Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne Fête aux Fabien et Sébastien autres fêtes de ce jour

com

Saint Sébastien
Martyr
(† 288)

Sébastien,  né à Narbonne, a reçu le glorieux titre de Défenseur de l'Église romaine. On pense que, renonçant à une brillante carrière dans sa patrie, il entra dans l'armée afin de pouvoir plus facilement servir ses frères dans la foi.

Ses grandes qualités le firent bientôt connaître à la cour; il s'y distingua et devint en peu de temps un des favoris de Dioclétien qui le nomma capitaine de la première compagnie de ses gardes. Cette position favorisa ses desseins. Bon nombre de chrétiens lui durent de ne pas faiblir devant les supplices. Il fut pour les païens l'occasion d'une foule de conversions : la grâce de Dieu était en lui, et le Ciel confirmait son zèle par les miracles.

Un apostat le trahit enfin, et il fut traduit comme chrétien devant l'empereur. Sébastien parut sans frayeur en face du tyran, et se proclama disciple de Jésus-Christ : « Quoi! lui dit Dioclétien, je t'ai comblé de mes faveurs, tu habites mon palais, et tu es l'ennemi de l'empereur et des dieux? “J'ai toujours invoqué Jésus-Christ pour votre salut et la conservation de l'empire, reprit Sébastien, et j'ai toujours adoré le Dieu du Ciel. ”»

L'empereur, écumant de rage, le livra à une troupe d'archers pour être percé de flèches. Tout couvert de blessures, on le laissa pour mort, baigné dans son sang. Mais, recueilli par une dame chrétienne, il fut bientôt providentiellement guéri. Il alla lui-même se présenter devant Dioclétien, qui, stupéfait de le voir, lui dit : « Quoi! Tu es Sébastien, que j'avais ordonné de faire mourir à coups de flèches?  “Le Seigneur, dit Sébastien, m'a guéri, afin de protester, en présence de tout le peuple, contre l'injuste persécution dont vous accablez les chrétiens, qui sont les meilleurs et les plus fidèles citoyens de l'empire.”

L'empereur le fit traîner dans le cirque, pour y être assommé à coups de bâton. Ce fut le 20 janvier 288 qu'il acheva son sacrifice. On l'invoque avec succès contre la peste et les maladies contagieuses.

 

Saint Fabien
Pape (20e) de 236 à 250 et martyr (✝ 250)

 

Pape et martyr à Rome, sur la via Appia, durant la persécution de l'empereur Dèce.Lapide di Papa Fabiano - Pontificia Commissione di Archeologia Sacra
Évêque de Rome durant quatorze ans, saint Cyprien de Carthage, son contemporain, l'appelait un homme incomparable et ajoutait que sa mort correspondait à la bonté et à la pureté de sa vie. (Lettre 9)
Voir aussi Les catacombes de Callixte - la crypte des Papes (en italien).
Mémoire de saint Fabien, pape et martyr, en 250. Laïc appelé au pontificat par une disposition divine, il montra un exemple glorieux de foi et de courage en subissant le martyre lors de la persécution de Dèce, en 250. Saint Cyprien se réjouit de ce que son administration irréprochable de l'Église ait eu un aussi digne couronnement. Son corps fut inhumé dans le cimetière de Calliste sur la voie Appienne.

Martyrologe romain

 

 

Ste Maria Cristina dell’Immacolata Concezione
Religieuse et fondatrice des
“Sœurs victimes expiatrices de Jésus-Sacrement”

 

Marie-Christine, dans le siècle Adelaide Brando, naît à Naples le 1er mai 1856 de Giovanni Giuseppe et de Maria Concetta Marrazzo, qui meurt quelques jours après l’accouchement.
Elle manifesta très tôt une inclination à la prière et à la chasteté et, en 1876, entra  chez les Sœurs Sacramentines sous le nom de Sœur Maria Cristina de l'Immaculée Conception. 

En 1878, elle fonda la Congrégation des « Sœurs victimes expiatrices de Jésus-Sacrement », qui connut une croissance rapide malgré les difficultés et la santé fragile de la Fondatrice. Marie Christine Brando émit ses vœux temporaires en 1897. La Congrégation s'installa à Casoria, dans les environs de Naples, et reçut l'approbation canonique du Saint-Siège le 20 juillet 1903. Le 2 novembre, la Fondatrice et d'autres consœurs émirent leur profession perpétuelle.

Elle vécut sa consécration avec générosité, joie et persévérance et remplit ses responsabilités de Supérieure générale avec humilité et prudence. Elle cultiva une dévotion particulière pour l'Incarnation, la Passion et la Mort du Christ et l'Eucharistie. Pour se rapprocher davantage par le corps et l'esprit du tabernacle, elle se fit faire une cellule contiguë à l'Église qu'elle avait fait construire à Casoria. « Le but principal de l'œuvre est la réparation des outrages que reçut le Sacré-Cœur de Jésus dans le Saint-Sacrement ». Les œuvres qui en sont le fruit sont nombreuses : couvents féminins, pensionnats de jeunes filles, orphelinats, écoles. 
L'amour de Dieu et l'amour pour son prochain, que Marie-Christine définissait comme « les deux branches qui partent du même tronc », sont les deux orientations sur lesquelles se fondent le charisme que Mère Brando a transmis aux Sœurs victimes expiatrices. 
Elle meurt le 20 janvier 1906.

 

Maria Cristina dell’Immacolata Concezione a été reconnue « vénérable » le 2 juillet 1994 et a été béatifiée le 27 avril 2003 à Rome par saint Jean-Paul II (Karol Józef  Wojtyła, 1978-2005).
Le Saint Père François (Jorge Mario Bergoglio, 2013-) l’a proclamée sainte le 17 mai 2015.

Autres Fêtes du Jour


Saint Agon  troisième évêque de Poitiers (IIIe siècle)
Bienheureux Angelo Paoli  prêtre carme italien (✝ 1720)
Saint Asclas  martyr sous Dioclétien (✝ v. 287)
Bx Basile Moreau  fondateur de la famille religieuse de Sainte-Croix (✝ 1873)
Saints Bassos, Eusèbe, Eutychès et Basilide  Sénateurs romains sous le règne de Dioclétien (IVe siècle)
Saint Benoît Ricasoli  Ermite en Italie (✝ 1167)
Bx Cyprien Michael Iwene Tansi  moine cistercien africain (✝ 1964)
Sainte Damiana  martyre copte (IVe siècle)
Bienheureux Daniel de Cambron  moine bénédictin (✝ 1232)
Saint Etienne Min  Catéchiste coréen (✝ 1840)
Saint Eusèbe  Chanoine d'Esztergom en Hongrie (✝ 1270)
Sainte Eustochia Calafato  Clarisse (✝ 1485)
Saint Euthyme de Tirnovo  Patriarche (✝ v. 1400)
Saint Euthyme le Grand  Anachorète dans le désert de Juda (✝ 473)
Saint Fechin  Abbé dans le comté de Westmeath en Irlande (✝ v. 665)
Vble Francesco Gattola  prêtre italien fondateur des Filles de l'Immaculée de Lourdes (✝ 1899)
Saint Gelais  évêque de Poitiers (Ve siècle)
Saint Henri  Martyr et patron de la Finlande (✝ v. 1157)
Saint Léon de Thrace  Empereur (✝ 474)
Sainte Marie-Christine de l'Immaculée  fondatrice des Soeurs victimes expiatrices de Jésus-Sacrement (✝ 1906)
Saint Minase abbé de Condat (✝ 496)
Saint Néophyte martyr à Nicée en Bithynie (✝ v. 303)
St Pierre le Percepteur  Chargé de l'administration financière de l'Afrique byzantine (VIe siècle)
Saint Wulfstan  évêque de Worcester et archevêque d'York (✝ 1095)
Saint Zacharie  Martyr en Grèce (✝ 1782)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article