont évidents pour tous. Mais quelle est l’origine de sa mission, quel mandat a-t-il reçu ? Jésus pourrait en appeler au témoignage de ses œuvres de guérison et de vie ! Ces œuvres de puissance et de douceur sont bien les œuvres de Dieu. Il s’agit en fait de l’importance des « médiations » envoyées par Dieu qui vont permettre à notre liberté de s’exercer. Dieu nous parle par des « médiations » pour éclairer notre chemin.

"Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : “Du ciel”, il va nous dire : “Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à sa parole ?”

Si nous disons : “Des hommes”, nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. » Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela. Ceux qui n’ont pas su reconnaître en Jean-Baptiste un prophète ne sont pas prêts à identifier en Jésus l’envoyé de Dieu, parlant avec l’autorité de son Père. Jésus se manifeste à nous tout au long des jours. Il nous donne des signes par des « médiations, » des Envoyés ! Cet épisode où nous voyons Jésus contesté par ceux-là même qui avaient mission de guider le peuple, jette quelque lumière sur le mystère de la course difficile de la Parole qui se poursuit dans le monde. Aujourd’hui encore, Jésus prêche dans le Temple de notre propre cœur, dans notre communauté. Il fait entendre une parole qui appelle et qui dérange, avec l’autorité du Père. Il nous met debout, et suscite un réveil qui nous invite à nous dépasser, nous sommes libres de la réponse qui va engager notre vie. C’est quand nous croyions en lui que Jésus peut se manifester à nous.

Prière

Seigneur, pourquoi certains ne croient pas en ta parole ? à l'heure de nos misères, certains d'entre-nous refusent de croire en toi mon Jésus. Pourtant dans nos souffrances sont présentes. Seigneur tu es le seul à pouvoir nous guérir! Cependant pour cela seule la foi sans détour sauve, selon le plan du Père Éternel. Sa solution est toujours meilleurs  que la nôtre, même si en apparence elle ne nous plait pas! Mais devons avoir un coeur près du Seigneur. Quand nous crions: "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !"  Ce cri est souvent défiant ou récité mécaniquement, et nous ne comprenons pas pourquoi nous ne sommes pas exaucés!

Seigneur pardonne nous, et redonnes nous une nouvelle chance de guérir.

Seigneur accorde-nous la grâce d’être attentifs à la Parole du Père Eternel et l'enseignement du Seigneur Jésus.

Emounawh

13 décembre 2021

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article