Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Martine et autre Saints du jour

com

Saint Jean Bosco

voir article spécial

Sainte Marcella
moniale à Rome, disciple de Saint Jérôme (✝ 410)

 

Noble dame romaine qui, la première, n'hésita pas à faire publiquement et "ouvertement profession de dévotion" (O. Englebert). Belle, riche, cultivée et raffinée, personne n'osait se moquer d'elle. Son palais sur la colline de l'Aventin fut bientôt le centre de toutes celles qui, autour de saint Jérôme, voulaient suivre les conseils évangéliques, secourant les pauvres, visitant les malades, adoucissant le sort des esclaves. Lorsqu'en 410, les barbares d'Alaric s'approchèrent de Rome, ses amies s'enfuirent pour aller rejoindre saint Jérôme en Palestine. Trop âgée, elle avait quatre-vingt-cinq ans, elle resta à Rome et les soldats goths la battirent durement pour lui faire avouer où étaient ses richesses. Elle n'en avait plus, les ayant données aux pauvres. Elle mourut quelques jours plus tard de ses blessures. Les synaxaires des Églises d'Orient la commémorent également.
À Rome, commémoraison de sainte Marcelle, veuve, en 410. Comme l'écrit saint Jérôme, elle méprisa richesses et noblesse et se rendit plus noble par sa pauvreté et son humilité.

 

Martyrologe Romain

 

Saint Tobie ou Tobias
fils de Tobit, ancien testament
Lire le livre de Tobit, chap. 8

 

...Tobie sortit du lit et dit à Sarra : « Lève-toi, ma sœur. Prions, et demandons à notre Seigneur de nous combler de sa miséricorde et de son salut. »
05 Elle se leva, et ils se mirent à prier et à demander que leur soit accordé le salut. Tobie commença ainsi : « Béni sois-tu, Dieu de nos pères ; béni soit ton nom dans toutes les générations, à jamais. Que les cieux te bénissent et toute ta création, dans tous les siècles.
06 C'est toi qui as fait Adam ; tu lui as fait une aide et un appui : Ève, sa femme. Et de tous deux est né le genre humain. C'est toi qui as dit : "Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui soit semblable."
07 Ce n'est donc pas pour une union illégitime que je prends ma sœur que voici, mais dans la vérité de la Loi. Daigne me faire miséricorde, ainsi qu'à elle, et nous mener ensemble à un âge avancé. »

 

 

Tobit 6: 1-9

L'heureux mariage de Tobie et Sara
 

Le dénouement de l’histoire de Tobie n’est pas dépourvu d’humour. Accueillis chez Ragouël selon les règles de l’hospitalité antique, Tobie trépigne cependant d’impatience pendant le repas. Il veut se marier sur le champ. Ragouël obtempèrera et lui accordera la main de sa fille Sara, non sans le prévenir du sort étrange dont elle est affligée : Pourtant, je te dois toute la vérité : Je l'ai déjà donnée en mariage successivement à sept de nos frères israélites, et ils sont tous morts durant la nuit de noces quand ils ont voulu s'approcher d'elle. Quoi qu'il en soit, mon enfant, mange et bois : le Seigneur interviendra en votre faveur (Tb 7,10-11).

    Le chapitre 7 procure d’intéressants détails sur l’institution et la cérémonie du mariage dans le milieu juif de l’Antiquité, mariage que le père de la jeune fille présidait au cours d’un repas : Ragouël appela ensuite sa fille Sara. Quand elle arriva, il la prit par la main et l'amena à Tobie en lui disant : « Reçois-la comme épouse, conformément aux prescriptions de la loi de Moïse ! Emmène-la avec toi pour la conduire en toute sécurité dans la maison de ton père. Que le Dieu du ciel vous guide et vous accorde le bonheur ! » (Tb 7,13)

    Lorsque les deux époux se retrouvent seuls pour la nuit de noces, Tobie exécute tout de suite le rite de fumigation qui chassera le démon, Asmodée, au bout du monde (représenté par l’Égypte) où il sera enchaîné par Raphaël 1. Une fois Sara délivrée, c’est par une prière de louanges et de bénédictions que les deux jeunes époux, en juifs pieux, débuteront leur vie conjugale.

    Comble d’ironie, pendant ce temps, Ragouël et ses serviteurs iront déjà creuser la tombe de Tobie, croyant qu’il subirait le même sort que les sept premiers maris. On va même jusqu’à envoyer une servante espionner dans la chambre nuptiale pour constater le décès! Le rapport de celle-ci est cependant une bonne nouvelle qui provoque une autre hymne de louanges et bénédictions au Seigneur, cette fois, de la part de la maisonnée de Ragouël.

    Cloué à la maison de Ragouël pour des festivités de noces particulièrement solennelles 2, Tobie enverra Raphaël (alias Azarias) récupérer, à sa place, l’argent de son père, ce dont il s’acquittera diligemment (comme on s’attendrait de la part d’un ange!).

    La prière de Sara ayant été exaucée, la providence verra, dans la suite et fin de l’histoire, à guérir Tobit de sa cécité. Revenant finalement avec son épouse et Raphaël chez ses parents - qui le croient mort tant il a tardé à rentrer –, Tobie s’empresse en revoyant son père de lui appliquer le fiel du poisson sur les yeux, ce qui le guérit, donnant lieu à de touchantes retrouvailles. C’est ici que les deux histoires, celle de Tobit et celle de Sara, au départ parallèles, se rejoignent enfin lorsque l’aveugle guéri fera la connaissance de sa belle-fille délivrée et l’accueillera dans sa maison.

    Quand il arriva près de Sara, la femme de son fils Tobie, il la bénit en disant : « Sois la bienvenue, ma fille ! Et loué soit ton Dieu qui t'a fait venir chez nous ! (Tb 11,17)

    Ayant mené à bien sa mission, Raphaël se retire d’auprès de Tobit et de son fils, disparaissant à leur yeux, mais non sans avoir révélé sa vraie identité, provoquant encore une fois bénédictions et louanges dans le célèbre cantique de Tobit, aux allures du Magnificat de Marie de l’évangile de Luc3.

    Le livre se termine sur un deuxième « testament » de Tobit (Tb 14,2-11) - cette fois-ci, plus vraisemblablement posté dans l’histoire, à la veille de sa mort – où il révèle à son fils les événements à venir et donne ses dernières consignes en matière de morale et de piété.

 

 

Autres Fêtes du Jour
 

Saint Abraham le Perse évêque d'Arbel (IVe siècle)
Saint Adamnan Moine (✝ 680)
Saint Athanase de Méthone Evêque de Méthone (✝ 880)
Saints Augustin Pak Chong-won et ses compagnons martyrs en Corée (✝ 1840)
Saint Bobin  Evêque de Troyes (✝ 766)
Saints Cyr et Jean d'Alexandrie  Martyrs (IVe siècle)
Saint Dominique de Cordoue  Martyr à Cordoue en Andalousie (✝ 984)
Saint Elie Ardounis  Barbier à Calamas (✝ 1686)
Saint Eusèbe  Bénédictin au monastère de Saint-Gall en Suisse (✝ 884)
Saint François-Xavier Bianchi  Barnabite (✝ 1815)
Saint Gaud  Evêque d'Evreux (✝ 491)
Saint Géminien  Evêque de Modène en Italie (✝ 390)
Saint Jules  Martyr dans le Milanais (✝ v. 309)
Bienheureuse Louise Albertoni Jeune veuve (✝ 1530)
Bx Luigi Talamoni prêtre italien, fondateur de la Congrégation de la Miséricorde de San Gerardo (✝ 1926)
Saint Maedhoc  Premier évêque de Ferns (✝ v. 630)
Vble Mariano José de Ibargüengoitia y Zuloaga  prêtre diocésain, cofondateur de l'institut des Servantes de Jésus (✝ 1888)
Bienheureuse Marie-Louise Montesinos Orduña martyre en Espagne (✝ 1937)
Saint Martin Manuel Prêtre et martyr (✝ 1147)
Saint Métran Martyr (IIIe siècle)
Sainte Morwenna  ermite en Cornouailles (Ve siècle)
Saint Nicétas Evêque de Novgorod (✝ 1108)
Saint Pouange A Troyes en Champagne (VIe siècle)
Sainte Tryphène Martyre à Cyzique dans l'Hellespont (IVe siècle)
Sainte Ulphe ermite (VIIIe siècle)
Saints Victorin et ses compagnons martyrs (IIIe siècle)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article